Bitcoin au Salvador, ça sera sans la Banque Mondiale et le FMI

1 mois

Le Salvador n’obtiendra ni le soutien du FMI ni l’aide de la Banque Mondiale pour son projet de légalisation du Bitcoin comme monnaie sur le territoire.

Bien que Alejandro Zelaya s’était montré optimiste quant à l’issue des négociations menées aussi bien auprès de la Banque mondiale que du FMI, rien n’est encore gagné. À ce jour, le Fonds Monétaire International campe sur ses positions. Il n’avait jamais caché ses griefs vis-à-vis du bitcoin et des cryptomonnaies en général et s’était exprimé concernant les projets du Salvador dernièrement.

« L’adoption de Bitcoin comme monnaie légale soulève un certain nombre de problématiques macroéconomiques, financières et juridiques qui nécessitent une enquête très attentive (…) Ce que nous avons dit par le passé, en général, c’est que les actifs crypto peuvent poser des risques importants. Des mesures de régulation efficaces sont cruciales pour les traiter. » a expliqué le porte-parole du FMI Gerry Rice 10 juin dernier, lors d’une conférence de presse.

Il a ajouté, face à l’entêtement du pays sud-américain, que le FMI allait surveiller la situation de près et allait voir comment elle allait évoluer.

Sans surprise, le petit pays sud-américain a également essuyé un refus auprès de la Banque Mondiale. Un responsable aurait donné les raisons de cette décision dans un courrier électronique adressé à l’AFP.

« Bien que le gouvernement nous ait approché pour obtenir de l’aide sur le bitcoin, ce n’est pas quelque chose que la Banque mondiale peut soutenir étant donné les lacunes en matière d’environnement et de transparence« , aurait-il expliqué.

Dans tous les cas, ces résultats ne sont guère étonnés. Ces opinions, elles sont partagées par de nombreuses institutions financières et banques centrales. On peut, par exemple, citer la BCE (Banque centrale européenne), dont Christine Lagarde, la présidente, n’a jamais dissimulé son aversion pour les monnaies numériques.

 « Les cryptoactifs ne sont pas une monnaie. C’est une classe d’actifs hautement spéculatifs. » a-t-elle déclaré au mois de février dernier lors d’une conférence de presse, arguant que les cryptomonnaies devaient subir les mêmes « réglementations » s’ils « s’apparentaient à de la monnaie ». Et il faut l’avouer, elle n’est pas la seule. Une sénatrice américaine a également fait un appel à la réglementation des cryptomonnaies il y a quelques jours.

bitcoin salvador monnaie

 

Source :

Latribune.fr

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Juillet 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 59 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.