Acheter et vendre des Bitcoins en ligne

79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.

Tout le monde connait aujourd’hui le Bitcoin. La première crypto monnaie à avoir été créée et la première à avoir connu une évolution de prix fulgurante. En effet, en 2017, la valeur d’un Bitcoin a atteint un peu moins de 20 000 USD. Huit ans plus tôt, sa valeur valait moins qu’un USD. L’écart qui existe parle de lui-même. Elle a été à l’origine du grand intérêt porté aux monnaies cryptées en général. Encore aujourd’hui, en 2018, plus d’investisseurs semblent s’intéresser à cette crypto qui promet le ciel à tous ses traders. Voici quelques idées intéressantes qui pourraient vous être utiles lorsque vous tradez le Bitcoin.

Le Bitcoin a surpris tout le monde

La croissance du cours du Bitcoin en 2017 a été fulgurante

Alors que des experts s’attendaient à ce que sa valeur remonte, personne, à notre connaissance, n’a pu prévoir la force avec laquelle sa valeur a augmenté. Les causes principales à cela, c’est qu’il était difficile de miser sur la crypto, puisqu’elle posait clairement des problèmes au système bancaires, et semblait causer une grande frustration chez les politiciens. En plus, les grandes institutions ne semblaient pas vouloir ouvrir leurs portes aux cryptos en général. Le fait est, toutefois, la valeur du Bitcoin a connu une croissance unique en son genre, et l’unité qui coûtait alors 1 USD dans le temps, en vaut aujourd’hui des milliers. Ainsi, on comprend pourquoi certains pays ont cédé à la tentation de la crypto et se sont mis à l’utiliser aussi dans un cadre régulé. On pense au Japon et la Chine qui ont été les précurseurs. Ils ont même reconnu d’autres monnaies cryptées telles que l’Ethereum et d’autres pays asiatiques semble vouloir faire de même.

Certains pays en difficultés pensent adopter les cryptos, et essentiellement le Bitcoin, pour remplacer leur monnaie nationale qui souffre d’une inflation dangereuse. On peut citer comme exemples : le Zimbabwe où des liasses de billets ne coûtent pratiquement que quelques euros, et le Venezuela qui passe par une crise plutôt sérieuse depuis la mort de son ex-président Hugo Chavez. Un autre atout du Bitcoin réside dans le fait d’avoir su intéresser des personnalités puissantes du marché boursier telles que « Lloyd Blankfein » qui est le président directeur général de « Goldman Sachs », quand même. Bien entendu, rien ne manipule l’opinion publique plus que les célébrités et il se trouve qu’une bonne partie d’entre elles s’intéresse en ce moment au Bitcoin. On pense donc à « Floyd Mayweather » le boxeur professionnel et champion du monde et à « Paris Hilton », fille de  Richard Howard Hilton qui ont tous deux investi de grosses sommes dans cette monnaie. Enfin, si on considère tous les éléments dont on dispose, il se pourrait que d’ici peu, le Bitcoin deviennent un moyen de règlement légitime en Europe aussi, surtout qu’avec les tentions qui existent autour de l’Euro, cela pourrait aider. Notons, au passage, que le Bitcoin est différent du Bitcoin Cash (BCH).

Le Bitcoin dispose de son propre marché 

Le Bitcoin est devenu un actif à part entier sur lequel les traders peuvent miser des sommes colossales. En fait, il s’agit du marché le plus fructueux de cette décennie et risque de le rester pour un bon bout de temps. Jamais un actif n’a eu autant de succès auprès des traders et on n’a jamais vu la valeur d’un quelconque produit monter comme il s’est passé pour le Bitcoin. Il y a à peine un an, la CBOE « Chicago Board Option Exchange » a intégré cette monnaie à sa grille d’échange. Certes, la paire USD/BTC n’est pas encore disponible, mais il semblerait que ce n’est plus qu’une question de temps avant que cela n’arrive. Pour le moment, on arrive à contourner cela en utilisant un certain type de contrats (qui jouent le relais entre les deux monnaies) que les traders s’échangent. Autrement dit, au lieu de miser des Bitcoins, vous misez la même valeur en suivant le cours actuel mais en USD. Cette pratique est très intéressante pour les traders, puisque la volatilité du Bitcoin en fait un actif de choix, et qui dit volatilité, dit grands bénéfices à portée de main. Bien entendu, il s’agit là d’une arme à double tranchants, et les gains peuvent rapidement se transformer en pertes, mais n’est ce pas là l’essence du principe de trading ?

Connaissez-vous vraiment le Bitcoin ?

Vous pensez peut-être tout savoir sur la crypto, pourtant, certains éléments peuvent vous échapper complètement. Or, si vous voulez bien trader un actif, il est impératif d’en connaitre les moindres subtilités. Le Bitcoin est la crypto-monnaie digitale la plus connue au monde. Son succès a arboré les journaux les plus prestigieux. En 2017, nous avons tous vu sa valeur grimper de 1 000 à 19 000 USD. Il s’agit de la croissance la plus forte de l’histoire de la bourse. Sa volatilité est aussi la plus accrue, puisque son cours a aussi perdu près de 50 % de sa valeur en à peine quelques mois, en 2018.

Même si ce qui s’est passé en 2017 fait beaucoup rêver, le Bitcoin ne se limite pas à cet évènement. La crypto-monnaie s’intègre au développement technologique, aux monnaies classiques, au monde de la finance internationale et même, au social et à la politique. En ce moment, le Bitcoin continue à évoluer et la croissance de sa valeur reprend de plus belle. Ici, nous allons tenter de répondre aux questions les plus récurrentes, au sujet de cette monnaie, pas comme les autres.

 

L’historique du Bitcoin en bref :

Comme nous l’avons indiqué au début de l’article, le Bitcoin a été inventé en 2008 par une, ou plusieurs personnes, qui vont du nom de Satoshi Nakamoto. L’objectif essentiel de cette création était de créer un système financier électronique qui serait décentralisé et qui ne serait jamais assujetti à une quelconque forme de contrôle. Il faut vous rappeler que le Bitcoin était le fruit de la frustration populaire du système financier qui ne cesse de se délabrer avec les années. Ainsi, Satoshi a mis à la disposition du public les codes source du Bitcoin et n’a plus fait signe. On pense qu’il a fait exprès de disparaître afin de préserver son anonymat.

Pour résumer, on peut dire que le Bitcoin est un moyen de financement qui dépasse les billets et les pièces. Il est complètement décentralisé, et se passe de gouvernements et autres organismes d’autorité pour définir sa valeur. Cette dernières est uniquement influencée par le rapport qui existe entre l’offre et la demande, et cela convient à tous ses utilisateurs. Aussi, contrairement aux monnaies centralisées, aucun organisme ne peut contrôler son apparition sur le marché, et chaque mineur peut obtenir la crypto.

Le minage du Bitcoin : comment ça marche ?

Certains n'hésitent pas à déployer les gros moyens pour miner le Bitcoin.

Chacun d’entre nous peut procéder au minage du Bitcoin, dans le but de s’en octroyer quelques unités. Tout le processus se résume à quelques opérations mathématiques qui, lorsqu’elles sont proprement calculées, permettent au mineur d’obtenir un Bitcoin. Lorsqu’un utilisateur envoie un Bitcoin à un autre, l’opération se fait enregistrer sur la base de donnée sous la forme d’un bloc. C’est là que les mineurs entrent en jeu, puisqu’ils enregistrent ces échanges dans un grand Ledger. En fait, l’ensemble de ces blocs constituent la fameuse Blockchain, qui est une base de donnée gigantesque qui est aussi accessible de tout le monde.

Cependant, il est important de noter que l’opération de minage devient de plus en plus complexe et difficile d’accès. En effet, au début, n’importe qui pouvait miner une multitude de Bitcoins en seulement quelques heures, et cela, à partir d’un simple portatif. Aujourd’hui, le minage est devenu significativement plus difficile, et il est désormais, nécessaire de disposer de gros moyens financiers et techniques pour espérer décrocher un Bitcoin. En plus, l’opération de minage requiert beaucoup plus de temps et d’énergie pour aboutir.

Lorsqu’un nouveau bloc voit le jour, il est placé directement à la fin de la chaîne, qui se met automatiquement à jour. En ce moment, le mineur peut espérer débloquer 12 Bitcoins. Enfin, il est important de noter qu’au fil des années, ce chiffre continuera à décroître. Cela s’explique par le nombre de Bitcoins sur le marché, qui est toujours en croissance. Donc, plus le nombre de Bitcoins en circulation sur le marché sera important, et moins le nombre de Bitcoins minés sera important.

Comment déterminer la valeur réelle du bitcoin?

Ce qu’il y a de plus intéressant avec le Bitcoin, c’est que sa valeur est uniquement déterminée par la valeur que ses possesseurs lui donnent. Contrairement aux monnaies nationales dont la valeur varie en fonction d’intérêts politiques et est affectée par des lobbys peu scrupuleux, celle du Bitcoin est définie en fonction du rapport entre l’offre et la demande. C’est pour cette raison qu’on trouve des similitudes entre le cours du Bitcoin et celui des actions en bourse.

Satoshi Nakamoto avait mis un protocole en place, et ce dernier imposait une limite sur le nombre de bitcoins qu’on peut miner. Donc, quoi qu’il arrive, le nombre de Bitcoins qui se trouveront sur le marché sera irrémédiablement fini, et il ne dépassera pas les 21 000 000 d’unités. En ce moment, le nombre d’unités minés est à un peu plus de 12 millions de Bitcoins. Similairement à certaines matières premières de valeur, comme l’or par exemple, les spécialistes théorisent sur le secret de la précision de ce plafond à ne pas dépasser. En effet, n’importe qui aurait choisi un chiffre rond, mais dans le cas du Bitcoin, c’est ce un million de plus qui suscite l’intérêt des curieux. D’autre part, à ce niveau, le Bitcoin se détache des actions, puisque ces dernières se rapportent à un potentiel concret des entreprises et leurs possessions.

Sans l’ingérence d’organismes d’autorité comme les gouvernements, et en passant outre les systèmes centralisés qui peuvent manipuler la valeur des monnaies, celles du Bitcoin devient plus facile à prévoir. Cependant, la nature extrêmement volatile de la crypto la rend plus compliquée à échanger efficacement. On pense que le créateur du Bitcoin est désormais un Billionnaire, mais d’autres adeptes de la crypto ont aussi fait fortune en l’échangeant sur les marchés, ou en le minant, alors qu’il était encore facile d’accès. Selon certains témoignages, en 2009, il était possible de miner des Bitcoins en seulement quelques heures avec un simple ordinateur portable. Bien entendu, aujourd’hui, ce temps est malheureusement révolu.

A quoi sert le Bitcoin ?

En ce moment, il est possible d’utiliser le Bitcoin pour effectuer des achats à partir de plus de 100 000 points, sur le web. Parmi ces derniers, on trouve quelques marques et autres entreprises de renommée et ce chiffre continue de croître au fil du temps. Toutefois, il est aussi possible de revendre le Bitcoin pour des Dollars ou des Euros, ou simplement le garder, en attendant que sa valeur augmente davantage, pour le revendre en échange de plus gros bénéfices. En plus, avec cette crypto les échanges sont à 100 % gratuits mais ce sont les plateformes de trading qui imposent des taxes. Quoi qu’il en soit, même en tenant compte des charges en question, les transactions via le Bitcoin sont nettement plus avantageuses, et cela à l’achat, ou à la vente.

Le Bitcoin, est-il légal ?

Tout à fait ! Le Bitcoin n’est pas si différent des autres devises. Il est tout à fait légal d’avoir des Bitcoins, de les vendre, et de les acheter, à partir du moment qu’on ne les utilise pas à des fins criminelles. Cela dit, il est vrai que cette crypto rend le traçage des transactions particulièrement difficile. Par ailleurs, même si, sur un plan purement technique, on peut lier les échanges à des adresses IP, il est encore impossible de les lier à un individu. En d’autres termes, avec assez de précautions, les criminels ont finalement trouvé le moyen de paiement parfait, qui leur permet d’agir en tout tranquillité et loin de tout soupçon. Cela explique pourquoi il a souvent été utilisé sur le Dark et le Deep Web, pour des opérations criminelles liées à la Mafia, dont le commerce des armes et de la drogue. On dit aussi qu’il est utilisé dans le financement de groupes terroristes, ce qui est plutôt inquiétant pour la majorité de ses adeptes. En effet, même si la crypto, en elle-même, n’est pas vraiment gênée par ce rapprochement, ce sont les investisseurs qui prennent peur et qui risquent de limiter leurs investissements dans la monnaie. D’ailleurs, on sait déjà que les crypto-monnaies gênent le système financier mondial et leurs adeptes craignent que les politiques utilisent ce point noir pour leurs faire la guerre.

En tous cas, pour le moment, il est tout à fait légal de posséder, d’acheter, et de revendre des Bitcoins. Il est aussi permis de miner les cryptos et de générer des bénéfices avec cette activité. Le système de fiscalité est encore impuissant et n’arrive pas encore à taxer les échanges de cryptos, surtout que beaucoup sont encore non traçables et à 100 % anonymes.

Quels sont les risques ?

Si on ignore les aléas des régulations et des décisions politiques et judiciaires concernant les cryptos, investir dans le Bitcoin est pratiquement sans risques. Cependant, sa volatilité en fait un actif, à la fois intéressant, mais aussi imprévisible. En effet, la centralisation des monnaies nationales est une mauvaise chose, à cause du fait que leurs valeurs peuvent être manipulées, mais à moins qu’il y ait un véritable crash financier, la valeur d’une monnaie restera virtuellement la même. Malheureusement, on ne peut pas dire que c’est le cas du Bitcoin. En à peine un an et demi, sa valeur est passée de 1 000 USD, à plus de 20 000 USD et elle est retombée à 8 000 USD. On ne voit jamais ce genre de fluctuations dans les monnaies nationales.

D’autre part, les échanges du Bitcoins sont difficilement traçables, et là aussi on parle d’une épée à double tranchants. La crypto est certainement sécurisée, mais elle manque aussi de visibilité à cause des clés de cryptage publiques et privées. L’aspect anonyme du Bitcoin est un facteur important qui est aussi particulièrement attrayant pour beaucoup d’utilisateurs, surtout en ces temps où l’espionnage, de la part des gouvernements ainsi que des lobbys, devient monnaie courante. Toutefois, il est important de préciser que cela n’a pas que des avantages. Par exemple, quand vous achetez ou vendez des Bitcoins, vous ne pouvez pas savoir à qui vous avez affaire. Cela ouvre plus de possibilité aux activités illégales de blanchiment d’argent et toutes sortes de trafics. Ces derniers vont du commerce des drogues, en passant par le trafic d’armes et en allant jusqu’à celui des organes etc…

Par ailleurs, il arrive aussi que des plateformes de trading perdent des sommes colossales à cause du piratage. Jusqu’à ce jour, les crypto-monnaies qui ont été piratées n’ont jamais été récupérées. On pense, par exemple, au cas de NiceHash, à qui on a volé près de 60 millions USD de valeur de cryptos en 2017, ou encore MT.Gox au Japon, qui a perdu plus de 750 000 Bitcoins en 2004.

La nature décentralisée du Bitcoin ne constitue pas seulement un avantage. Elle vient aussi avec quelques inquiétudes, puisque le manque de contrôle peut aussi causer des dégâts. En effet, l’expérience des monnaies décentralisées est encore toute neuve, et il est probable qu’il y ait une situation désastreuse à laquelle nous n’avons pas encore eu affaire, simplement à cause de son improbabilité. En plus, les règles techniques que les mineurs de Bitcoins suivent ne cessent d’évoluer et peuvent passer par une impasse, avant d’atteindre le plafond de Bitcoins. Un tel évènement aurait des conséquences dévastatrices sur le cours de la crypto et de sa valeur.

En ce qui concerne l’IRS, cet organisme perçoit le Bitcoin comme étant une propriété et toujours pas comme une monnaie. Les différents Etats cherchent encore un moyen pour faire taxer les cryptos, et s’ils y arrivent, il est fort probable qu’ils perdent significativement de leur intérêt.

La clé de la réussite réside dans la minimisation des risques de perte

Garder les risques au minimum vous garantit de rester en course.

Comme nous l’avons précisé plus haut, le Bitcoin et d'autres cryptos comme le Steem (STEEM) restent des actifs hautement volatiles. Cela peut engendrer d’excellents bénéfices dans les meilleurs des cas, mais aussi de grosses pertes dans certaines autres situations. C’est pour cette raison qu’il est vivement recommandé de n’investir qu’une partie de son capital sur cette crypto et de ne les trader qu’une fois qu’on aura établi une bonne stratégie en se basant sur diverses analyses et indicateurs. La règle d’or du trading vous sera particulièrement utile dans ce cas, puisqu’en diversifiant vos investissements vous allez minimiser les risques tout en augmentant vos chances de réaliser de bons bénéfices en moyenne. N’hésitez donc pas à miser sur d’autres crypto monnaies telles que l’Ethereum (ETHER) qui vient second au Bitcoin.

La stratégie de trading que vous allez suivre peut, en effet, décider de votre réussite ou de votre perte. Il faut donc garder un œil sur le cours de la crypto de manière constante. Vous allez donc essayer de prendre votre position lorsque la valeur de la crypto est au plus bas, pour récolter les bénéfices quand celle-ci pique. Pour les novices, il est conseillé de revendre dès qu’on réalise des bénéfices puisque le cours peut rechuter à tout moment, et les traders les moins aiguisés risquent de ne pas voir la rechute arriver. Pour eux, il s’agira plus d’un jeu de hasard qu’autre chose, et dans ce cas, mieux vaut ne pas prendre de risques. Une bonne stratégie ne garantit pas les bénéfices automatiquement. D’autres éléments inconnus peuvent jouer un rôle essentiel dans le développement du cours du Bitcoin. Pour cette raison, il ne faut jamais miser la totalité de son capital dans un seul trade, ni une grosse partie, d’ailleurs, et ce, même si tous les indicateurs vous semblent positifs. Enfin, en cas de pertes, il vaut mieux limiter les dégâts que de chercher à vous rattraper. Beaucoup de traders finissent par perdre plus d’argent en faisant cela.

Echanger/Acheter le Bitcoin, c’est facile ?

Il est tout aussi facile de trader le Bitcoin que n’importe quel autre actif sur les plateformes de trading en ligne. Un trader habitué à trader les métaux précieux, par exemple, n’aura aucun problème à trader cette monnaie cryptée. Ainsi, il est possible d’acheter des Bitcoins, ou même des fractions d’un Bitcoin, selon le capital dont vous disposez, et de les vendre lorsque le bénéfice atteindra l’objectif désiré. On rappelle toutefois que la valeur du Bitcoin a connu quelques chutes inquiétantes et qu’il est, par conséquent, recommandé de le trader avec précaution.

Les news les plus importantes pour un trader

A partir d’un certain niveau, un trader qui désire entrer la court des grands devra s’intéresser aux news. Ainsi, il aura toujours une marge d’avance sur ses concurrents. C’est assez important, puisque, rappelons-le, lorsque la valeur du Bitcoin atteindra son minimum avant de remonter, le trader pourra faire partie des premiers à prendre position, et dans le cas contraire, lorsque sa valeur va rechuter, il aura la possibilité de faire partie des premiers à revendre. Cela aura pour effet de maximiser ses bénéfices et ainsi, il sera plus en mesure de gérer les mauvais trades puisqu’il va disposer de plus de fonds. Toutefois, périodiquement on voit apparaitre sur le web de fausses informations qui risquent d’induire plusieurs traders en erreur. Pour cela, il est impératif au trader de vérifier ses sources avant de prendre une quelconque information au sérieux.

Le trader se doit de connaître ses limites

A part les traders qui travaillent pour le compte des grandes compagnies, la majorité d’entre eux ne disposent que d’un capital limité. Un bon trader se doit de prendre cela en considération avant d’entamer un échange. En effet, il est difficile pour un trader particulier d’investir dans un grand nombre de Bitcoins, puisqu’ils lui coûteront des milliers de dollars. C’est pour cela qu’un nouveau trader devrait commencer par acheter une fraction d’un bitcoin et quelques autres cryptos et de s’améliorer progressivement en se limitant à cet investissement uniquement. Certains commettent l’erreur de racheter des coins afin de combler leurs pertes, et finissent par oublier l’objectif essentiel de cette méthode qui est l’apprentissage du trading sur de bonnes bases. On rajoute aussi qu’une telle pratique peut vous mettre dans des difficultés financières et cela risque d’impacter négativement votre performance.

Maintenir ses espoirs à des niveaux réalistes

Rappelez-vous que le trading n'est pas un jeu de hasard.

Beaucoup de traders entrent dans le monde des cryptos en pensant pouvoir réaliser de gros bénéfices en peu de temps grâce au Bitcoin. C’est bien entendu une erreur de débutants, et beaucoup finiront par le comprendre de la manière la plus douloureuse qui soit. Pour éviter des scénarios catastrophe, il serait plus judicieux de s’imposer des objectifs réalistes, voire, faciles à accomplir. De cette façon, le trader ne tombera pas sous la pression du marché et ne sera pas déçu lorsqu’il réalisera un petit bénéfice mais en sera, au contraire, fier. Si vous vous limitez à un objectif de quelques pourcents de bénéfices mensuels, vous allez générer des bénéfices intéressants au bout d’un an. Cela sera d’autant plus bénéfique, puisque vous allez en profiter pour gagner plus d’expérience et vous aurez la possibilité d’en gagner plus l’année qui suit. Rajouter ses bénéfices à son capital d’investissement est une des meilleures méthodes pour faire fructifier ses investissements puisque le rendement fixé est en pourcentage.

L’expérience prévaut sur le bénéfice immédiat

Il n’est pas important de réaliser de gros bénéfices sur ses premiers échanges. Gagner un peu d’argent pour de l’expérience est la meilleure façon de garantir un rendement stable et suffisant dans le futur. Si vous désirez faire du trading un gagne pain, vous devez vous concentrer sur votre propre évolution en tant que trader avant tout. Pour atteindre ce but, vous allez devoir vous limiter aux bases essentielles du trading et de vous informer quotidiennement sur la crypto que vous tradez. Cela peut sembler peu fructueux au début, mais cette habitude sera votre meilleur avantage sur le long terme. Enfin, comprendre le mécanisme avec lequel le Bitcoin fonctionne (comme la définition de la Blockchain) vous aidera grandement lorsque vous interprétez les news qui le concernent. Par exemple, dans certains cas, vous serez en mesure de savoir avec précision si une telle ou telle info impactera positivement ou négativement le cours de la crypto. Cela requiert un travail de longue haleine mais ça en vaut largement le coup.

La meilleure façon d’échanger le Bitcoin

Il existe une multitude de plateformes qui permettent d’échanger le Bitcoin et une multitude d’autres monnaies cryptées en toute sécurité et avec des avantages intéressants. Néanmoins, vous allez devoir vous assurer que la plateforme suit les normes et n’est en aucun cas douteuse. La vérification peut vous coûter quelques heures et le choix de la plateforme sur laquelle vous allez trader peut prendre des semaines mais c’est un investissement de temps nécessaire puisque vous allez y pratiquer le trading pour des mois, voire des années. Il serait ridicule de finir par perdre son argent à cause d’un piètre choix de plateforme. On vous conseille de bien vous informer et de vous diriger vers divers forums pour vous informer à ce sujet.

Un autre choix, plutôt sensible, et tout aussi important à faire, est celui du courtier avec lequel vous allez travailler. Ce dernier se doit être régulé et il est aussi possible d’avoir une idée sur sa fiabilité en faisant le même type de recherches.

Comment trader la crypto Bitcoin (BTC) en ligne ?

Si vous êtes intéressés par la crypto Bitcoin (BTC) et vous désirez la trader sur le marché en ligne afin de générer des bénéfices, il est important que vous choisissiez un courtier qui impose des frais avantageux. Cela vous permettra d’avoir une bonne marge de manœuvre lors de vos échanges et limitera les risques de manière considérable. Mais avant de vous lancer, il vous faudra, d’abord, créer un compte de trading en ligne. Voici comment procéder :

1- Aller sur la plateforme de trading en ligne Alvexo :

En entrant l’adresse du courtier dans la barre d’adresse de votre navigateur, vous allez accéder à sa page d’accueil. Là, vous allez cliquer sur l’onglet « S’inscrire » comme indiqué ici :

2- Remplir les cases requises :

Ici, rien de bien particulier, ni surprenant. Vous allez simplement remplir des cases avec des données personnelles, comme le nom, prénom, Email, téléphone etc…

3- Choisir le type de compte :

Le courtier vous demandera alors de choisir le type de compte que vous allez utiliser. En d’autres termes, vous avez la possibilité de commencer à trader directement en utilisant vos propres fonds, ou d’utiliser un compte démo. Pour les débutants, cette dernière option est la meilleure, puisqu’elle vous permettra de tester vos capacités dans des conditions proches du réel, sans risquer de perdre de l’argent.

4- Trader le Bitcoin (BTC) :

Pour trader le Bitcoin (BTC), il vous suffit d’entrer son nom dans la barre de recherche. Ensuite, il vous suffira de cliquer dessus et de choisir l’option « Acheter ». Pour revendre, il suffit de cliquer sur l’onglet « Vendre ».

Dans cet exemple, on utilise la paire de devises EURUSD, mais la méthode est la même pour tous les actifs.
Quelles perspectives pour les marchés en SEPTEMBRE 2019 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !

Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 57 votes