fbpx

Avis sur GKFX : un des meilleurs courtiers ?

Sur la plateforme GKFX, il est possible d’ouvrir trois types de comptes différents (variable, fixe, et VIP). Elle se présente comme une alternative pour les musulmans qui cherchent à trader et qui souhaitent éviter toutes les formes de commissions pour des raisons religieuses. GKFX prélève des frais sur les positions qui restent ouvertes pour plus de 5 jours consécutifs. Parallèlement, la plateforme propose des solutions qui permettent aux traders de gérer plusieurs comptes avec l’option Multi Account Manager). Dans cet article, nous allons voir si la plateforme est aussi performante qu’elle le prétend en la mettant à l’épreuve.

Voici les meilleurs brokers regulés à considérer en priorité

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les résidents de l’Angleterre peuvent bénéficier de spreads avantageux et de plus de 500 actifs à trader.

Ce qu’on sait sur GKFX :

La base de traders d’un courtier ne reflète pas forcément la qualité de ses services.

Le courtier n’a commencé à travailler qu’en 2010. C’est à ce moment que les plateformes de trading ont commencé à gagner en popularité et GKFX a profité du manque de la concurrence pour gagner un nombre important de clients. En plus, le fait qu’il propose un choix varié l’a aussi aidé à attirer plus de traders.

Le broker s’est aussi installé dans divers pays étrangers comme Hong-Kong, Shanghai, Beijing, Dubaï, Caire, Varsovie, Milan et Frankfurt. La filiale GKFX Financial Services dispose d’une licence ASIC, en Australie.

Le groupe GKFX est un courtier qui travaille à l’échelle internationale et sponsorise la fameuse équipe de football AC Milan.

La sécurité des Fonds :

Le broker dispose d’une série de régulations comme celle de la FCA (Financial Conduct Authority). Cette dernière prouve que le courtier n’est pas frauduleux et qu’il travaille selon des normes strictes. Par exemple, tous les courtiers qui disposent de la régulation de la FCA disposent d’un capital net supérieur à 730 000 €. Cette somme colossale agit comme un gage de sûreté en prouvant que le courtier ne passe pas par des difficultés financières et que son activité n’est pas menacée. D’autre part, la FCA force ses courtiers à placer les investissements de leurs clients dans des comptes en banque séparés. Ainsi, même en cas de fraude, les dommages ne risquent pas de se propager sur le reste des clients.

D’autres garanties issues de cette régulation concernent la FSCS (Financial Services Compensation Scheme) procurent des compensations qui peuvent atteindre les 50 000 £ à chaque trader, si le courtier fait faillite.

Le courtier a aussi pu obtenir des régulations additionnelles comme celle de la COSOB, la BAFIN, ou encore la CNB qui agissent tous sur le territoire européen.

A titre informatif, on précise que sa filiale australienne citée plus haut dispose de ses propres régulations fournies par l’ASIC (Australian Securities and Investment Commission).

Les conditions de trading qu’applique GKFX :

Il existe des brokers qui imposent des conditions de trading plus intéressantes tels Alvexo, pensez à voir nos meilleurs brokers.

Jusque là, le broker semble avoir tout à son avantage. Toutefois, c’est au niveau des conditions de trading que tout se complique. En effet, la plateforme ne requiert aucun dépôt minimal à la création du compte pour commencer à trader. Sur le web, on peut trouver un certain nombre de courtiers qui suivent ce modèle. Or, ce dernier, fait partie des plus impopulaires parmi les experts du trading pour plusieurs raisons.

D’abord, un dépôt minimal de 250 € ou 500 € par personne permet à la plateforme de réaliser des bénéfices intéressants qui lui permettent de couvrir une bonne partie de ses dépenses. Les brokers qui n’imposent pas cette condition devront, naturellement, aller chercher ces bénéfices ailleurs. Tôt ou tard, ces frais seront payés par les clients et on aurait aimé que ce ne soit pas par des moyens fourbes, comme le fait GKFX.

Ensuite, donner un accès libre au trading permet au courtier de pratiquement mentir sur le nombre réel de ses clients. En effet, ce modèle permet de créer une multitude de faux comptes et de les comptabiliser comme des comptes actifs. Même si cette technique peu scrupuleuse peut fonctionner avec les traders novices, elle rebute tous les traders expérimentés qui sont au courant de ce genre de pratiques.

Enfin, ce modèle fonctionne relativement bien, uniquement lorsque le nombre d’arrivée de nouveaux traders est élevé. Cependant, avec l’apparition de concurrents plus performants, GKFX risque de se retrouver rapidement dans une situation financière instable et pourrait mettre les capitaux de ses traders à risque.

Voici les meilleurs brokers regulés à considérer en priorité

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.


Les spreads et commissions de GKFX :

Les comptes que propose le broker permettent d’avoir des portefeuilles avec des spreads fixes ou variables. En ce qui concerne la paire de devises Eur/USD, les spreads qu’impose le courtier s’élèvent à 1.5 pips. Là encore, GKFX ne fait pas partie des meilleurs puisqu’on peut trouver des spreads nettement plus avantageux. Comme nous l’avons indiqué plus haut, le courtier ne fait pas de prélèvements sur les échanges, mais puise directement sur les spreads. Cependant, en faisant le calcul, on se rend rapidement compte que ce modèle est moins intéressant que celui de la majorité des concurrents.


Un effet de levier basique :

Tandis que le courtier permet le recours à des outils de trading intéressants comme les CFD, l’effet de levier maximal qu’il permet est assez moyen. En plus, se voulant être attrayant pour les débutants, le courtier ne devrait pas miser sur un outil qui risque de les ruiner en quelques secondes à cause de leur manque d’expérience.

Les plateformes de trading sur GKFX :

La MT4 est la plus recommandée pour les débutants.

Il est possible d’utiliser quelques plateformes de trading avec ce courtier. Parmi ces dernières on cité la MT4 (Meta Trader 4) et la Webtrader. La première est accessible à partir de divers supports (Pc/Mac/Smartphones) et fait encore partie des plus utilisées malgré l’apparition de son successeur, la MT5 (Meta Trader 5). En effet, elle dispose d’options intéressantes qui lui permettent de rester d’actualité et de fonctionner parfaitement en incluant des outils comme l’EA (Expert Advisor) et le Multi Terminal. Ce dernier donne la possibilité aux traders de disposer de plus d’options lorsqu’ils utilisent plusieurs comptes de manière simultanée.

Le broker fait partie des rares qui permettent d’utiliser cette plateforme pour miser sur les spreads, mais la fonctionnalité n’est malheureusement pas aussi intéressante que cela.

Les méthodes de paiements :

Il est possible d’effectuer des dépôts sur son compte chez GKFX en utilisant sa carte bancaire ou de crédit (Visa, MasterCard, Solo ou Maestro). Le courtier accepte aussi les dépôts effectués par Ideal & Sofort. Les retraits peuvent aussi s’effectuer en banque ou simplement en utilisant sa carte bancaire.

Notons que le courtier n’accepte que trois devises particulières (€, $, £).

Verdict sur GKFX :

Malgré les régulations dont il dispose, le courtier manque vraiment d’arguments pour nous convaincre comme ActivTrades. Certes, GKFX est loin d’être un broker frauduleux, mais il existe bien mieux sur le marché actuellement.

Voici les meilleurs brokers regulés à considérer en priorité

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *