Revue sur la complémentaire santé d’Allianz

Depuis des années déjà, les politiques puisent dans les réserves des sécurités sociales. Cela a pour effet de les affaiblir et on constate en ce moment qu’elles ne suffisent plus pour offrir aux gens une couverture optimale. C’est pour cela que des entreprises privées qui proposent des complémentaires santé ont gagné en popularité de manière considérable. Il existe différentes manières avec lesquelles ces entreprises agissent et proposent des alternatives aux clients. Dans ce contexte, on trouve des compagnies qui se concentrent sur les complémentaires d’entreprises tandis que d’autres se focalisent sur le marché des particuliers. Ainsi, afin d’avoir le maximum de clients, elles proposent un certain nombre d’avantages plus intéressants les uns que les autres. Heureusement, la plupart donne la possibilité à ses clients de simuler des contrats de garantie pour qu’ils puissent choisir celui qui leurs va le mieux. Parmi ces compagnies on trouve la fameuse société allemande « Allianz ». Dans cet article nous allons tenter de comparer les offres proposées par la compagnie à ceux de la concurrence pour savoir si ses contrats sont compétitifs ou non.

 

Ce qu’on sait sur la compagnie d’assurance « Allianz » et sa mutuelle

Le stade Allianz Arena a été bâti en Allemagne

Il s’agit d’une des figures les plus emblématiques sur le marché des assurances. Elle est le leader sur le territoire européen et elle est aussi présente un peu partout dans le monde. Toutefois, on peut déjà affirmer que ses couvertures santé ne sont pas les meilleures en ce moment. Il existe plusieurs obstacles qui peuvent entraver le chemin du client lorsqu’il tente d’obtenir une complémentaire santé. Il est difficile d’avoir accès à des données basiques telles que les devis pour les familles, et les prises en charge qu’on peut trouver sur le site (qui peuvent concerner les soins bucco-dentaires ou l’ORL) s’avèrent très peu convaincantes. Si on peut trouver un aspect intéressant aux offres proposées par « Allianz », on peut peut-être considérer ses remboursements assez intéressants dans certains cas d’hospitalisation. On peut donc confirmer que l’assurance cherche à couvrir ces derniers avant tout.

C’est en 1890 que l’assurance a été fondée en Allemagne. Elle visait en premier temps à proposer des couvertures aux différents incidents liés au travail et à l’industrie. Il n’est pas surprenant que pendant la guerre, et même avant, l’assurance a signé des contrats avec le gouvernement allemand. En période d’avant guerre, tous les employés juifs ont été remplacés par des agents proposés par le gouvernement. Cet engagement renforce la société qui a vu un de ses responsables (Kurt Schmitt) devenir ministre du pays. Près de six décennies plus tard, l’administration de « Allianz » décide de verser des compensations aux descendants des victimes de la Shoah. Malgré la bonne volonté dont fait preuve l’assurance, qui rappelons-le, n’a pas été forcée de faire ces versements et qui fait désormais partie de l’ICHEIC (International Commission on Holocaust Era Insurance Claims), certaines associations de familles de victimes se plaignent encore de la société qui l’accusent d’agir de cette manière uniquement pour se faire une nouvelle image auprès du public.

De toute façon, la société ne se spécialise que dans le domaine de l’assurance. On ne peut pas vraiment faire le lien entre les personnes qui y travaillent en ce moment et ceux qui y ont travaillé durant la deuxième guerre mondiale. La société a fait plus que ce qu’on lui demandait, et il est temps d’ouvrir une nouvelle page dans le but de s’occuper de ceux qui viendront après en ménageant un effort commun.

La compagnie d’assurance « Allianz » est en ce moment le concurrent le plus sérieux d’Axa, et même si elle n’est pas encore bien placée sur le marché international, on pense que ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’elle atteigne le même niveau que son rival. Après avoir racheté quelques compagnies en France, l’assureur a pu amasser, dès son arrivée, des parts importantes sur le marché du pays, ce qui se traduit par l’acquisition de plus de cinq millions de clients sur le territoire français alors que la compagnie était inexistante avant 2007. La compagnie dispose aussi de sa propre banque « Allianz Bank » et elle a nommé divers stades de football après son nom comme les fameux stades de Nice en France et celui de Munich en Allemagne.

 

L’assurance santé proposée par la compagnie

Afin de savoir avec précision si les contrats proposés par cette assurance sont bonnes, nous allons les comparer à ceux proposés par la concurrence et tenter de voir les différences que ce soit sur les prix que sur la qualité des services et l’efficacité de la couverture. On commence par indiquer que la compagnie d’assurance allemande offre une excellente marge de manœuvrabilité sur ses contrats. En effet, il est possible de fixer les paliers de garantie en accord avec les différentes catégories qui existent. On peut donc adapter le contrat selon nos besoins et surtout selon le budget dont on dispose. Avec plus d’attention, on se rend compte que cette flexibilité est, en effet, étudiée pour servir un maximum de personnes et pour satisfaire les besoins des différents clients qui peuvent avoir des besoins variés. C’est pour cela que les mutuelles santé proposées pour les travailleurs journaliers est idéale.

La compagnie d’assurance « Allianz » se distingue de la concurrence en donnant la possibilité à ses clients suisses d’opter pour les contrats de santé uniques. Cela permet aux adhérents d’être couverts dans deux différents pays. C’est un avantage unique, qui même si il ne sert pas à tout le monde, peut s’avérer être le meilleur choix pour certains. Maintenant, nous allons tenter de simuler le cas de notre famille de prédilections qui se constitue de deux parents dont l’âge est entre 37 et 40 ans et qui ont deux enfants adolescents.

 

Quels sont les frais proposés par l’assureur ?

La couverture chez Allianz est trop chère

Malheureusement, on ne peut pas dire que la simulation a donné des résultats positifs. On se rend compte avec une certaine stupéfaction qu’elle ne requiert même pas d’entrer des données qui devraient être essentielles en temps normal. On comprend que l’assurance souhaite la rendre accessible mais on sait aussi que certains critères peuvent affecter grandement les tarifs de la couverture de l’assurance. En d’autres termes, celle-ci ne se base que sur l’âge du client pour fournir des résultats qui seront forcément erronés et différents de ce qu’on pourrait obtenir si on l’applique dans la réalité. On se retrouve alors, dans l’incapacité de produire une étude sérieuse pour l’exemple qu’on a choisi. Finalement, on pointe aussi du doigt le fait qu’on ne peut pas apporter des changements aux paliers de garantie. Il devient donc difficile de faire la comparaison avec les autres assurances dans les règles de l’art.

L’assurance nous donne la possibilité d’opter pour trois contrats principaux. Le système nous conseille d’en choisir un en particulier en ne se basant sur presque rien. Cela se traduit par un manque de sérieux et on ne comprend pas pourquoi une assurance aussi prestigieuse que « Allianz » se permet de commettre ce genre de fautes. On pense notamment au fait que le niveau de garantie pour les soins dentaires de « Composio » se situe au deuxième palier, tandis que pour l’ophtalmo, elle est calibrée sur le quatrième palier. Les frais ne nous encouragent pas non plus, puisqu’ils se fixent à plus de 980 euros annuellement. Le rabais prévu pour l’option familiale est de 8%. Ce n’est rien de spécial et l’assurance manque d’arguments pour convaincre. Dans ce cas de figure, on constate aussi que l’assurance ne permet pas qu’on couvre uniquement un enfant. Toutefois, lorsqu’on en choisit deux, les coûts montent à plus de 1900 euros. On suspecte que l’entreprise est consciente du fait que les clients ont tendance à s’informer et de comparer les différentes offres proposées par ses concurrents, et elle souhaite ne pas participer dans la course, surtout quand il s’agit des offres familiales.

 

 

Quelles sont les garanties proposées par l’assurance

Pour une raison inconnue, la compagnie s’assure qu’on ne puisse pas comparer ses garanties librement comme on le fait pour ses concurrents. On peut tenter de s’approcher de ce que pourrait donner une véritable garantie, mais on ne sera pas en mesure d’en connaitre les détails. Afin d’avoir des informations détaillées sur certaines situations, il faut aller à la rencontre d’un agent. Il faut juste être attentif et ne surtout pas céder sous la pression de ce dernier, qui est entrainé pour transformer ses rendez-vous en contrats signés. En ce qui concerne notre expertise, tout ce qu’on peut affirmer est que la complémentaire santé proposée par « Allianz » est fiable mais n’est probablement pas assez compétitive. A vérifier…

 

L’ophtalmo, les soins bucco-dentaires et l’ORL

Comme nous l’avons précisé au préalable, contrairement à ce qui se fait chez Harmonie Mutuelle, il est impossible de connaitre à l’avance ce que l’assurance peut apporter en détails à ses assurés. Toutefois, en tenant compte des quelques informations dont nous disposons, il semblerait que, même si la complémentaire se révèle efficace, elle serait plus chère que celles de ses concurrents, en fin de compte. On note un avantage net qui est proposé sur l’ophtalmo. Cependant, les soins dentaires et l’ORL ne sont malheureusement pas au point. Il est possible d’arriver à ce constat rien qu’en allant sur le site de l’assureur. Ainsi, lorsqu’on compare les tarifs aux bénéfices auxquels on doit s’attendre, ces derniers ne sont que très peu impressionnants. En d’autres termes, on peut en arriver à la conclusion que ce n’est pas pour sa complémentaire santé que « Allianz » se place en tête du classement des assurances. Ses frais sont trop élevés pour qu’on puisse considérer ses offres comme intéressantes.

 

Quels sont les services supplémentaires proposés par la compagnie ?

L’hospitalisation est le point fort unique d’Allianz

En ce qui concerne les différents services proposés par l’assurance, « Allianz » offre un service dédié à l’hospitalisation avec une équipe composée d’experts conventionnés pour un remboursement qui peut atteindre les 40% sur les lunettes mais aussi permet d’acheter les prothèses pour l’ouille à moitié prix. La compagnie fait le tour et propose d’assurer ses clients sur tous les plans, que ce soit sur l’hospitalisation que sur les différents soins essentiels. On précisera, au passage, que l’assureur travaille en étroite collaboration avec « Santéclair » pour garantir une haute qualité de service. Enfin, on ajoute que les différents services proposés peuvent être vérifiés sur le site officiel de l’assureur et qu’il est possible de recourir à la carte de tiers payant. Dans ce domaine « Allianz » fait du bon travail et on regrette qu’on ne retrouve pas cette même qualité sur les devis.

 

 

Verdict final sur l’assurance « Allianz »

Même si la compagnie est la meilleure en termes d’assurances sur les entreprises, on regrette que ce ne soit pas le cas pour les complémentaires santé. Bien entendu, il ne s’agit pas de la pire assurance non plus, et elle est loin d’être une fraude. Toutefois, il est possible de trouver des offres plus intéressantes, plus avantageuses, et surtout beaucoup moins chères chez la concurrence, comme chez AXA. D’autre part, il est dommage que l’assureur manque de donner plus de détails au public sur la manière avec laquelle il calcule ses frais, mais au prix qu’il les charge, on comprend bien pourquoi. Il n’y a que sur l’hospitalisation que « Allianz » propose des offres intéressantes, mais cela ne suffit pas pour convaincre, en général.

On constate, enfin, que l’assureur ne diffère pas trop des compagnies les plus agressives qui cherchent à contrôler les clients par tous les moyens et n’hésitent pas à utiliser des méthodes drastiques qui peuvent nuire à leur image dans le processus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *