Avis sur le broker Bitstamp

Tradez avec notre meilleur broker
L'équipe DigitalBusiness ne recommande PAS ce courtier
Note: 7 sur 20 Votes: 1668
Cyprus Securities and Exchange Commission (CySec)
79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur
Dépôt minimum:15$
Montant de transaction minimum:1$
Régulation:Réglementé par CySEC
Fondé en:2011
Siège social:Luxembourg
Nombre d’actifs à trader:15+
Tradez chez Alvexo
  • Performance de la plateforme
  • Sécurité des fonds
  • Formation
  • Sérvice client et assistance
  • Rendement et retrait
1.8

Pour être bref:

Pour être franc, on peut pas vous recommander ce broker, après l'avoir testé pendant quelque mois !

La raison ?
Il y'en a plusieurs : entre le manque de formations, des retraits très longs et surtout une plateforme jugée médiocre par notre équipe, ce courtier a été une déception.

Conclusion :

Commencez votre trading avec le meilleurs broker du marché approuvé par notre équipe

Démarrez avec un COURTIER SERIEUX

C’est en 2011, en Slovénie, que Damien Merlak et Nejc Kodric ont créé la plateforme dédiée au trading qu’ils ont baptisé Bitstamp. Mais au bout de 2 ans, les dirigeants on jugé bon de délocaliser la société et de l’installer au Royaume Uni. Ce qui distingue cette plateforme de la majorité des autres, c’est qu’elle permet de trader sur la crypto monnaie directement par le biais des monnaies nationales. Il est toutefois regrettable qu’il n’y ait qu’un nombre limité de cryptos monnaies à trader sur cette plateforme. On pensera au Bitcoin et Ether bien sur, mais aussi au Ripple, Bitcoin Cash et au Litecoin. Il n’est aussi possible de trader, en termes de monnaies nationales qu’avec l’USD et l’Euro uniquement.

 

Les avantages de Bitstamp

  • Il garantit une bonne sécurité des fonds d’investissements
  • Il dispose d’un service dédié aux les traders
  • Il donne des tutoriels pour l’apprentissage du trading
  • Il propose une certaine facilité d’accès aux comptes

 

Bitstamp en général

Le broker a été créé par Damian Merlak et Nejc Kodric, en 2011. Il s’agit d’un broker de Slovénie et il a commencé par présenter une seule crypto à trader, qui n’est autre que le Bitcoin. La plateforme est apparue essentiellement pour concurrencer Mt. Gox, qui était alors l’une des plateformes les plus connues du trading des cryptos. D’ailleurs, à un certain moment, le broker monopolisait près de 70 % du total des échanges de Bitcoins qui se faisaient sur le marché.

Le courtier Bitstamp avait de beaux jours devant lui, et on pensait tous qu’il s’était bien fixé pour devenir le leader de son secteur d’activité. Seulement, il a été la victime d’un piratage particulièrement sophistiqué et agressif, et malheureusement, Mt.Gox, n’a pas pu survivre à l’assaut. En effet, le courtier s’est vu voler plus de 850 milles Bitcoins et beaucoup de traders ont perdu la totalité de leurs capitaux de trading.

Après cet échec phénoménal, le courtier a dû se délocaliser et il est passé du Japon au Royaume-Unis, puis, il a encore déménagé et il s’est enfin installé au Luxembourg. Finalement, après quelques mauvaises phases, le broker a été racheté par le groupe belge NXMH. Depuis, Bitstamp a étendu ses actifs à trader en rajoutant de nouvelles cryptos, comme le Altcoin, mais il a aussi intégré quelques paires de devise, permettant ainsi à ses traders de travailler sur le Forex. Malgré tous ses efforts, le courtier reste inaccessible pour la grande majorité des traders débutants, et cela pour plusieurs raisons. D’abord, son interface est trop complexe et il est facile de s’y perdre, surtout lorsqu’on manque d’expérience dans le trading en ligne. Ensuite, les indicateurs techniques qu’il met à la disposition de ses clients sont limités, ce qui risque d’handicaper la progression de vos échanges de manière significative. Enfin, les charges qu’il impose à ses clients restent extrêmement importantes, et cela signifie que les débutants, qui commencent par investir de petites sommes, pour apprendre, ne pourront pas bénéficier des avantages de cette plateforme.

Malgré son système d’allègement des charges, le broker ne peut présenter un certain avantage que lorsque le trader dispose de gros moyens financiers, et qu’il est capable d’investir des sommes colossales.

On notera aussi que le broker Bitstamp s’est arrêté de travailler par moments, ente l’an 2014 et 2015, à cause de nouveaux cas de piratage.

Si vous désirer rejoindre les meilleurs courtiers on vous propose d'en choisir un sur cette liste :

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
alvexonuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
etoronuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
marketsnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
75% des investisseurs en details de CFD perdent de l'argent

Comment trader sur Bitstamp ?

1ère phase : s’inscrire sur Bitstamp

Pour s’inscrire sur la plateforme de trading de Btistamp il suffit de suivre toutes les étapes indiquées sur le site. Elles consistent à créer un nouveau compte, d’entrer quelques données personnelles telles que le nom, l’adresse, l’e-mail, domiciliation etc… Comme ça se fait pour la plupart des brokers, il faudra valider l’inscription en la confirmant sur votre compte e-mail, pour plus de sécurité.

 

2ème phase : la sécurisation de votre compte

Il est bon de noter que Bistamp est un pionnier quand il s’agit d’établir la sécurité des comptes des clients. C’est, en effet, lui qui a mis au point le système sur lequel se basent tous les courtiers aujourd’hui. Jusqu’ici, la plateforme n’a jamais connu de gros fails au niveau de la sécurité, et même, passe à la seconde vitesse en déclarant une guerre sans répit aux petits malins qui essaient de la pirater. Il ne faut pas oublier que c’est le tout premier des brokers à avoir incorporé le système du double checking, qui rend les comptes 100% sûrs et impossible à pirater. En plus, le broker fait tout c qui est en son pouvoir pour combattre la corruption et le blanchiment d’argent qui se fait en général sur ce genre de plateforme (sûrement pour bénéficier de l’anonymat qu’elles confèrent). Il fait partie des courtiers les plus transparents sur le marché du trading en ligne, et il se fait passer des tests qui le prouvent, chaque année.

 

3ème phase : Effectuer des retraits et des dépôts sur son compte

Il y a plusieurs façons qui permettent aux traders d’effectuer des dépôts sur leurs comptes. Ils peuvent le faire par le biais de l’Echeck, la Sepa, via la carte, ou tout simplement par virement bancaire. Certaines méthodes comme les deux premiers cités prennent assez longtemps (peuvent atteindre les cinq jours). Il faut noter que pour les dépôts, il n’est possible d’utiliser que les Euros. Toutefois, il est possible de les échanger immédiatement contre des dollars américains et trader avec ces derniers. Certaines méthodes comme la Sepa ne restent utilisables qu’à partir de certains pays (le Canada). Il est aussi possible d’utiliser une variété de monnaies cryptées pour effectuer les dépôts. Quant aux retraits, il est même possible de les faire sous forme de métaux précieux tels que l’or. En général, les retraits prennent moins, ou autant de temps que les dépôts pour se faire.

 

Les services de Bitstamp :

Le courtier Bitstamp se spécialise essentiellement dans le trading des crypto-monnaies, telles que le Bitcoin, ou encore l’Altcoin. Il se vend comme étant un broker qui donne la priorité à la qualité aux dépends de la quantité. Pourtant, lorsque vous utilisez sa plateforme, vous allez vite vous rendre compte qu’il vous est impossible de d’utiliser des ordres sophistiqués, comme le fameux MLSI (Market Limit Stop Instant). Le manque de telles fonctionnalités nuit sérieusement à la réputation du courtier, et cela se voit par le nombre décroissant de nouveaux clients qu’il reçoit désormais.

 

Les moyens de paiement :

La plateforme de Bitstamp accepte uniquement l’USD et l’Euro. Lorsque vous utilisez un compte bancaire européen, tous les dépôts se feront par le biais de la SEPA et les opérations seront relativement rapides. D’autre part, il est encore possible d’effectuer des virements bancaires standards, et acquérir des Bitcoins juste en utilisant des cartes de crédit. Cependant, cette méthode reste déconseillée, puisque Bitstamp la charge plus que la première. En plus, elle est plafonnée à 1 500 USD avec un prélèvement légèrement supérieur à 5 %. Les cryptos présentés à l’échange sont ceux auxquels vous pouvez vous attendre. En effet, on trouve le Bticoin (BTC), le Bitcoin Cash (BCH) l’Ethereum (ETH), le Ripple (XRP), et le Litecoin (LTC). Vous pouvez, bien entendu, trader chaque crypto sur le marché.

On notera qu’en plus d’agit comme une issue de secours pour le réseau du Ripple, Bitstamp accepte aussi le BTCUSD IOU.

 

Les pays que Bitstamp reconnaît :

En Europe, il est possible d’utiliser Bitstamp sur près de 28 pays différents mais il existe aussi d’autres pays situés aux quatre coins du monde. Parmi ces derniers on pense à ces quelques exemples : l’Islande, Gibraltar, l’Enduras, la Serbie, la Turquie, Monaco, la Norvège, la Suisse, le Lichtenstein, et le Groenland, la Chine, Porto Rico, L’afrique du Sud, le Koweït, le Qatar, l’Arabie Saoudite, la République Dominicaine, l’Inde, les Bahamas, l’Equateur, le Trinidad, la Jamaïque, le Chile, l’Argentine, le Brésil, le Portugal, le Paraguay, et la Nouvelle Calédonie. D’autres pays existent aussi, et la liste n’est pas définitive. Donc, il est possible que, dans le futur, certains pays déjà cités soient retirés et que d’autres y soient rajoutés.

 

Quel est le système de facturation de Bitstamp ?

Dans la majorité des cas, les dépôts et les retraits se font automatiquement taxer par Bitstamp. Cela dit, ses frais ne font pas partie des plus imposants sur le marché, ce qui compte comme un plus, pour l’ensemble des traders qui l’utilisent. A titre informatif, on peut indiquer que les frais les moins importants de Bitstamp ne dépassent pas les 025 % et qu’ils concernent essentiellement des investissements inférieurs à 20 000 USD. Il s’agit de la marge qui concerne la majorité des traders. Pour ceux qui font partie des rares qui peuvent investir des sommes plus conséquentes, les frais peuvent tomber jusqu’à 0.1 %. Les frais deviennent significativement plus légers lorsque vous investissez plus. Notez qu’il est préférable d’éviter d’utiliser votre carte de crédit à tout va. En effet, lorsque vous déposez une somme dont la valeur est inférieure à 500 USD, les frais imposés seront de 8 %. Une charge extrêmement importante, et qui n’est surtout pas justifiée. C’est comme si le courtier avait placé cette charge de la sorte pour profiter de l’insouciance de ses traders les plus crédules.

Comme son inscription est gratuite, le broker enregistre des bénéfices en faisant des prélèvements parallèles à chaque échange. Plus la somme est grande, moins le pourcentage prélevé est petit. Il faut tout de même noter que les retraits aussi génèrent des frais supplémentaires. Il est donc conseillé d’étudier les règlements de Bitstamp avant de commencer à les effectuer. On notera que les tarifs du courtiers n’ont rien de spécial, et qu’un bon nombre de concurrents, tout aussi bien réputés sur le plan sécuritaire, offrent des systèmes de facturation bien plus avantageux.

 

Le service client de Bitstamp :

Vous avez la possibilité de contacter Bitstamp en envoyant un ticket à son service client. Selon le courtier, un trader devrait obtenir une réponse dans la journée, mais cela peut aller jusqu’à trois jours, en fonction du trafic qui se déroule sur sa plateforme et du nombre de personnes en attente sur ses serveurs. Afin d’éviter de perdre du temps, le broker met à la disposition de ses traders une FAQ qui répond aux questions les plus récurrentes. Malheureusement, cette dernière est désordonnée, et un trader débutant aura forcément du mal à accéder à l’information que l’intéresse.

Cela dit, en faisant un tour sur les réseaux sociaux, on tombe sur des cas d’utilisateurs qui n’ont jamais eu de réponse et quelques plaintes inquiétantes concernant l’intégrité du courtier. En effet, il existe des témoignages liés aux remboursements non effectués, qui peuvent en inquiéter plus d’un. D’ailleurs, même sur la majorité des sites dédiés au testing des plateformes, Bitstamp reçoit une très mauvaise note.

 

L’avis général des utilisateurs sur Bitstamp

Il est certain qu’avec son interface intuitive et sa facilité d’accès, Bitstamp bénéficie d’une bonne réputation auprès des traders débutants. En plus, le fait qu’il soit l’un des tout premiers courtiers à avoir pu sécuriser ses comptes en utilisant la méthode des doubles validations l’aide grandement à la maintenir. Toutefois, il faut admettre que ses tarifs, très peu compétitifs, n’en font pas un bon courtier recommandable de nos jours.

 

L’application mobile Bitistamp

Comme la majorité des brokers, la version mobile du site Bitstamp existe sur Android et IOS. Toutefois, on regrette qu’elle soit si limitée. En effet, elle ne permet que de déposer et retirer de l’argent. Il est donc impossible de trader via l’application, ce qui limite considérablement l’efficacité de la plateforme. Il ne faut pas oublier que certains concurrents disposent de bien meilleures applications qui donnent autant d’avantages et de fonctionnalités que les sites web. C’est vraiment dommage, puisque le trading sur support mobile devient de plus en plus populaire.

 

Verdict sur Bitstamp

Commençons par indiquer que Bitstamp reste un broker régulé. Cependant, il n’en demeure pas moins médiocre. Ses frais limités sont à la hauteur, mais sa performance décevante les justifie, en quelques sortes. Le broker fait partie des plus anciens, mais on ne peut vraiment pas voir qu’il tire profit de son expérience. En ce moment, surtout avec l’apparition de plusieurs courtiers qui sont particulièrement efficaces, nous nous retrouvons dans l’impossibilité de pouvoir vous recommander un tel broker. Cela est encore plus valable si vous êtes un trader débutant. L’interface que propose la plateforme n’est pas du tout pratique et vous risquez de rapidement vous y perdre. Bref, la plateforme vient avec d’innombrables défauts et des lacunes sérieuses, en plus de son historique de piratage peu glorieuse.

Même si Bitstamp n’est pas ce qu’on appellerait « un mauvais courtier », on se demande finalement pourquoi on s’intéresserait à lui, plutôt qu’à un de ses meilleurs concurrents. Il ne propose malheureusement rien de spécial, et ses avantages qui lui étaient, autrefois, propres, sont devenus communs avec la nouvelle concurrence. De plus, les limites qu’il s’est imposé avec son application mobile le dévalorisent davantage par rapport aux autres brokers qui excellent dans ce domaine.

Si vous désirer rejoindre les meilleurs courtiers on vous propose d'en choisir un sur cette liste :

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
alvexonuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
etoronuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
marketsnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
75% des investisseurs en details de CFD perdent de l'argent

 

 

Quelles perspectives pour les marchés en OCTOBRE 2019 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !

Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.