Euro Digital : la banque de France choisit 8 partenaires pour tester la monnaie digitale

La Banque de France a sélectionné 8 groupes financiers pour devenir ses partenaires pour tester sa monnaie digitale de banque centrale CBDC. Auparavant, la banque centrale a déjà procédé à des tests de l’Euro digital. Elle a travaillé dans un contexte d’échange réel avec le groupe de la Société Générale. Dans le même esprit, elle compte effectuer d’autres tests avec de nouveaux partenaires.

Qui sont les nouveaux partenaires de la Banque de France ?

société_générale_logo
La Société Générale était le premier partenaire de la Banque de France !

La banque centrale française a opté pour les groupes financiers les plus prestigieux du pays. Toutefois, afin d’assurer de meilleurs résultats, elle aurait dû se tourner vers les meilleurs brokers Forex. Voici la liste complète des entreprises sélectionnées :

  • Accenture
  • Euroclear
  • HSBC
  • Iznes
  • LiquiShare
  • ProsperUS
  • SEBA Bank
  • Société Générale

La Banque de France a aussi effectué un second essai du CBDC avec SocGen.

La dernière publication de la banque centrale française contient des détails essentiels sur les essais du CBDC avec les candidats choisis. Ainsi, ces derniers vont se concentrer sur trois parties principales :

  • Trouver de nouvelles méthodes pour échanger les instruments financiers (autre que les cryptos).
  • Tester les régulations en monnaie centrale pour apporter des améliorations aux conditions d’exécution des paiements au-delà des frontières.
  • Contrôler et vérifier les méthodes d’accéder à la monnaie bancaire centrale.

Un planning qui manque d’organisation :

La Banque de France a annoncé qu’elle allait prendre part dans les essais, en collaborant avec ses nouveaux partenaires dans les prochains jours et qu’ils allaient mener des tests tout au long des mois à venir. Comme vous pouvez le constater, elle ne communique aucune date.

Ceci nous porte à croire que son planning est encore incomplet, ou que le développement risque de passer par plusieurs complications. Naturellement, cela pousse la banque centrale à éviter de fixer des dates précises.

Tout ce que la banque va apprendre de ces essais constituera une contribution directe au développement de la monnaie digitale, qui risque d’intéresser l’Eurosystème, dans son intégralité. Par ailleurs, les partenaires dans ce projet ambitieux sont tous prêts à s’investir et à apporter leur contribution. On peut prendre l’exemple du CEO du groupe SEBA Bank, Mr.Guido Bühler, qui a déclaré :

« Nous, chez SEBA Bank, sommes particulièrement fiers de cet accomplissement. Il est, pour nous, un honneur d’être sélectionnés par la Banque de France. Cela signifie que nous avons les compétences nécessaires et que notre expertise dans l’industrie est d’une grande valeur. Notre contribution à l’écosystème financier des monnaies digitales sera certainement précieuse. »

Hormis la banque centrale française, plusieurs banques européennes ont témoigné de leur intérêt pour le CBDC et de leur désir de le tester. Il serait intéressant de voir jusqu’à quel niveau il serait possible de l’implémenter dans le système financier actuel.

Malgré le grand potentiel du CBDC, beaucoup résistent encore les monnaies digitales.

Quelles perspectives pour les marchés en Octobre 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 58 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.