Acheter l’action Nokia

Depuis déjà quelques années, le secteur de la téléphone mobile a connu un immense boom qui a motivé une bonne partie des investisseurs à miser sur ses nouvelles technologies. Nous nous intéressons dans cet article à l’un des pionniers du domaine qui n’est autre que la fameuse compagnie « Nokia ». Nous allons tenter de voir comment se porte son action et comment il est possible d’en profiter.

 

Ce qu’on sait sur la compagnie « Nokia »

 

On peut dire que la compagnie se focalise sur la création, la fabrication et la commercialisation des appareils mobiles et de certains de leurs accessoires. Elle touche d’autres secteurs comme le développement de différentes applications et s’intéresse de près à la gestion de la télécommunication en général. Alors que la société est originaire de Finlande, elle a pu s’intégrer un peu partout sur le marché mondial. Sa stratégie commerciale a été un franc succès au Japon, où elle a réalisé son plus gros chiffre d’affaire. Ses parts de marché sont aussi en croissance sur les continents essentiels qui ne sont autres que l’Asie, l’Europe de l’ouest et l’Amérique du Nord.

 

Comment Nokia fait face à la concurrence ?

 

On sait tous que la compagnie « Nokia » a été le numéro un mondial pour un bon bout de temps. L’idée même qu’on puisse voir la compagnie passer ne serait-ce qu’en deuxième place était impensable, dans le temps. Toutefois, la concurrence féroce qui s’en est pris à la compagnie, et avec la mauvaise gestion dont a fait preuve la compagnie pour y faire face, on a vu les ventes et le succès global tomber de manière drastique, à un tel point que beaucoup ont pensé que c’en était fini de « Nokia ». Voici donc une liste des concurrents essentiels de la compagnie :

On commence par Samsung, qui est devenue le plus grand revendeur d’appareils mobiles au monde. Ce n’est pas vraiment une surprise, puisque la compagnie a maintenu une forte croissance sur plusieurs années consécutives. Les parts de marché de Samsung sont en ce moment de 18.3 %.

La compagnie qui est passée en deuxième place après s’être maintenue en tête du classement pour des années est Apple. La compagnie dispose aujourd’hui de 18% des parts de marché.

La compagnie chinoise Huawei est passée en troisième place avec 10.6 % des parts de marché et continue à gagner du terrain à une vitesse fulgurante.

Ensuite, on trouve un autre concurrent chinois qui se positionne en quatrième place et qui n’est autre que « Oppo » qui dispose de 7.3 % des parts de marché.

Le cinquième concurrent est Vivo qui a pu arracher 5.8% des parts sur le marché.

Comme nous l’avons déjà indiqué, Nokia a pris un gros retard à cause de divers soucis et d’une mauvaise gestion qui lui ont coûté très cher. Depuis quelques années, la compagnie se reprend et est actuellement en train de regagner des parts sur le marché mais elle a encore besoin d’un peu de temps pour figurer sur le classement des meilleures compagnies.

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

 

Qu’en est-il des partenaires de Nokia ?

 

Avec le retour en force de « Nokia », la compagnie attire de plus en plus de clients. Ceci a renforcé la confiance des investisseurs et elle a pu en profiter pour faire de nouvelles relations avec des entreprises puissantes. On pense notamment à « Vodafone » qui a signé un certain nombre de contrats avec « Nokia » dans le but de mettre au point un réseau social exclusif aux appareils mobiles en 2007. Quelques années plus tard, plus précisément en 2011, « Nokia » signe un partenariat avec le géant « Microsoft ». Le projet s’est conclu par donner l’exclusivité à « Bing », le moteur de recherche de « Microsoft » sur l’ensemble des appareils mobiles du fabricant. On note aussi que « Nokia » a pu décrocher quelques contrats signés avec des géants de l’industrie de l’automobile allemande (VW, Mercedes, et BMW) concernant les GPS qu’on retrouve sur les véhicules. La compagnie a aussi signé quelques autres contrats mineurs mais qui n’ont pas d’importance dans ce cas.

 

Comment se porte l’action Nokia ?

 

Comme nous l’avons précisé plus haut, les investisseurs (qui affectent le cours de l’action « Nokia ») sont essentiellement intéressés par les nouvelles technologies proposées par la compagnie. C’est pour cette raison qu’il est important de s’informer sur les différentes innovations que la compagnie développe. Si une action rapporte un certain pourcentage intéressant, il est possible qu’elle devienne un bon investissement sur le long terme.

 

Un autre élément essentiel à connaître si on veut trader sur l’action « Nokia » sont les facteurs les plus importants qui peuvent agir sur le mouvement de son cours. Par exemple, l’année dernière, la compagnie a atteint une capitalisation de plus de 28 500,000 millions d’euros. Les titres en bourse produits par la compagnie en ce moment dépassent le nombre phénoménal de 5 800 00 000. On peut trouver que « Varma Mural Pension Insurance Company » a acquis plus de 2 % des parts de la société, « Ilmarinen Mutual Pension Insurance Company a acquis près de 0.75 % des parts, et « State Pension Fund dispose de 0.6 % des parts. On peut trouver le cours de l’action de la société comme beaucoup d’autres sur le premier compartiment sur « Eronext Pars » et il fait partie de l’indice « CAC 40 » français.

 

Pourquoi connaître l’historique de la compagnie est important ?

 

Toues les bons traders vous diront que l’une des clés d’analyse des cours des actions réside dans le cumul des informations sur l’historique d’une société. Certes, les dernières années ont nettement plus d’importance que l’ancienne historique de la société puisqu’elles ont un impact direct sur le cours de l’action. C’est pour cela que nous n’allons pas remonter à l’âge d’or de la société et nous allons nous focaliser sur les dernières 8 années.

On commence par 2010, où la compagnie « Nokia » rachète des parts de la société américaine « Motorola ». Ensuite, « Stephen Elop » a été promu pour passer au poste de PDG et beaucoup on directement fait le lien avec « Microsoft » et ont commencé à théoriser sur le sujet. Cependant, le lien était bel et bien existant, et un an plus tard, le partenariat mentionné plus haut fût signé. L’évènement a été particulièrement bénéfique pour le cours de l’action de « Nokia » puisqu’on a vu le titre gagner près de 20 % en termes de valeur. Durant la même année, la compagnie prend des décisions extrêmes en supprimant près de 4 000 postes et en mettant fin à l’activité de sa filiale en Roumanie avec un certain nombre de ruptures de contrats de travail. Même si c’était très mal vu, il s’avère que ces mesures étaient nécessaires afin de donner un second souffle à la société qui se marqua par le lancement de la gamme « Lumia », qui donnera un nouveau visage à la compagnie. Quelques mois plus tard, la compagnie continue dans la même politique de suppression d’emplois en éliminant plus de 10 000 postes et en mettant fin à l’activité de quelques filiales situées un peu partout en Europe et en Amérique du nord.

C’est en 2013 que la société investit davantage en rachetant des parts de la compagnie allemande « Siemens », profitant ainsi de la croissance fulgurante qu’elle a connu grâce à l’immense succès de sa gamme de Smartphones « Lumia ». En effet, durant cette année, « Nokia » arrache enfin la deuxième place sur le marché des appareils mobiles, juste après le fabricant coréen « Samsung ». Quelques temps plus tard, « Nokia » revend une de ses filiales au géant américain « Microsoft » pour plus de 5.44 milliards USD.

Il faudra attendre 2014 pour que la compagnie se focalise enfin sur le hardware des appareils mobiles à nouveau. Ainsi, on voit apparaitre sur le marché des Smartphones une nouvelle gamme baptisée « X » qui fonctionne avec le système Android, qui est le plus populaire. Elle réserve à son département de recherche et développement R&D plus de 72 millions € pour les compagnies des véhicules qui intègrent son système et prend le contrôle de la société « Desti » qui est une société qui excelle dans le développement des IA.

Le rachat de la compagnie « Alcatel Lucent » a été effectué afin de permettre à « Nokia » d’échanger des titres, mais elle revend aussi, en 2015, une partie de ses filiales à ses partenaires d’automobile cités plus haut. La compagnie rachète « Withings » et met fin à plus de 10 000 postes par la même occasion dans le cadre d’une restructuration. Finalement, c’est en 2017 que la société rachète « Comptel » qui va aider grandement dans la conception de ses nouveaux softwares et applications.

 

Les atouts de l’action Nokia

 

Les meilleurs traders scrutent à la fois, les points forts et les faiblesses des actions sur lesquelles ils tradent. De cette façon, ils seront en mesure de prévoir ses mouvements et d’anticiper les croissances et les chûtes qui risquent de se produire.

On commence par mentionner la position avantageuse de l’action « Nokia » sur le marché boursier. La compagnie a pris une grande envergure grâce aux différentes acquisitions qu’elle a faites tout au long des dernières années et a fini sur le podium des plus grandes compagnies qui existent en ce moment sur le marché mondial. Probablement grâce à son ancienne gloire, la compagnie est présente pratiquement sur tous les continents et surtout dans les pays en développement qui connaissent une forte croissance économique et où le niveau de vie s’améliore de jour en jour. Sa présence aux USA et en Chine qui représentent près de 45 % de son chiffre d’affaire est aussi une bonne chose. On ne manquera pas de mentionner que le continent européen lui rapporte plus de 20 % de son CA et l’Asie un peu moins de ce même chiffre. Faisant partie des plus grandes compagnies de télécommunication, la compagnie a pu profiter de sa position pour renforcer ses performances dans plusieurs domaines, ce qui lui fait une bonne publicité et refait briller son image un peu ternie par ses anciennes mauvaises expériences. D’autre part, quad il s’agit d’accès internet, la société « Nikia » se place en tête et excelle aussi dans le domanie de la technologie de transmission et d’autres technologies avancées et des softwares tels que ceux qui permettent le routage des adresses IP ou encore la mise en œuvre des services qui fonctionnent sur le Cloud. Sa concentration sur les différentes innovations dans de multiples domaines renforce sa position et incite les traders à investir davantage sur son cours. C’est pour cela qu’il est vivement recommandé de suivre de près ses projets qui concernent la 5G, qui est une technologie convoitée par l’ensemble des sociétés de télécommunication dans le monde. La compagnie essaie d’acquérir un maximum de brevets qui peuvent rapporter très gros aux investisseurs puisqu’ils sont particulièrement volatiles. Notons que ses brevets sont consolidés par le support d’autres géants tels que le groupe « Samsung » et le groupe « LG ». La compagnie donne la possibilité à ses investisseurs de bénéficier des bénéfices qui viennent comme des rachats sur ses différentes actions. Cela peut s’avérer être un excellent investissement sur le long terme.

 

Quelles sont les faiblesses de l’action Nokia ?

 

Tout comme elle présente d’innombrables avantages, l’action « Nokia » présente aussi des faiblesses, malheureusement. Il est donc nécessaire d’en connaitre les détails avant d’investir sur son cours. Voici les points les plus importants à connaître avant tout.

Le premier point négatif qu’on remarque immédiatement est la faiblesse du marché des mobiles de la compagnie. Même si elle a pu marquer un avancement considérable, il semblerait que certains investisseurs tendent plus vers la revente de la filiale car ils pensent qu’elle est trop couteuse et qu’elle ne rapporte pas assez, surtout que la concurrence semble avoir dominé le marché. Le titre SRD n’aide pas non plus, puisque les traders qui ont souvent recours aux produits de placement lorsqu’ils misent sur l’action de la compagnie sont réticents à l’idée de son admission. La mise au point du groupe récent de « Nokia » affecte un temps soit peu les titres qu’on retrouve sur le territoire européen et est une des conséquences du changement de siège qui s’est produit. Au cours des dernières années, on remarque que le domaine de prédilection de « Nokia » passe par une crise et il devient de plus en plus difficile de créer quelque chose ou d’innover dans le domaine. D’autre part, on ne peut pas se prononcer sur la nouvelle stratégie mise au point par les nouveaux leaders du groupe. Si elle ne s’avère pas efficace, il se pourrait très bien que la compagnie prenne un coup qui causera un retournement sur son cours. La diminution du nombre de personnel reste encore mal vue par les investisseurs qui peuvent paniquer et revendre leurs parts. Cela pourrait causer une baisse significative du cours. Enfin, on ne manquera pas de préciser que les intérêts perçus par les investisseurs risquent de changer à cause de la politique suivie par « Alcatel Lucent » qui est nettement plus sévère que celle de la compagnie finlandaise. « Alcatel Lucent » est connue pour n’avoir rien versé en termes de dividendes depuis plus de dix ans. Un tel comportement pourrait être catastrophique si « Nokia » décide de suivre ce même exemple.

 

Comment mettre au point une analyse fondamentale fiable ?

 

Il s’agit, probablement, de la phase la plus importante pour tous les traders du monde. Pour ce faire, il est essentiel de multiplier les indicateurs sur lesquels on se base avant d’investir. Si on voit des résultats mitigés et contradictoires, il vaut mieux s’abstenir. Il faut se rappeler qu’il n’est pas primordial d’investir immédiatement. On peut, tout simplement, attendre quelques jours que le cours devienne plus lisible pour investir. Il vaut mieux garantir un petit revenu que de prendre des risques démesurés. Rappelons-nous que l’art du trading est très différent des jeux de hasards. C’est pour cette raison qu’il faut se maîtriser et de ne pas céder à des pulsions et encore moins à son instinct. Tout est calculable, et il n’y a pas grande place à l’intuition. Par exemple, quand on sait que l’action de l’entreprise est liée à la situation économique de ses concurrents, on peut prévoir qu’une crise qui les touche d’abord a de fortes chances de se traduire en rechute. Enfin, on peut rajouter à cela le fait que les secteurs peu rentables de la compagnie peuvent être amputés à tout moment. Si cela se produit, on peut être certain que son cours connaitra une forte instabilité pour un bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *