Avis impartial sur Interactive Brokers : est-ce un bon plan ou une arnaque ?

Tradez avec notre meilleur broker
L'équipe DigitalBusiness ne recommande PAS ce courtier
Note: 7 sur 20 Votes: 1324
Financial Conduct Authority (FCA)
79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur
Dépôt minimum:100$
Montant de transaction minimum:20$
Régulation:Réglementé par FCA
Fondé en:1978
Siège social:USA
Nombre d’actifs à trader:100+
Tradez chez Alvexo
  • Performance de la plateforme
  • Sécurité des fonds
  • Formation
  • Service client et assistance
  • Rendement et retrait
2.2

Summary

Pour être franc, nous ne vous recommandons pas ce broker, même après l'avoir testé pendant quelque mois !

La raison ?
Et bien, entre le manque de formations, des retraits très longs et surtout une plateforme jugée médiocre par notre équipe, ce courtier a été une vraie déception.

Conclusion : Ne perdez plus votre temps et commencez à trader avec le meilleur broker du marché approuvé par notre équipe.

Aujourd'hui, il existe de nombreux sites de trading en ligne. Mais alors, comment choisir le bon ? Et bien, c'est pour cela que l'équipe de Digital Business vous propose des avis complets et impartiaux sur tous les brokers que nous testons. Dans cet article, c'est Interactive Brokers que nous allons passer au peigne fin pour voir ses qualités et ses défauts. Nous vous montrerons pourquoi il est préférable de trader chez notre broker certifié, le meilleur de cette année : Alvexo. 

Pour réussir en tant que trader et générer des bénéfices, il faut être prudent dans le choix de son broker.

C'est pourquoi pour vous, nous prenons le risque de tester les différents courtiers en ligne. Voyons alors ce qu'Interactive Brokers a dans le ventre ! Suivez le guide pour tout ce qu'il faut savoir sur ce courtier. Est-il sûr ? La réponse dans cet article !

Ce que l'on sait sur Interactive Brokers

Le courtier en ligne Interactive Brokers est assez vieux, car en effet, il existe depuis plusieurs dizaines d’années. C'est en 1977 que le courtier a été créé, ce qui fait de lui un broker qui a plutôt pas mal d’expérience par rapport à la plupart des autres. Son créateur n'est autre que Thomas Peterfly, un des précurseurs de la digitalisation et de l'automatisation du trading. Ce sera seulement en 1994 que ses technologies et services seront disponibles sur le marché européen, et en 1995 sur l'euronext.

Interactive Brokers est basé à Greenwich, aux Etats-Unis. L’entreprise dispose de même de bureaux :

  • en Suisse,
  • en Chine,
  • au Canada,
  • en Russie,
  • à Hong-Kong,
  • en Estonie, 
  • au Royaume-Uni,
  • en Australie, 
  • et en Hongrie.

Donc on peut dire qu'Interactive Brokers couvre un grand espace et se retrouve sur la plupart des marchés boursiers. 

Suite à ces éléments récents, l'équipe DigitalBusiness ne peut vous garantir un trading sécurisé avec Interactive Brokers, nous vous conseillons donc notre meilleur courtier qui reste le plus fiable à nos yeux. Nous vous conseillerons toujours un courtier testé par les membres de notre magazine, avec lequel nos utilisateurs collaborent déjà depuis plusieurs années

Ce qu’offre Interactive Brokers : peu de choses…

L'expérience, la clé du succès

Il faut avouer que la force majeure d'Interactive Brokers est son expérience. En effet, la plateforme a bravé les épreuves du temps et se maintient dans le secteur depuis des décennies. En matière de nouvelles technologies, le courtier est aussi assez bon et novateur dans sa plateforme. Cela permet de faciliter l'utilisation du site mais surtout la gestion des comptes clients et la réussite dans leur carrière de traders en ligne. Notamment, parmi les innovations, on peut citer le Trader Workstation, une plateforme interactive qui dispose de divers instruments pour une meilleure expérience de trading. 

Cela dit, au niveau de la plateforme, nous préférons amplement celle d'Alvexo, qui est encore plus facile d'utilisation et performante

Choisissez donc parmi nos meilleurs brokers de l'année pour trader en ligne:

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
alvexonuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
etoronuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
marketsnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
75% des investisseurs en details de CFD perdent de l'argent

Une plateforme bien régulée 

Ensuite, Interactive Brokers est réglementé par plusieurs organismes tels que :

  • la SEC,
  • la FINRA,
  • le NYSE (États-Unis),
  • la FCA (Royaume-Uni),
  • et l'IIROC (Canada).

Ceci rassure les traders qui pourront se fier à la plateforme d'IB. Être reconnu par une diversité d'autorités de régulation du secteur dans divers pays est une source de fiabilité importante. Cependant, de plus en plus de brokers sont aujourd'hui certifiés par de nombreuses autorités. Ce qui joue sur le nombres impressionants d'autorités reconnaissant IB, c'est surtout son nombre important d'années d'existence.

Si IB n'est pas à nos yeux le meilleur des brokers, nous vous conseillons le best du best, testé par la rédaction de DigitalBusiness, proposant non seuleument une formation sur mesure, mais aussi des signaux d'une qualité excellente

Les points noirs d'Interactive Brokers

Un courtier pour les riches

Le plus gros désavantage de la plateforme d'IB, c'est que le courtier n'est pas fait pour les petits portefeuilles ! En effet, surtout pour les adeptes du “day trading” sachez qu'un solde minimum de plus de 20 000€ est nécessaire sur ce courtier en ligne. De même, le dépôt minimum est de 10 000€. Si vous êtes un trader débutant ou que vous ne comptez pas passer beaucoup de temps à trader, ce courtier n'est définitivement pas fait pour vous. La même chose si vous être un professionnel mais ne souhaitez pas investir de grosses sommes d'un coup, ou ne pouvez pas vous le permettre en ce moment. Alors, ce courtier semble recommandé surtout pour les traders possédant un capital important.

N'oubliez pas d'étudier les investissements pour éviter des pertes inutiles.

Des frais inattendus

Interactive Brokers n'impose pas de frais d'ouverture de compte, ni de frais de gestion. Mais attention ! La plateforme opère des frais d'inactivités. Et malgré leur faible montant (une dizaine d'euros tout de même), c'est quand même une manière de se faire de l'argent sur le dos de ses clients peu honnête. Donc en soi, la plateforme a des frais très intéressants, mais uniquement pour les traders très actifs. 

Pour trader dans les meilleures conditions, regardez notre sélection des meilleurs brokers du moment :

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
alvexonuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
etoronuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
marketsnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
75% des investisseurs en details de CFD perdent de l'argent

Une ouverture de compte agaçante

Les traders s'étant inscrit sur Interactive Brokers, ou ceux qui ont tenté sans succès, se sont souvent plaint de difficultés à ouvrir un compte. En effet, la procédure d'ouverture de compte est assez énervante et peu efficace, car elle consiste en 7 étapes fastidieuses qui peuvent prendre des heures, surtout lorsque l'on n'y connait rien. De plus, notons que la plateforme demande une très bonne maîtrise de l'anglais. Si vous ne parlez pas la langue de Shakespeare, ce courtier n'est pas fait pour vous.

Un service client qui laisse à désirer

Le service client d'IB est souvent critiqué pour des difficultés de gestion des problèmes en dehors du cadre. C'est-à-dire que pour des questions basiques qui ne demandent pas beaucoup de connaissances sur le trading en ligne, le personnel est capable de vous répondre. Par contre, dès que l'on pose des questions plus spécifiques, il devient alors compliqué d'avoir la réponse attendue. Ce service est joignable : 

  • par téléphone,
  • via le live chat,
  • ou avec un questionnaire d'assistance disponible sur le site.

Comment s'inscrire chez IB ?

Interactive Brokers propose trois genres de comptes différents :

  • Le Personnel, avec un dépôt minimal de 10 000$
  • Le compte IRA, avec un dépôt initial demandé de 25 000$
  • Portfolio de marge, qui demande à ses adhérents un dépôt minimal de 110 000$

Quelle technologie utilisent les utilisateurs de Interactive Brokers

Les instruments graphiques disponibles

Le courtier IB se vante d'offrir à ses utilisateurs des instruments graphiques modernes. Ces produits exclusifs sont regroupés sous le nom de Interactive Brokers Information System (IBIS). Ce dernier à été conçu par des professionnels, c'est pourquoi l'inscription à ces services spéciaux coûte 69$ mensuels au sein de la première année, et ensuite ça passe à 89$ mensuels. Ceci confirme ce que nous avions mentionné plus haut dans l'article : le broker est réservé à des traders d'élite qui seront prêts à mettre la main au porte-monnaie.

Sur cette plateforme, les traders accèderont à trois styles de graphiques

  • ligne,
  • bande,
  • et chandelle.

De même, on y retrouve 22 indicateurs techniques personnalisables, dont les bandes de Bollinger, ou l’ATR par exemple. Vous pouvez de même configurer des alertes personnalisées et accéder à des outils de supervision du marché afin d'identifier les meilleures opportunités avec les changements de prix. La plateforme vous propose de sauvegarder ces calculs sous un fichier Excel. Le courtier propose aussi à ses clients plusieurs applications, disponibles uniquement sur iOS, telles que le calendrier du trader ou encore un glossaire Forex. Ces applications ne sont donc pas disponibles pour Android, ce qui est dommage pour les utilisateurs d'autres systèmes. 

Les plateformes d'IB

Le broker propose diverses plateformes logicielles :

Trader Workstation (TWS)

Ce logiciel a un espace de travail simplifié, pratique pour les débutants. Il contient des options de gestion des commandes, d’analyse technique et de surveillance du compte. Parmi les avantages, la plateforme propose :

  • des actualités relatives au marché,
  • un suivi en temps réel de la valeur sur votre compte,
  • le contrôle des activités,
  • et d’autres outils pertinents.

Mobile Trader Workstation

Cette plateforme inclut 4 options mobiles différentes:

  • le mobileTWS pour iOS,
  • mobileTWS pour BlackBerry,
  • le mobileTWS pour Android,
  • et le mobileTWS pour Java ME, compatible avec les mobiles Windows.

Si vous avez d’autres types d’appareils, vous pourrez vous connecter à vos comptes via la plateforme MobileTrader.

WebTrader

Il s’agit de la plateforme HTML incluse dans Interactive Brokers. Cette dernière est simple d'utilisation et de personnalisation. De même, elle dispose de plusieurs données sur le marché, des analyses graphiques, et des instruments modernes pour le trading, ainsi qu'un accès aux nouvelles et un outil de surveillance.

Voici notre podium des meilleurs brokers de l'année pour trader en ligne avec efficacité:

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
alvexonuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
etoronuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
marketsnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
75% des investisseurs en details de CFD perdent de l'argent

Que sait-on de plus sur Interactive Brokers ?

Interactive Brokers ne propose malheureusement pas d'offres de bonus ni de promotions.

Cependant, il existe un programme de fidélisation de traders qui vous permettra de toucher un bonus qui va jusqu’à 200$. Mais pour cela, il faut que les commissions gagnées par le trader que vous avez invité à s’inscrire soient supérieures à 666.67$, c’est donc peu probable.

Comment se passent les dépôts et les retraits ?

Interactive Brokers propose à ses utilisateurs diverses méthodes pour déposer et retirer leur argent : entre chèques, virements bancaires, ou transferts internes entre comptes IB, il y a le choix !

Il faut noter que le retrait minimum pour les méthodes ACH, SEPA ainsi que les transferts de fonds électroniques canadiens est fixé à 5 000.000$. Cela dit, pour virer sur un compte bancaire et par chèque, les limites minimales de retrait sont moins élevées. Quant à la limite maximum, il n'y en a pas.

Interactive Brokers a encore beaucoup à améliorer, c'est pour cela que nous vous conseillons notre meilleur broker testé par la rédaction de DigitalBusiness, proposant non seuleument une formation sur mesure, mais aussi des signaux d'une qualité excellente

Avis Interactive Brokers : interview avec un ancien client

Equipe Digitalbusiness : Pourquoi avoir choisi IB ?

Tout d'abord, je me suis penché sur IB car j'ai vu qu'il n'y avait pas de frais d'inscription, ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant ! Même si c'était dommage de ne pas avoir d'offre de bonus d'inscription. Mais je n'avais aucune expérience dans le trading en ligne, et je pense ne pas avoir fait le bon choix pour une première expérience dans ce monde complexe. Le choix du courtier est très important, c'est pour cela que je m'étais dirigée à la base vers IB, qui avait de plutôt bons avis, et qui a tant d'années d'expertise. 

Par ailleurs, en visitant leur site internet, on pouvait y voir un bon service client, mais il m'a fallu peut de temps pour me rendre compte de cette publicité mensongère. Entre réponses non satisfaites et indisponibilité, le service à la clientèle n'est très certainement pas le point fort d'IB.

Equipe Digitalbusiness : Avez-vous été satisfait de ce broker ?

Pas vraiment. Ça a commencé dès l'inscription. En effet, en m'inscrivant je me suis rendue compte du calvaire que c'était. Des étapes beaucoup trop complexes pour quelqu'un qui ne s'y connaissait pas dans le domaine. Et puis après, j'ai découvert les frais d'inactivité. Et là, je me suis dit qu'il était temps de changer de broker.

De plus, je n'ai trouvé la plateforme ni pratique ni intuitive. Elle n'a rien de mieux que les concurrents. Je n'ai pas tout compris aux premiers abords, surtout parce que la plateforme exige un très bon niveau d'anglais, et qu'à cette époque, je ne parlais que français. Apprendre une nouvelle langue de même qu'un nouveau métier, en même temps, ça a été très difficile pour moi. Pour les francophones qui ne comprennent rien à la langue de Shakespeare, ce broker n'est définitivement pas le meilleur. Ou alors il faut se mettre à l'anglais. 

Equipe Digitalbusiness : Tradez-vous toujours aujourd’hui ? Si oui, chez quel courtier ?

Oui bien-sûr ! Malgré ma mauvaise expérience avec IB, j'ai décidé de continuer le trading en ligne et d'en faire ma carrière professionnelle. Mais pour cela, il a fallu que je me tourne vers un broker plus qualifié. Après quelques mois d'acharnement au travail, j'ai enfin pu stabiliser mes revenus et aujourd'hui je peux dire que je gagne plutôt bien ma vie

Après ma mésaventure avec IB, j’avais compris que si je voulais réussir dans le monde du trading en ligne, je devais me tourner vers le meilleur courtier possible.

C'est donc après de longues journées de recherche, que j'ai trouvé qu’Alvexo était le courtier qu’il me fallait. Pour en venir à cette conclusion, il a fallu que je compare les frais, les spreads, ainsi que d'autres critères de sélection.

En plus, grâce aux guides d'Alvexo, j’ai pu améliorer mes performances et trader les CFD sans courir de risques. J’apprécie particulièrement l’intuitivité de l’interface d’Alvexo. Dès les premiers essais, sur mon compte démo afin de ne pas risquer de perdre mon capital, j’ai pu retrouver mes repères. Aujourd'hui je peux dire que le trading ne m’a jamais semblé aussi facile. C’était idéal pour moi, puisque je pouvais me concentrer sur d’autres éléments qui nécessitaient plus mon attention.

Regardez notre sélection des meilleurs courtiers en ligne pour trader en toute simplicité:

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
alvexonuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
etoronuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
marketsnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
75% des investisseurs en details de CFD perdent de l'argent

Conclusion

Interactive Brokers propose une ambiance de trading professionnelle, de par ses longues années d'existence. Les traders novices le trouveront particulièrement difficile d'utilisation, mais lorsque vous aurez gagné l’expérience nécessaire, votre trading sera plus fluide.

Le gros point noir pour IB est qu'il faut mettre la main à la poche et investir gros. Ce broker n'est absolument pas fait pour les petits portefeuilles. Et c'est bien dommage, car la plateforme passe à coté de beaucoup de clients potentiels à cause de ce critère d'entrée. 

Donc, pour conclure, nous resterons chez notre broker bien aimé : Alvexo. 

 

Interactive Brokers est-il un courtier fiable ?

Nous ne pouvons malheureusement pas dire cela… même après 3 mois d’essai. Pourquoi ? Et bien tout d’abord, leur service client n’est jamais disponible, et leur plateforme fonctionne lentement, ou se met à couper quand on souhaite acheter ou vendre. Fiable n’est pas l’adjectif que nous attribuons à ce broker. Par contre, Alvexo est parfait pour nous. Notre équipe trade avec depuis des années.

Ce broker est-il vraiment fait pour recevoir du profit ?

Le profit est possible, mais il semblerait que ce ne soit pas la priorité de la plateforme. En effet, chez Interactive Brokers, ils vous poussent à déposer toujours plus d’investissement, même en cas de perte.

Les formations de Interactive Brokers sont-elles efficaces ?

Les formations proposées par Interactive Brokers ne sont autres que des vidéos incomplètes qui ne traitent que de la surface du trading, sans rentrer dans les détails. Pour les débutants, choisissez plutôt nos meilleurs brokers qui ont service client plus disponible et des formations et guides plus approfondis.

Combien de temps un retrait de fonds prend-il sur Interactive Brokers ?

Avec Interactive Brokers, le seul retrait que nous avons fait nous a pris 3 semaines avant d’arriver sur notre compte. On se passera de commentaires...
Quelles perspectives pour les marchés en NOVEMBRE 2019 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !

Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.