Les risques de trader sur Tradeo

L’apparition du système de trading en ligne a permis à une multitude de nouveaux concepts de trading de voir le jour. Le trading social est une nouvelle manière très intéressante pour les nouveaux investisseurs qui n’ont pas eu forcément de formations propres au trading. L’idée de base se résume qu’au lieu de faire des études et analyses sur les marchés et d’apprendre à utiliser les indicateurs et autres éléments pour prévoir le cours du marché, il suffit de trouver le bon trader qui fera le travail à votre place et de simplement le copier. Même si ça peut fonctionner à merveille si on arrive à trouver un excellent trader, il faut se méfier de certains réseaux de trading social très connus pour leurs pratiques peu scrupuleuses et illégales qui leurs ont valu l’exclusion et l’interdiction d’agir sur le territoire européen. Certains de ces groupes ont encore trouvé le moyen de revenir sur le marché en Europe sous une nouvelle couverture. Il s’agit du réseau de trading social de Tradeo.

Tradeo, n’est pas vraiment un réseau de trading social

Le groupe de Tradeo est connu pour ses activités douteuses. Il est basé à Israël, en Portugal, et à Chypres. Même si en apparence, il a l’air d’un courtier, le groupe induit ses clients en erreur en leur faisant croire qu’il leur propose de copier des traders directement sur son interface, alors qu’en réalité, celle-ci provient d’un prestataire nommé FXGLOBE qui, lui, est agréé à Chypre et sert de relais entre Tradeo et l’UE. C’est ce qu’on appelle dans le jargon du trading social, un apporteur d’affaire. Il va de soi donc que Tradeo et FXGLOBE se partagent les gains après les opérations.

Si vous cherchez un courtier plus efficace, on vous propose cette liste :

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER! *
avatradenuméro 2250 $USA AllowedTRADER! *
iq-optionnuméro 3
100 $USA AllowedTRADER! *
* Votre capital est assujetti à un risque.

 

Tmarkets : est-il régulé ?

Le courtier Tmarkets a été fondé en 2014 est particulièrement connu pour ses activités illégales et les arnaques. Il suffit de faire un tour sur les forums pour tomber sur d’innombrables témoignages de victimes de ce portail. D’ailleurs, le courtier n’est PAS régulé, et fait partie de la liste des courtiers figurant sur la liste noire de l’autorité des marchés financiers (AMF).

Tmarkets ressemble plus aujourd’hui à un bateau fantôme puisque son siège (Chase Capital Limited) a fermé depuis mi 2015. Toutefois, le site semble toujours « actif ». En tous cas, la majorité écrasante des traders savent déjà qu’il est frauduleux et si on fait la moindre recherche sur le broker, on saura immédiatement qu’il ne serait pas du tout sage de s’en approcher.

 

La nature de la relation entre Tmarkets et Tradeo

Il était plutôt difficile d’établir une quelconque relation entre Tmarkets et Tradeo, même si le doute persistait. Toutefois, le témoignage d’un trader qui a été victime des pratiques de Tradeo a fourni des preuves qui démontrent le lien qui existe entre les deux. En fait, il est arrivé par erreur que le trader a reçu un e-mail de Tmarkets et un autre de Tradeo, tous les deux signés au nom de la même personne. Il s’agit de Simon Azoulay qui, par manque de tact sans doute, s’est laissé prendre en photo en France par un client qui avait déjà ses doutes. Son vrai nom est Patrick Orini.

 

Qui est Patrick Orini ?

En étudiant un certain nombre de dossiers de Trader et Tmarkets, le nom de Patrick Orini et celui de son avatar reviennent constamment comme étant deux personnes différentes. Les actions douteuses de ce personnage semblent infinies, puisqu’on le retrouve aussi sur Markets et il semblerait qu’il a, auparavant, travaillé pour le compte de Finexo. Il semblerait aussi qu’il était présent sur les marchés frauduleux depuis quand même 2004 et se serait spécialisé dans le domaine des courtiers non agréés notamment au service de certains sites douteux comme Tmarkets, BNRY et Winpip. On notera que jusqu’à récemment, la personne ne se met plus en avant sur les réseaux sociaux tels que Twitter où il fût autrefois particulièrement actif.

Il est indéniable que le lien entre les noms de Simon et Patrick sont liés à Tmarkets et Tradeo. D’ailleurs les deux sites affirment que ce lien existe. Toutefois, jusque là, on ne peut pas encore être sûrs que les personnages existent vraiment. Il a fallu un petit peu de chance pour découvrir que Patrick et Yossef Azoulay sont en réalité une seule et même personne. C’est grâce aux informations révélées par un ancien travailleur de Tmarkets et de Tradeo. Ça se confirme davantage par le fait qu’on trouve des propositions de travail à la solde de Tradeo accompagnées par des pubs pour le site déjà cité plus haut « Winpip ».

 

Le lien entre Tmarkets et Tradéo se confirme

Tradeo est impliqué dans de nombreuses magouilles.

Tout porte à croire qu’après l’échec foireux de Tmarkets, notre ami est passé à Tradeo. On soupçonne que c’est à l’aide du groupe de Gigi Levi Weiss que la nouvelle plateforme a pu voir le jour. C’est à Gibraltar que le site web 888Holdings a été matriculé, et il en prend la direction en 2006. La nature des activités que dirige Gigi Weiss fait de Tradeo un partenaire idéal et se repose sur ses performances pour se lancer sur le Forex en 2010. La majorité des actionnaires de Tradeo se distinguent par le fait de pratiquer ce genre d’activités, et on ne manquera pas de citer le plus grand parmi eux qui n’est autre qu’un investisseur qui se spécialise dans le droit américain mais qui se base à israel.

 

Pourquoi ne pas mettre Tradeo sur la liste noire ?

Même s’il est évident que le lien entre Tmarkets et Tradeo n’est plus à prouver, sur le plan légal, il est difficile de l’établir de façon claire. Et il va de soi, que le groupe s’est bien préparé pour se défendre lorsque les doutes se cumuleront. Certes, ils finiront bien par tomber un jour, mais il faudra qu’un long travail soit fait pour que cela arrive. Il va aussi falloir établir et clarifier la nature des liens qu’il y a entre ces deux plateformes et BNYR et Winpip. Il s’agit probablement d’un réseau frauduleux bien plus grand qu’il n’y parait. En tous cas, ce qui est certain c’est que l’AMF (autorité des marchés financiers) a les yeux rivés sur le sujet, et ne manquera pas d’intervenir dès qu’il y aura assez de preuves. D’ailleurs, de multiples demandes ont été envoyées à l’organisme qui a répondu favorablement et promets donc de faire le nécessaire surtout qu’il a fourni les éléments qui prouvent que les traders de ces courtiers font des résultats catastrophiques qui atteignent les 90% des cas.

Si vous cherchez un courtier plus efficace, on vous propose cette liste :

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER! *
avatradenuméro 2250 $USA AllowedTRADER! *
iq-optionnuméro 3
100 $USA AllowedTRADER! *
* Votre capital est assujetti à un risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *