Quels sont les risques du trading ?

Un trader est confronté à de nombreux risques lorsqu’il entre dans la spéculation en bourse. Que ce soit en termes de finances, d’arnaques ou même de santé mentale, le trading peut parfois comporter plus de risques que de bénéfices lorsque nous ne faisons pas suffisamment attention. 

Quels sont les risques du trading ? Quelles sont les arnaques les plus courantes ? Existe-il réellement une dépendance au trading en ligne ? Nous répondons à toutes ces questions. Vous découvrirez aussi les solutions pour les éviter à tout prix. 

 

Les arnaques les plus courantes dans le trading 

Nous le répéterons jamais assez, mais il est primordial de bien vous renseignez avant d’ouvrir un compte sur un courtier en ligne. Soucieux de vous apporter toutes les informations nécessaires pour votre propre sécurité, nous vous proposons un classement du meilleur broker en bourse

Outre les régulations des brokers en ligne ou du cryptage SSL 128 bits des plateformes pour sécuriser vos données personnelles et bancaires, d’autres arnaques peuvent surgir sans que l’on s’y attendent. 

Les publicités mensongères 

“Après avoir cliqué sur une publicité promettant de gagner facilement de l’argent, j’ai été contacté par un conseiller représentant un site de trading. Il m’a expliqué que si je souhaitais faire de bons investissements, il me suffisait juste de suivre les ordres d’investissement passés par un trader expérimenté, que je pouvais choisir parmi plusieurs traders sur le site. Les « trades » de la personne choisie seront automatiquement copiés dans mon portefeuille, même si je n’étais pas connecté. Ne m’y connaissant pas en trading, je me suis dit que copier les ordres d’un trader expérimenté serait plus sécurisant. J’ai donc versé 2 500 €. Mais très vite, je me suis aperçu que j’avais des pertes sur mon portefeuille.” Daniel, 57 ans. (source : AMF-France)

En effet, il est de plus en plus courant de recevoir des publicités alléchantes, vous promettant des gains énormes en un rien de temps. Ici, Daniel a été victime d’un conseiller, pour le moins très commercial, qui a su lui faire croire qu’en choisissant la facilité via le Copy Trading, il pourrait facilement s’enrichir.

Or, si vous ne vous y connaissez pas suffisamment, le Copy Trading peut rapidement devenir un enfer si le trader que vous choisissez de copier n’est finalement pas aussi performant que vous le pensiez. 

Les options binaires et le Forex 

 

“Après avoir répondu à une publicité sur internet vantant les mérites du trading, Mme L. est contactée par téléphone début 2014 par une personne lui proposant de se former au trading dans le but de réaliser un complément de revenus régulier en investissant une somme d’argent de l’ordre de 500 €. Mme L. en accepte le principe.

Elle est alors contactée par une autre personne se présentant comme un coach ayant une expérience de trader professionnel. Très rapidement, ce dernier lui fait comprendre qu’il est dommage de laisser dormir son argent sur un livret A qui rapporte peu. De plus, si elle accepte de verser 10 000 € elle rejoindra son groupe « VIP » et accèdera à des conseils de trading gagnants dans 87 % des cas.

Mme L. est réticente, mais le coach, qui a su développer une relation de confiance avec elle, se montre très convaincant et elle accepte de verser 10 000 € tout en précisant qu’il est impératif pour elle de récupérer cette somme pour subvenir aux besoins de sa famille. Son coach la rassure puis il va l’appeler à de nombreuses reprises pour lui proposer des opérations de trading, qui vont vite entraîner la perte des 10 000 €. Les appels de son coach se montrent alors plus insistants et il lui promet de récupérer ses pertes en contrepartie d’un versement supplémentaire de 5000 €. Mme L. se sent acculée et verse alors cette somme qui sera aussi rapidement perdue.

Mme L. prend conscience des mensonges et des manipulations dont elle estime avoir été l’objet. Son coach devient alors injoignable et elle n’obtiendra aucune réponse à ses réclamations écrites. Mme L., sans emploi, vit seule avec ses trois enfants. Elle sollicite mon intervention pour tenter de récupérer les 15000 € perdus qui représentaient toutes ses économies.” – Anonyme (source : AMF-France)

Les cas concernant le Forex ou les CFD sont de plus en plus nombreux grâce à l’engouement mené par le faible investissement de départ possible. Cependant, des brokers en ligne peu scrupuleux peuvent pousser les traders pas assez avertis à utiliser des effets de levier allant jusqu’à *400, et d’investir davantage d’argent. 

Le risque ici est donc très élevé, s’il y a la moindre variation à la hausse ou à la baisse, les conséquences peuvent être très importantes, aux risque de perdre l’intégralité de ses fonds. 

 

Les dangers du trading sur votre capital

Le risque de perte du capital est une question de tous les jours. Le manque de connaissances ou de stratégie sont les premiers facteurs d’une perte potentielle du capital. 

Perdre tout son argent suite à de mauvaises estimations ou de mauvais mouvements est souvent dû à une mauvaise gestion des risques. Lorsque l’on manque de connaissances, nous n’envisageons pas directement le risque des pertes et les conséquences de chaque passage d’ordre. 

Histoire d’une arnaque : « si je mettais un maximum d’argent, je serai traitée en client VIP »

Or, comme le témoigne Béatrice, à cause d’un manque de connaissances et de besoins financiers, les dangers du trading peuvent être davantage élevés :

“Alors que j’étais en difficulté financière (j’ai déposé le bilan de ma société et ma maison risque d’être saisie), j’ai été contactée en juillet 2013 par téléphone par la société X après avoir visité leur site et laissé mes coordonnées. Une personne très polie a pris du temps pour me parler de solutions d’investissement « qui peuvent rapporter gros ». Sans conseil autour de moi, et convaincue que je pouvais trouver une solution à mes difficultés, j’ai accepté de verser une première fois 10 000 euros en prenant l’argent sur le Livret A de ma fille.

J’ai bien pris soin de préciser que cela représentait mes économies personnelles et qu’il n’était pas question de perdre cet argent. Mon interlocuteur m’a alors expliqué que je pouvais leur faire confiance « étant une société régulée par l’AMF ». N’y connaissant rien, j’ai fait confiance aux personnes au téléphone qui m’ont fait faire de nombreuses opérations. J’ai perdu tout mon argent en moins d’un mois !

J’étais paniquée, mais mon interlocuteur m’a alors expliqué que si je « mettais un maximum d’argent, je serai traitée en client VIP et cette fois je gagnerai le gros lot ». Je suis de nouveau tombée dans le piège : j’ai fait cette fois un virement de 30 000 euros (le capital acquis sur mon contrat d’assurance vie). On m’a affirmé que c’était gagné d’avance… De nouveau, j’ai tout perdu ! A chaque fois, ce n’était pas de leur faute.” (source : AMF-France)

 

L’addiction à la bourse : existe-elle vraiment ? 

Avec les crises financières qui se sont succédées, la spéculation a gagné en attractivité auprès de nombreux traders. Comme nous pourrions le comparer aux paris sportifs ou aux jeux de casino, le trading possède les mêmes effets addictifs. Faites alors attention de ne pas trop vite se prendre dans le cercle vicieux de la spéculation. 

Il faut être honnête, même si le trading peut être très attractif, trop peu de traders arrivent à en vivre ou à en tirer un revenu régulier. Il est donc important de savoir prendre suffisamment de recul et de s’instaurer des limites au risque de voir ses économies disparaître en un claquement de doigts. 

« J’ai un Money Management [pour] limiter l’impact psychologique. »

Outre les risques financiers, l’addiction à la bourse peut être aussi très dangereuse pour l’activité professionnelle ou pour l’aspect relationnel et psychologique. Comme témoigne Jean, un trader qui vit de sa passion :

“C’est assez difficile à déterminer car chaque trader réagit différemment. Pour ma part, je gère (l’aspect psychologique), il n’y a pas de soucis. J’ai un Money Management adapté, qui me permet de limiter l’impact psychologique du trading. Par exemple, sur un compte à 10 000 euros, je partirais sur des lots de 0,10, ce qui est vraiment petit, donc l’aspect psychologique ne m’affecte pas vraiment.” (source: Admiral Markets)

A savoir que les brokers en ligne très réputés proposent d’instaurer des limites de plafonds en matière d’investissements et de dépôt d’argent. Ils proposent aussi un service client disponible pour accompagner les traders dans le processus de rémission à l’addiction et sécuriser le compte du trader. 

 

Comment éviter les risques et perdre tout son argent ?

 

Pour contrer les risques du trading ou limiter au maximum leurs impacts sur la perte de votre capital, plusieurs moyens peuvent être mis en place. 

La sécurité des plateformes de trading

Les autorités de régulation ont pour rôle de veiller à la protection de l’investisseur, de réguler les courtiers en bourse, de superviser et exercer un contrôle sur eux. On privilégiera donc les courtiers possédant au moins une des autorités financières suivantes :

  • Financial Conduct Authority (Royaume Uni) : propose un système de garantie des fonds si le courtier en ligne fait faillite. 
  • Autorité Européenne des Marchés Financiers : régule uniquement les courtiers en bourse de l’Union Européenne et sanctionne s’il y a un non respect de la législation mise en place. 
  • Autorité des Marchés Financiers (AMF) : régule uniquement les courtiers en bourse de France et veille conformément au respect de la régulation. 
  • Australian Securities and Investments Commission : les courtiers en ligne australiens sont régulés par cette commission. 
  • CySEC (autorité chypriote) : supervise l’ensemble des courtiers en bourse et effectue un contrôle régulier de ces derniers. 
  • FCA (organisme officiel actif au Royaume Uni) : complètement indépendant du gouvernement et succède le FSA. 
  • FSAC (autorité d’Afrique du Sud) : veille à la protection des joueurs via un contrôle régulier.
  • BAFIN (organisme de réglementation en Allemagne) : autorité principale pour les licences des courtiers en ligne. 

Assurez-vous aussi que les comptes bancaires soient basés en Europe et que ces comptes soient séparés de ceux de le courtier. Les fonds disponibles doivent le rester à tout moment et ne pas être utilisés par le broker d’une autre manière. 

On privilégiera les brokers ayant un schéma de compensation. C’est utile si votre courtier en bourse rencontre des difficultés financières. Le montant de compensation vous est alors directement reversé. 

Eviter le Forex et les CFD à tout prix !

Lors d’une étude réalisée entre 2009 et 2012, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a obtenu un résultat sans appel :

9 traders sur 10 ont perdu de l’argent sur le Forex ou sur des CFD trop risqués, avec une perte moyenne de 10 900€ par trader. 

Il faudra alors attendre 2018 pour que l’AMF puisse mettre en vigueur, les deux notions suivantes :

  • La commercialisation est interdite pour les options binaire depuis le 2 juillet 2018, 
  • Les CFD sont maintenant limités depuis le 1er août 2018. 

Enfin, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) constate une recrudescence de plaintes de clients victimes de proposition d’investissements trop risqués sur le marché du Foreign Exchange. 

Le Ministère de l’économie des Finances et des Relances a publié une article pour mettre en garde contre les risques du Forex. Il y a publié la liste noire des sites non autorisés à proposer du Forex selon l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Un bon moyen de pouvoir se protéger et favoriser les courtiers en ligne non présents dans cette liste. 

Garder en tête ses objectifs

Pour garantir un minimum de risques, il convient de ne jamais perdre de vue ses objectifs de trading. En effet, oublier la raison première de votre présence sur le trading est une erreur trop répandue lorsque vous êtes débutant et peut vous mener à une addiction à la bourse ou la perte totale de votre capital.

Sources :

Questions fréquentes

#1 De manière générale, le trading est-il risqué ?
Oui, à partir du moment où vous mettez en jeu de l'argent réel, cela devient risqué. Le trading est une activité qui requiert beaucoup d'attention, d'analyse et d'anticipation. Cela n'est ni un jeu, ni un passe-temps comme les autres.
#2 Dois-je obligatoirement fournir un justificatif de domicile ?
Oui, pour tous les brokers en ligne, il vous sera demandé de faire vérifier votre identité. Non seulement, cela est un gage de sécurité pour le broker, mais aussi pour vous même.
#3 Il y a-t-il des arnaques dans le monde du trading ?
Tout à fait. Il est toujours possible de tomber sur un broker peu scrupuleux, vous faisant énormément de promesses de gains qui se révèlent impossible à réaliser. Heureusement, nous ne vous présentons que des brokers fiables sur DigitalBusiness afin de vous protéger au maximum.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Mars 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 48 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.