Votre guide d’achat du Bitcoin, Ethereum, Ripple, Litecoin et autres cryptomonnaies

+

L’invention de la Blockchain

Comment ça marche ?

Pourquoi est-il important de parler de la Blockchain ?

Comment est-ce qu’on sécurise la Blockchain ?

La différence entre la Blockchain et le Bitcoin

Définition de la crypto monnaie

Pourquoi avoir créé la monnaie virtuelle ?

Des exemples de crypto-monnaie

Que réserve le futur aux crypto-monnaies ?

Le marché des cryptomonnaies est rapide et imprévisible

Le marché des crypto monnaies ne pardonne pas

La roue de la nouvelle révolution commence à tourner

Mieux comprendre le Bitcoin

Qui est le créateur du Bitcoin ?

Peut-on contrôler le Bitcoin ?

Les atouts du Bitcoin

A-t-il des points faibles ?

Quand est-il préférable d’utiliser le Bitcoin ?

L’anonymat est-il garanti ?

C’est la monnaie des terroristes ?

Combien vaut le Bitcoin ?

Comment se procurer des Bitcoins ?

Comment Trader les Bitcoins ?

Mettre ses Bitcoins en sécurité

Qui vend les Bitcoins en France ?

Le Bitcoin, c’est légal?

Miner des Bitcoins ?

L’Ethereum, c’est quoi ?

Pourquoi créer l’Ethereum ?

Le créateur de l’Ethereum

Comment fonctionne l’Ethereum ?

Combien vaut l’Ethereum ?

Comment peut-on utiliser l’Ethereum ?

Comment se procurer des Ethereums ?

Qu’est ce qu’on sait sur le Litecoin ?

Pourquoi avoir créé le Litecoin ?

Que vaut le Litecoin ?

Comment trader le Litecoin ?

Comment trader la monnaie virtuelle?

Quels sont les gains qu’on peut espérer ?

Comment minimiser les risques ?

D’où vient l’influence des cours des crypto monnaies?

Comment s’informer ?

Quel budget investir ?

Comment choisir son échange ?

Les frais, sont-ils les mêmes ?

La France et les crypto-monnaies ?

Y a-t-il des taxes sur les crypto-monnaies ?

On peut définir la Blockchain comme étant une technologie récente qui sécurise les enregistrements des transactions. Les données enregistrées sont non modifiables, ce qui fait de la Blockchain un système unique en son genre.

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

 

L’invention de la Blockchain

Son invention ne remonte qu’à l’année 2008, soit la même année qu’est sorti le Bitcoin. Son créateur s’était fait connaitre sous le nom japonais de « Satoshi Nakamoto ».

 

 

Comment ça marche ?

Ce qui rend la Blockchain si convoitée, c’est principalement sa définition, sa sécurité et sa fiabilité. C’est ce qu’il y a de mieux pour tous types d’opérations, surtout celles susceptibles d’être piratées. C’est pour cette raison qu’on la préfère lors du dépistage des actifs, du contrôle de l’évolution des chaines logistiques, de l’élaboration des inventaires des entreprises, des enregistrements des transactions bancaires, de l’identification d’individus, ou encore lorsqu’on enregistre des données directement liées à l’ordre de la sécurité nationale d’un pays.

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Pourquoi est-il important de parler de la Blockchain ?

Vous avez sans doute entendu parler de la décentralisation de la Blockchain, même en ne comprenant pas de quoi il retourne. Il s’agit en réalité du fait qu’elle soit complètement indépendante des tiers qui pourraient s’amuser à la dévaluer. Par exemple, la valeur de la monnaie qu’on utilise quotidiennement est décidée par la banque centrale du pays dans lequel on est. La banque se base essentiellement sur l’offre et la demande pour créer une certaine balance monétaire qui évitera l’inflation par exemple. Bien d’autres raisons pourraient influencer la banque et la faire dévaluer la monnaie. Ce qui nous intéresse ici c’est que la Blockchain (qui supporte la crypto-monnaie) s’est complètement séparée de ce tiers (la banque centrale). Donc la valeur de vos coins ne dépend plus de décisions arbitraires prises pour des raisons que vous ignorez. Au contraire, vous avez bien plus de transparence quand vous utiliser la crypto-monnaie qu’avec n’importe quelle autre monnaie nationale. En plus, de par leur nature numérique et automatisée, vous n’aurez plus à payer des frais de transaction comme c’est le cas avec une monnaie classique. Notez que non seulement vous pouvez vous passer du système centralisé mais aussi que vos transactions deviennent beaucoup plus sécurisées car elles sont enregistrées et sécurisées par celle-ci. Il s’agit donc là d’un point très fort pour ce système.

 

Comment est-ce qu’on sécurise la Blockchain ?

Il faut tout d’abord comprendre qu’il n’y a pas qu’une seule notion de sécurité à la Blockchain. Nous allons donc les classer comme suit :

L’immuabilité : Une fois enregistrées, les données ne peuvent plus être éditées.

La transparence : Contrairement aux autres monnaies classiques, il est toujours possible de vérifier chaque transaction et les informations qui lui sont relatives.

L’autonomie : Comme expliqué plus haut, la Blockchain ne dépend pas de tiers. De plus, toute tentative de modification de données sera détectée, ce qui rend la chose impossible. De nouvelles techniques de piratage verront peut être le jour dans les années à venir, mais en attendant, la Blockchain est impossible à pirater.

Derrière le côté “sécurité” de la Blockchain, se cachent trois aspects :

La différence entre la Blockchain et le Bitcoin

Il est facile de faire la différence quand on comprend ce qu’est que le Bitcoin. Le Bitcoin est une monnaie virtuelle qui a besoin de la Blockchain pour être utilisée. En fait, toutes les monnaies virtuelles agissent sur le Blockchain. Considérer ce dernier comme une platforme de la crypto-monnaie. Il se trouve simplement que le Bitcoin soit la toute première monnaie virtuelle à être jamais créée et utilisée.

Définition de la crypto monnaie

En bref, la crypto-monnaie c’est des informations enregistrés sur une base de données et qui dès lors deviennent impossible à modifier à moins de remplir certaines conditions déterminées. Ça ressemble assez à un compte bancaire classique où la somme d’argent que vous y avez ne changera que lorsque vous entrerez les données nécessaires qui vous permettront de faire un retrait par exemple, et ainsi apporter des modifications à son contenu.

 

Pourquoi avoir créé la monnaie virtuelle ?

  • La monnaie virtuelle n’a pas les problèmes de la monnaie classique.
  • La politique n’a aucune influence sur la valeur de la monnaie virtuelle.
  • La crypto-monnaie est bien plus pratique et ses transactions sont plus sécurisées et plus rapides.
  • Les partis inclus dans les transactions sont anonymes.

Même si cette monnaie a été créée afin de procéder à des paiements, son existence même a engendré la création d’un marché qui connait désormais un boom et qui ne cesse de croitre.

 

Des exemples de crypto-monnaie

Le Bitcoin (BTC) : Le premier né de cette famille et aussi le plus puissant. Agissant aujourd’hui comme le repère sur lequel s’ajustent les autres monnaies virtuelles, il est aussi utilisé dans tous types de transactions où la sécurité est le souci majeur. En faisant le mode paiement favoris des criminels sur le Dark Web par exemple. Sa réputation de la monnaie la plus sûre au monde a grandement joué dans sa valorisation et en à peine 7 ans, sa valeur a atteint 17 milles Dollars.

L’Ethereum (ETH) : Aujourd’hui second, avec une valeur très stable, il doit sa popularité au fait qu’il offre plus que de simples transactions. En effet, il propose aussi la possibilité de créer des programmes et des contrats. Cette polyvalence le rend idéal pour la Blockchain, ce qui rajoute à la confiance qu’on peut avoir en lui et par conséquent rajoute à sa valeur au final. Il regroupe désormais quelques monnaies comme le DigixDAO, Augur et l’Ethereum Classic.

Ripple (XRP) : Même en étant en troisième place, le Ripple provoque une certaine réticence auprès des traders. La raison principale étant le fait que cette monnaie est directement liée aux banques. Les XRP (monnaie du Ripple) ne sont que des tokens de protection des réseaux, ou tout bonnement un anti-spam. La société Ripple Labs distribue ces tokens comme bon lui semble et c’est une autre raison pour laquelle les traders s’en méfient. Alors même si cette monnaie n’est pas centralisée, elle reste tout de même pré-minée mais elle n’est pas la seule à l’être dans ce cas.

Le Litecoin (LTC) : On peut dire qu’il s’agit d’une forme plus légère du Bitcoin. Il permet des transactions plus rapides et comporte un plus grand nombre de tokes et se mine avec un autre algorithme. Il est le premier à tendre vers l’allégement des crypto-monnaies et a donc engendré la création de bien d’autres du même type.On peut en citer le Dogecoin et le Feathercoin. Même en ayant perdu sa seconde place, le Litecoin reste fiable et solide et peut remonter le classement à tout moment.

Le  Monero : Le monero offre un avantage majeur par rapport au Bitcoin. Ce dernier peut être tracé par le cheminement des transactions car celles-ci sont enregistrées dans le Blockchain. Le Monero n’est pas le premier à avoir bloqué cette possibilité de suivi. Avant lui on avait eu le Bytecoin. Mais comme cette monnée était pré-minée, elle n’a pas eu la popularité qu’elle aurait dû avoir. Le Monero quant à lui, n’est pas pré-miné et offre le même avantage que le Bytecoin. Sa côte sur le marché du Dark Web ne fait qu’en témoigner.

Tous les coins ne sont pas indépendants d’entre eux, et on constate qu’il y a des familles de crypto-monnaies. La majorité des crypto-monnaies sont généralement des essais ratés de se faire une fortune en peu de temps faute de projets concrets derrière. Toutefois, certaines nouvelles monnaies virtuelles semblent avoir ce que d’autres manquent, autrement dit, une vision et un projet sérieux.

Le Dash (DASH) : Le Dash est une crypto qui a des bases similaires au Bitcoin (BTC). On a vu apparaître la crypto sur le marché en 2014, et contrairement à la majorité des autres monnaies cryptées, la création du Dash (DASH) n’était pas planifiée dès le départ par ses créateurs. C’est quand “Evan Duffield” a finalement échoué dans sa tentative à dépasser le code qui garantissait l’anonymat des utilisateurs du Bitcoin qu’il a décidé de créer sa propre crypto.

Le Bitshares (BTS) : Cette crypto monnaie ressemble au Litecoin (LTC). Ce qu’il y a d’intéressant avec cette crypto c’est qu’elle a été créée essentiellement pour éliminer des problèmes qu’on peut trouver avec les autres cryptos. Elle est rapide, sécurisée et peut évoluer en adéquation avec les conditions imposées par le marché de la monnaie cryptée.

Le Steem (STEEM) : Il s’agit d’une monnaie cryptée unique en son genre puisqu’elle est utilisée sur le réseau social qui lui est dédiée. Elle permet à ses utilisateurs de gagner de l’argent pour des activités qui sont en temps normal gratuites. C’est une des méthodes les plus efficaces pour populariser la plateforme et lui donner un contenu d’une qualité supérieure.

Le Bitcoin Cash (BCH) : On peut penser qu’il s’agit d’une simple copie du Bitcoin (BTC), mais en réalité c’est une version bien plus sophistiquée qui donne d’innombrables avantages aux utilisateurs. Le Bitcoin Cash est notamment beaucoup plus rapide et même s’il ressemble au Bitcoin (BTC) sur les bases, il offre des possibilités avantageuses qui lui sont uniques.

 

Que réserve le futur aux crypto-monnaies ?

Le marché des cryptomonnaies est rapide et imprévisible

Encore plus dynamique que la bourse, le marché des crypto-monnaies grouille de prétendants. L’activité qui prend place sur le marché est inouïe et la valeur des coins monte et descend à vitesse grand V, car les investisseurs ont tous tendance à revendre de peur de perdre leur investissements.

Il n’y a pas de place à l’erreur sur le marché de la crypto-monnaie. Mais cela ne remet pas en question ni leur utilité, ni leur valeur. Car malgré tout ça, le Bitcoin reste une valeur plus sûre que n’importe quelle monnaie nationale. D’autre part, une grande partie du marché illégal sollicite les monnaies virtuelles. Ce qui, en mettant l’aspect moral à côté, prouve la fiabilité et la sécurité de ce système.

Le marché des crypto monnaies ne pardonne pas

Mais cela ne change rien au fait que les crypto monnaies vont subsister. Elles sont là pour rester et elles sont là pour changer le monde. C’est déjà entrain de se passer. Des gens partout dans le monde achètent du Bitcoin pour se protéger contre la dévaluation de leur monnaie nationale. Les marchés Bitcoin sont actifs et ce particulièrement en Asie. Également, les marchés illégaux et clandestins qui utilisent le Bitcoin sont entrain de fleurir un peu partout dans le monde. De plus en plus d’entreprises sont entrain de découvrir les pouvoirs des Smart Contracts et de l’émission de crypto monnaies sur la blockchain de l’Ethereum.

La roue de la nouvelle révolution commence à tourner

Les institutions ont déjà commencé à investir dans la monnaie virtuelle et on constate une panique au niveau des banques et des gouvernements qui se rendent compte un peu tard que cette monnaie va changer les règles du jeu. Ce changement semble imminent et il n’y a pas grand-chose à faire pour le contrer.

 

Mieux comprendre le Bitcoin

Il y a deux aspects importants au Bitcoin :

1er aspect : Il s’agit d’une monnaie virtuelle, numérique et internationale.

2ème aspect : Il s’agit du mode de paiement le plus sûr et anonyme au monde !

 

Qui est le créateur du Bitcoin ?

Il serait paradoxal qu’on connaisse le créateur de cette monnaie qui garantit l’anonymat à quiconque qui l’utilise. Tout ce qu’on sait jusque là c’est qu’il (ou ils) se présente sous le nom japonais de Satoshi Nakamoto. Il s’agit du pseudo de la première personne à avoir jamais miné un bloc de Bitcoin (communément appelé le bloc de genèse par la communauté). Il a notamment aussi sorti au public toutes les caractéristiques du Bitcoin en 2009 sous la forme d’un manifeste.

Peut-on contrôler le Bitcoin ?

Question facile, réponse facile : NON ! Il est impossible de contrôler une monnaie non centralisée. Seule la communauté (c’est-à-dire possesseurs du Bitcoin) peut le gérer.

Les atouts du Bitcoin

  • Paiement libre : Tous les paiements peuvent être faits partout dans le monde et à tout moment, sans intermédiaires et sans bureaucratie.
  • Pas de taxes sur les transactions : Il s’agit là d’un avantage que vous ne trouverez nulle part avec des monnaies nationales.
  • Une meilleure sécurité : Toutes les transactions bénéficient du même niveau de sécurité. Elles sont toutes anonymes et ne risquent pas de révéler votre identité. Les hackers n’ont jusque là aucun moyen de vous nuire.
  • Transparence et neutralité : Les transactions du Bitcoin ne coutent pas de frais supplémentaires et elles sont enregistrées par la Blockchain et sont donc consultable.
  • I ‘indépendance de la communauté : Le Bitcoin porte l’espoir de l’émancipation et offre une alternative aux banques qui, jusque là étaient incontournables.

A-t-il des points faibles ?

  • Il est incompris par beaucoup : Bien des entreprises refusent de l’inclure comme mode de paiement. Est-ce pour préserver un système qui leur est favorable ? Pas vraiment. Car même en saisissant tous ses avantages, la peur du risque et de l’inconnu sont suffisants pour dissuader les plus grandes entreprises qui se portent déjà bien. Toutefois on pense qu’il finira bien par être intégré un jour. N’oublions pas que certaines grandes compagnies ont déjà commencé à l’utiliser. On citera Expedia, Microsoft, Paypal et Shopify comme exemples.
  • Le Bitcoin est volatile : Il est normal pour une nouvelle monnaie comme le Bitcoin d’être volatile. Seulement dans ce cas présent, il faut admettre que sa valeur est vraiment très volatile. Cela se voit rien que par le fait qu’en à peine 5 ans, sa valeur est passée de 30 à 4800 Euros ! D’autre part, même si les indicateurs sont positifs, il n’y a aucune garantie que le Bitcoin survive d’ici quelques années, et s’il y arrive, il est impossible de prévoir sa valeur !
  • Il est toujours en cours de développement : Il faut comprendre qu’il s’agit encore d’une nouvelle ère et que les moyens de gestion du Bitcoin n’ont pas encore atteint un niveau de maturité suffisante pour qu’on puisse être sûr de sa future démocratisation.
  • Une mauvaise réputation ? Oui et non. Le Bitcoin est aujourd’hui connu pour deux choses : L’une étant que ceux qui ont des Bitcoins sont automatiquement riches ! La deuxième est que seuls les mafias et criminels utilisent le Bitcoin pour se procurer des choses illégales. Certes c’est un peu caricatural, mais c’est vrai.

Quand est-il préférable d’utiliser le Bitcoin ?

Pensez au Bitcoin comme une monnaie internationale, une monnaie de la planète. En tous cas c’est ce que le Bitcoin aspire à devenir. Toutefois, il en est encore malheureusement loin. La raison majeure est que bien des institutions s’obstinent encore à le refuser comme moyen de paiement. Mais syez rassurés, ce n’est qu’une question de temps avant que le Bitcoin devienne la monnaie universelle.

 

L’anonymat est-il garanti ?

Le Bitcoin n’est pas tout à fait anonyme contrairement à ce que l’on croit (on peut toujours suivre le cheminement des adresses IP). On pense qu’il est anonyme pour trois raisons principales :

Le Bitcoin reste traçable quoi qu’on en dise. Il est possible de le tracer en suivant le chemin des adresses IP. Mais il procure une forme d’anonymat pour ces trois raisons particulières :

  • Le traçage de l’adresse IP mènera à une adresse et non à une personne en particulier. L’adresse Bitcoin n’est pas du tout liée à son propriétaire par le fait qu’il n’est pas requis d’entrer des informations personnelles lorsqu’on crée cette adresse.
  • Les transactions ne sont liées qu’aux adresses. L’échange se fait d’une adresse vers l’autre sans que les propriétaires de ces adresses n’aient à révéler leurs identités.
  • C’est sur le réseau peer to peer to peer que les données relatives à la transaction se font. Ça se fait par le biais de nœuds mais il n’y a aucun moyen d’en identifier les rôles.


Niveau de sécurité du Bitcoin 

Soyons clairs sur ceci : Avec tout l’argent qui a été investi dans le Bitcoin, il est impossible qu’il n’ait pas la meilleure sécurité possible ! Alors quelle est cette sécurité et comment fonctionne-t-elle ?

La clé de la sécurité du Bitcoin c’est la cryptographie. D’ailleurs c’est de ce concept que vient le nom « crypto ». Et jusqu’à ce jour, aucun piratage de Bitcoin n’a jamais été recensé.

 

C’est la monnaie des terroristes ?

Comme il est le moyen de paiement le plus sûr, le plus rapide et le plus anonyme au monde, il se retrouve particulièrement convoité par les criminels et les services secrets de tous les pays.

On le retrouve notamment utilisé sur le Deep Web où des tonnes d’activités illégales s’y pratiquent. (Vente d’armes, de drogues, trafique d’organes etc…)

Il est donc parfaitement logique d’en arriver à la conclusion que les terroristes (qui cherchent normalement à cacher leur identité) d’utiliser le Bitcoin pour se procurer des armes ou substances interdites afin de se fabriquer des bombes.

 

Combien vaut le Bitcoin ?

Si vous voulez savoir le cours réel du Bitcoin sur le champ, il est recommandé de le suivre sur le site de coinmarketcap.com. Voici la courble qui trace ce cours depuis la création du Bitcoin jusqu’à ce jour :

Aujourd’hui le Bitcoin vaut : 8,582 $.

Comment se procurer des Bitcoins ?

  • Il est possible de l’accepter comme moyen de paiement comme n’importe quelle autre monnaie.
  • Coinbase est une plateforme d’échange qui se spécialise dans la crypto-monnaie. Vous pourrez acheter des Bitcoins là bas.
  • D’autres plateformes comme Coinbase peuvent vous en procurer.
  • Achetez-en de personnes qui en possèdent. (Il est préférable que la personne soit de confiance ; amis proche ou membres de famille).
  • Minez les coins en utilisant un ordinateur. Une carte graphique puissante est nécessaire pour cela.

 

Comment Trader les Bitcoins ?

L’autorisation de la transaction est nécessaire pour procéder à un échange. C’est ce qu’on appelle la clé privée. Vous pourrez obtenir des Bitcoins sur les plateformes qui sont dédiées à cette tâche comme Coinbase, EtherDelta, BititBitstamp, Bitfinex, GDAX, BTTC, XTB, KakeBTC, Poloniex, Gemini ou alors via coinhouse. Mais de tels investissements ne devraient se faire que si vous vous entourez d’experts compétents qui ne risqueront pas de vous faire perdre votre argent. Il est aussi recommandé de n’investir que des sommes dont vous n’aurez pas besoin même dans un futur lointain.

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

 

Mettre ses Bitcoins en sécurité

Voici les méthodes les plus communes et sûres de préserver vos Bitcoins en sécurité :

Pour les newbies il est recommandé d’utiliser un Hardware Wallet. Les Software Wallets, Paper Wallets et Online Wallets étant plus complexes à utiliser mais tout aussi efficace. Notez que les Hardware Wallets sont les seuls à offrir la possibilité de récupérer les données mais sont toutefois payants ! Ne vous en procurez que lorsque vous êtes certains d’investir dans le Bitcoin.

 

Qui vend les Bitcoins en France ?

Il est possible pour les français d’acheter des Bitcoins en utilisant une simple carte bancaire sur la plupart des plateformes citées plus haut.

 

Le Bitcoin, c’est légal?

Il n’y a pas longtemps qu’il était légal partout dans le monde. Mais récemment la Chine a décidé de placer un ban temporaire dessus avant de trouver un moyen de le réguler. D’autres pays sont encore en train d’étudier les lois pour sa régularisation. D’autres pays comme le Japon s’apprêtent à en faire un moyen de paiement tout à fait légal et même recommandé.

 

Miner des Bitcoins ?

Le minage de la monnaie virtuelle inclut l’ajout de transactions sur la Blockchain et crée plus de monnaie sur le marché. Les POW (proof of work) doivent êtres inclues dans les blocs des mineurs. Afin de pouvoir miner il est nécessaire d’avoir un ordinateur équipé d’une carte graphique très performante car le nombre d’opérations mathématiques à calculer est gigantesque. L’objectif des mineurs étant d’utiliser des fonctions de hachage cryptographiques. Cette fonction doit associer une image d’une taille définie mais qui ne doit pas être inversable. Autrement dit : une fonction à sens unique.

En bref, le minage consiste à hacher un bloc au plus vite dans le but de le solutionner. Beaucoup de mineurs tentent de solutionner un seul et même bloc. Le premier d’entre eux à y arriver décrochera le gros lot. En effet, c’est lui qui sera considéré mineur du bloc. Ceci dit, plus le temps passe, moins la récompense sera importante. Avant que le Bitcoin devienne si important, seuls les fans de cryptographie s’adonnaient à cette activité. Seulement aujourd’hui, avec la hausse de la valeur du Bitcoin, on a vu des entreprises se former dans le seul objectif de les miner. Des « rigs » de minage (composés de plusieurs cartes graphiques) ont aussi été pensés par les professionnels afin d’offrir la meilleure performance. Les prix des kits atteignent les 3500 Euros et les meilleurs sont ceux de AntMiner S7, Anminer S9 et Avalon 6.

 

L’Ethereum, c’est quoi ?

L’Ethereum fonctionne comme un système décentralisé. Il agit sur une multitude d’ordinateurs privés en laissant les logiciels fonctionner sur leur réseau.

Des volontaires de partout dans le monde s’organisent afin de gérer les ordinateurs qui constituent ce réseau. Ceci a pour but de décentraliser la monnaie en remplaçant de cette manière le Cloud.

La force de l’Ethereum étant que ce réseau est accessible par tout le monde et que la création des logiciels se fait de façon décentralisée sans avoir besoin de tiers.

Autrement dit, le but ultime de l’Ethereum est de créer cette machine gigantesque en créant un réseau mondial qui constituera une plateforme idéale pour les nouvelles applications sans avoir à passer par des géants comme Microsof ou Google.

L’Ethereum constitue en lui-même un mouvement d’émancipation car il propose de faire virer le contrôle d’entre les mains des grandes firmes vers la communauté.

 

Pourquoi créer l’Ethereum ?

Il s’agit principalement d’une réaction au manque de respect de l’intimité de l’individu qui s’accroit jour après jour et qu’on voit se faire par les grandes entreprises dans l’indifférence des gouvernements. Le fonctionnement d’internet, aujourd’hui est la cause de tout ceci. Selon la communauté de l’Ethereum, il faut se débarrasser de la centralisation des serveurs (qui appartiennes aux grosses compagnies) afin de préserver nos libertés. Car aujourd’hui, ces mastodontes ont accès à la totalité de  nos informations personnelles.

Aussi louable que soit l’idée de l’Ethereum, il est aussi nécessaire de pointer ses faiblesses. Tout d’abord, il faut savoir que la décentralisation des données ne les rend pas moins vulnérables. En plus, les frais de fonctionnement de ces serveurs sont aussi énormes et ce sera à la communauté de les payer. Un prix pas cher payé pour notre liberté dites-vous ?

Pour en revenir au piratage, on note que tous les serveurs sont pris pour cible. En effet, dans la plupart des cas, ils grouillent d’informations importantes et qui peuvent ramener de grosses sommes d’argent aux hackers.

 

Le créateur de l’Ethereum

Il se nomme Vitalik Buterin et avec l’aide de certains amis, il a créé l’Ethereum en 2013.

 

 

 

 

Comment fonctionne l’Ethereum ?

L’idée de base de l’Ethereum est de se débarrasser de la centralisation. L’élimination des tierces parties représente la base de ce projet. Il est vrai que de cette façon le coût des systèmes informatiques baissera et le piratage deviendra bien plus difficile.

Pour ce qui est du respect de la vie privée, il va de soi que les entreprises ne pourront plus justifier le stockage de vos données dans leurs serveurs. Car jusque là, elles sont obligées de garder ces données. Grâce au nouveau système d’Ethereum, la communication même des données ne passera pas par les serveurs des sociétés mais par le réseau Etherium. Ça change rien vous me direz ? Et bien si ! Les données sont complètement cryptées et sont invisibles au réseau. Il s’agit d’un signal automatique qu’on ne peut intercepter.

Les Smart Contracts fonctionnent automatiquement selon des règles définies et connues de tous ! C’est tout simplement des robots qui agissent dans les limites qu’on leur a dessinées de manière automatisée.

Seulement ils ne s’arrêtent pas là. I’aspect Smart de ce projet nous offre bien plus qu’on pourrait croire. Par exemple, vous avez réservé des places pour aller au ski. Le système annulera les réservations si la météo prévoit une tempête, vous faisant économiser de l’argent.

Comme la majorité des applications existantes sur la Blockchain Ethereum ainsi que les contracts Smart nécessitent l’échange d’une quelconque monnaie, l’Ethereum a besoin d’un système de paiement qui soit interne.

L’Ethereum requiert l’utilisation de sa propre monnaie virtuelle nommée ETH.

C’est l’aspect décentralisé de l’Ethereum qui rend le combo technologie Blockchain et Smart Contracts si intéressant. L’élimination des tiers engendre une économie sur les coûts qui est considérable.

Combien vaut l’Ethereum ?

Si vous vous intéressez à la valeur de l’Ethereum vous pouvez suivre les cours en temps réel sur le site coinmarketcap.com. Vous pouvez aussi voir la courbe de l’échange ETH/USD depuis sa création en 2013 :

Au moment où nous écrivons ces lignes, un ETH vaut 841 dollars USD.

 

Comment peut-on utiliser l’Ethereum ?

L’Ethereum se distingue par le fait qu’il propose d’éliminer les tiers et ainsi limiter les coûts dans tous types d’échanges.

Les Smart Contracts ont pour but de faire tourner les applications et réaliser des échanges monétaires et bien sûr de sécuriser les échanges de données entre les utilisateurs.

Il s’agit là d’un mouvement révolutionnaire qui commence à peine à montrer sa pleine capacité, et son idée de base a été reprise par d’autres monnaies virtuelles qui agissent dans la vie réelle. En voici quelques exemples :les marketplaces peer to peer, les assurances peer to peer et les smart power grids…

Grâce à l’Ethereum, on peut voir que ce qui semblait impossible il y a de ça à peine quelques années est devenu plus que réalisable. On sait maintenant qu’il est possible pour des personnes anonymes et qui ne se sont jamais rencontrées de s’échanger des données ou des sommes d’argent sans risque.L’Ethereum remplace les tiers et sécurise les échanges sans même couter un centime. L’Ethereum est bien plus qu’un projet de crypto-monnaie, c’est une vision puissante qui a gagné le support et la confiance de la majorité des investisseurs.

 

Comment se procurer des Ethereums ?

Comme toute monnaie décentralisée il est possible de la miner. Vous pouvez aussi l’acheter sur les plateformes dédiées.

Qu’est ce qu’on sait sur le Litecoin ?

Il s’agit d’une version plus light du Bitcoin. C’est pour cette raison qu’il lui ressemble autant. Il se distingue par ses transactions rapides et ses coûts limités.

 

Pourquoi avoir créé le Litecoin ?

L’atout principal des projets open source c’est que la communauté obtient l’accès libre aux codes sources de ces applications et de les modifier comme bon leur semble. Ceci permet entre autres d’apporter des améliorations aux applications et cela gratuitement. Et c’est la communauté même qui décide du coût de la monnaie virtuelle par un consentement majoritaire ou unanime.

Pour le moment, c’est le Bitcoin qui règne comme maître incontesté de la scène des monnaies virtuelles. Mais ça ne veut pas dire que les autres monnaies ne pourront pas avoir une part dans ce nouveau marché.

Charlie Lie a développé ce réseau et a eu l’idée d’apporter des améliorations au système du Bitcoin en rendant le temps des transactions plus court permettant ainsi de faire plus de transactions simultanément. Il a aussi changé l’algorithme qui permet de miner le coin comme suit :

Pour le Bitcoin, l’algorithme de minage (SHA-256) a recours au processeur de l’ordinateur. Or, dans le cas du Litecoin, l’algorithme utilisé est celui des scripts. Ce dernier requiert une grande mémoire. A son apparition, n’importe quel ordinateur pouvait miner des Bitcoins, mais maintenant à cause de la concurrence, il est devenu très difficile de le miner même avec des ordinateurs très puissants. Cela rajoute une charge d’électricité conséquente sans compter le prix du hardware utilisé. Charlie Lee a vu cela et a décidé de rendre le mining du Litecoin plus accessible au public. En rendant le processus dépendant de la mémoire uniquement, il n’est plus nécessaire d’avoir un hardware performant pour pouvoir le miner.

 

Que vaut le Litecoin ?

Afin d’avoir une idée sur le cours du Litecoin en direct, vous pouvez le suivre sur le site coinmarketcap.com. Vous pouvez aussi voir la courbe qui représente son évolution depuis sa création :

Aujourd’hui 1 LTC = 156 USD.

Comment utiliser le Litecoin ?

Le Litecoin se spécialise dans les transactions. C’est juste une monnaie virtuelle mais qui excelle dans ce qu’elle est.

Comment trader le Litecoin ?

Il est possible de l’acheter sur les plateformes dédiées.

Comment trader la monnaie virtuelle?

En vous inscrivant sur une plateforme dédiée aux transactions de crypto-monnaies vous aurez fait le premier pas dans le trading. Selon la plateforme, vous devrez acheter une monnaie fiduciaire. Celle-ci vous permettra de vous procurer la monnaie que vous désirez obtenir.

 

Quels sont les gains qu’on peut espérer ?

Comme la valeur des crypto-monnaies est très volatile, il faut toujours garder à l’esprit qu’il est impossible de garantir les gains. Des crypto-monnaies gagnes des dizaines de fois leur valeur en à peine une journée et d’autres se dévalorisent à des taux extrêmement dangereux en même temps. Ceci dit, il est possible de faire des prévisions assez précises afin de réaliser des gains respectables sans pour autant courir de gros risques.

Comment minimiser les risques ?

Il faut toujours savoir où placer son argent. Ne jamais se précipiter en espérant gagner de l’argent facilement. Ne jamais mettre la totalité de son capital sur une seule monnaie. Informez vous autant que vous pourrez. Et enfin, gardez à l’esprit que minimiser les risques est plus important que maximiser le profit.

 

 

D’où vient l’influence des cours des crypto monnaies?

Tout comme pour la bourse classique, l’augmentation de la demande de ces monnaies engendrera l’augmentation de leur valeur. Autrement dit, plus les crypto-monnaies seront intégrées et reconnues par les institutions, plus leur valeur augmentera.

Qu’est ce qui peut causer la baisse des cours des crypto monnaies?

Par effet inverse, une non-adoption des crypto monnaies contribuera à la chute de la valeur de ces dernières.

Les scénarios diffèrent, mais l’idée de base reste la même. Si pour une raison ou une autre les institutions perdent leur confiance dans les crypto-monnaies, tout le secteur connaitra une crise. Mais, si une crypto-monnaie devient obsolète ou si le projet derrière ne sert plus à rien, elle seule subira les conséquences. D’autre part, si une monnaie devient surévaluée, et si les investisseurs pensent tous à vendre de peur que le prix baisse, cela engendrera la baisse du cours de la monnaie.

Si une crypto monnaie devient inutile, alors cela n’a pas de sens d’en posséder, ainsi les gens ne l’achèteront plus (et chercheront même à la vendre), donc l’offre augmentera alors que la demande baissera et, mécaniquement, la valeur de la crypto monnaie déclinera.

CourtierClassementDépot miniRégulationCommencer
à trader
iq-optionnuméro 1250 $USA AllowedTRADER!
iq-optionnuméro 2250 $USA AllowedTRADER!
60 - 65% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Comment s’informer ?

L’idéal serait de commencer par vous informer directement sur les sites des coins qui vous intéressent. Ensuite, il est recommandé de voir l’opinion de ceux qui ne pensent pas qu’investir dans ce coin soit une bonne affaire. Vous n’êtes pas obligés de les suivre, mais écoutez ce qu’ils ont à dire et faites-vous votre opinion. Lisez les livres blancs et renseignez-vous sur les fondateurs de la monnaie.

 

 

 

Quel budget investir ?

N’investissez que ce que vous êtes prêts à perdre. Le marché de la crypto-monnaie est difficile à suivre et à prévoir. Tout est possible, le meilleur comme le pire. Gardez à l’esprit que ceux qui perdent sont souvent juste moins chanceux. Parfois, tous les indicateurs se trompent et font perdre de grosses sommes à leurs investisseurs. Ceci n’est pas une raison de ne pas investir, mais il vaut mieux garder les pieds sur terre.

Les meilleures plateformes d’échange de crypto-monnaies ?

Il y en a beaucoup mais les meilleures sont : Coinbase, Bitit, Bittrex, Binance et Kraken et bien sûr le meilleur : etoro.

 

Comment choisir son échange ?

Le mot d’ordre ici c’est la sécurité ! Choisissez un échange sécurisé à 100%. Assurez-vous que l’échange contient la monnaie dans laquelle vous désirez investir. Si vous êtes un wale, vous pourrez investir sur plusieurs échanges pour accéder à un maximum de crypto-monnaies.

Les frais, sont-ils les mêmes ?

Chaque échange a ses propres frais, veuillez vous informer avant de procéder aux échanges.

La France et les crypto-monnaies ?

La France n’a pas encore de positions claires par rapport aux crypto-monnaies. Mais certaines déclarations des responsables suggèrent qu’ils tenteront de réguler le secteur surtout sur le plan fiscal. Il faudra attendre le G20 pour en savoir plus.

 

 

Y a-t-il des taxes sur les crypto-monnaies ?

Oui, il y en a. Pour la France, si vous souhaitez transformer vos Bitcoins en Euros, vous allez devoir déclarer vos bénéfices si le cours a monté après l’achat. Vous n’êtes pas obligé de déclarer si vos revenus sont inférieurs à 350 euros.

Le hic reste que personne n’est obligé de déclarer sa possession des Bitcoins. Et il est impossible pour l’Etat de le contrôler. Etablir de telles lois fiscales sans avoir les moyens de les enforcir démontre qu’il s’agit d’une tentative mort née de contrer la crypto-monnaie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *