Comment reconnaître un broker frauduleux ?

Broker définition : Le broker ou courtier gère les comptes de trading. Il exécute les ordres d’entrée et de sortie sur le marché et facture des commissions pour cela. Il est l’intermédiaire entre le trader et le marché boursier. Il est impossible d’investir sur les marchés financiers sans passer par un courtier.

Parmi toutes les plateformes de trading en place, le choix d’un courtier en ligne fiable s’avère difficile. Comment savoir si le courtier est honnête ou si sa plateforme est protégé ?

Que peut vous proposer un broker ? Quelles sont les obligations du courtier envers le trader ?

 

Il y a différentes façon de repérer les courtiers frauduleux : 

 

La publicité

En décembre 2014, l’AMF a lancé une campagne d’évaluation spécifique du comportement commercial des sites de trading en ligne, par le biais de “visites mystères”. Ces sites accrochent le public à travers un grand nombre de publicités et encouragent les déposants individuels à spéculer ou à investir sur des options binaires ou sur le marché des changes.

Cette évaluation a sélectionné 29 sites qui proposent le trading Forex et options binaires avec des essais d’ouverture de compte, de démarrage de trading et de retrait de fonds entre autres.

le résultat fut édifiant :

  • Sur 9 cas, 5 inscriptions n’ont pas nécessité de pièce d’identité. Pour trois d’entre eux, le client mystère à pu investir sur le marché pendant 10 jours sans aucune vérification d’identité.
  • Lors de la découverte des informations client, le site Web posera très peu de questions. De plus, bien que le visiteur mystère prétend toujours être novice et sans aucune connaissance ni expérience, ils n’ont pris aucune mesure dissuasive.
  • La «formation» offerte aux clients est généralement un appât, qui sous-estime la complexité des instruments financiers fournis. Parmi les phrases entendues dans ces « formations »: « Très facile à comprendre et à gérer. » « Il n’y a pas de taux de réussite de 100%, mais vous pouvez commencer avec 3 transactions gagnantes sur 5. »
  • En revanche, le discours commercial qui encourage les transactions est féroce et s’accompagne de promesses de bonus et autres privilèges. Habituellement, pendant la phase active d’une transaction, il y a peu ou pas de garde-fous: pas de confirmation de position sur certaines plateformes, et des indicateurs incompréhensibles (par exemple, les revenus générés peuvent inclure le montant de l’investissement). Parfois, les commerciaux et autres « coachs » vous contacterons à plusieurs reprises pour vous inciter à investir vite, sans perdre de temps.
  • Pour finir, les obstacles au recouvrement des fonds non dépensés sont nombreux: d’une part, les procédures d’instructions sur les plateformes ne sont généralement pas claires, d’autre part, le retrait des fonds doit respecter une norme minimale (un plafond de montant de la transaction doit être atteint ou une durée d’investissement minimum). En outre, de nombreux sites Web déconseillent de retirer les fonds et encouragent de nouveaux investissements ou demandent les numéros de carte de crédit.
  • Quelques semaines après sa demande, le mystérieux visiteur a récupéré ses fonds dans seulement 2 des 9 sites de trading.

Ces visites “mystérieuses” ont confirmé les mauvaises pratiques et les méthodes commerciales contraires à l’éthique des sites évalués. Les moyens et méthodes de recrutement du public, pour participer à de telles propositions, sont principalement dus à la l’influence publicitaire, et ces propositions sont largement diffusées sur des sites Internet à très large audience.

“La loi du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, appelée “Sapin II”  , marque une avancée majeure en matière de protection des épargnants français. En effet, elle instaure une mesure d’encadrement des communications à caractère promotionnel sur les contrats hautement spéculatifs et risqués. En pratique, ce nouveau dispositif permet d’interdire la publicité directe ou indirecte, diffusée par voie électronique, et portant sur les options binaires, les CFD et les contrats financiers sur devises (Forex). L’ensemble des prestataires de services d’investissement et des acteurs de la chaîne publicitaire sont concernés par ce mécanisme.” (Source AMF)

Un courtier autorisé n’a pas le droit de proposer certains investissements financiers par le biais de publicités.

 

Le démarchage

Lorsqu’une personne vous contacte sans votre invitation, pour vous offrir des services bancaires ou financiers, pour vous permettre d’effectuer des transactions bancaires ou financières, et même pour vous fournir des services liés à ces transactions, c’est du démarchage.

Le commercial peut contacter la personne sur son lieu de travail, à son domicile mais aussi par courriel, par téléphone ou courrier postal. Le démarchage est réglementé, pour vous démarcher le commercial doit posséder les autorisations nécessaires. Le consommateur à la possibilité de s’inscrire sur la liste Bloctel pour ne pas être démarché. 

“Les professionnels avant toute démarche commerciale par téléphone, ont l’obligation de vérifier auprès de Bloctel si les personnes prospectées ne sont pas inscrites sur la liste sous peine de sanction.”(Source Ministère de l’économie).

Un démarchage intempestif voire agressif en dit long sur le sérieux du courtier en ligne.

 

Incitation à emprunter

Il s’agit d’un pur jeu de dupes, conçu pour que les parieurs se fient aux fausses promesses et aux fausses récompenses, pour encourager les traders à perdre de plus en plus, même si cela signifie l’emprunt d’argent auprès de la famille et des amis.

On a eu le cas d’une veuve avec trois enfants victime du Forex, qui avait vidé le compte de sa fille et dont les enfants devaient être confiés à la DDASS, c’est l’horreur !” (Source Déontofi)

Un courtier insistant qui pousse à l’emprunt, fait preuve de peu de scrupule et dans ce cas là, il faut s’abstenir et ne pas s’engager.

 

Les faux courtiers et faux investissements

Dans le cadre de sa mission de protection de l’épargne investie en produits financiers, l’AMF a, à plusieurs reprises, mis en garde le public, contre certaines propositions d’investissement frauduleuses par de faux courtiers en lignes dont on avait usurpé les noms, adresses, logos et / ou numéros d’autorisation. 

Ces vols impliquent par exemple des investissements dans des SCPI ou des parkings d’aéroport.

L’année dernière, l’AMF avait souligné que le nombre de signalements de fraude financière liés au vol par les traders victimes avait fortement augmenté, représentant 44% du total des pertes déclarées.

La perte moyenne, réclamée par ces victimes d’arnaques, était d’environ 45 000 euros.

Les faux courtiers sont identifiables par des petits signes distinctifs comme des fautes d’orthographes dans leur descriptif d’activité ou des adresses de domiciliation légèrement différentes.

Prêtez attention à tous ces petits détails, sachez que vérifier sur la liste de l’AMF (liste noire) n’est pas suffisant.

Il faut savoir qu’un courtier ou prestataire de services d’investissement (PSI) doit être agréé par le CECEI (Banque de France) avec double validation par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

En définitive, le moindre doute sur la fiabilité d’un courtier en ligne doit vous alerter, ne vous engagez pas.

 

Les effets de levier et les options binaires

 

L’effet de levier est l’utilisation de l’endettement pour augmenter la capacité d’investissement d’un trader. C’est un emprunt auprès de votre courtier. Les options binaires sont des actifs financiers qui permettent de parier sur l’évolution d’une valeur (devises, indices, actions…) à la hausse ou à la baisse.

L’ESMA réglemente l’effet de levier depuis 2018. Il était courant de trouver, avant cette loi de 2018, des effets de leviers très importants (1:300, 1:500 voire plus). Les investisseurs non professionnels perdaient des sommes colossales en les utilisant. 

L’ESMA a ordonné une interdiction totale des options binaires trop compliquées pour les investisseurs particuliers. Cette interdiction s’appliquera à partir du 2 juillet 2018.

D’autres changements impliquent le contrat for difference (CFD). À partir du 1er août 2018, l’effet de levier des CFD sera plafonné.

Le levier financier maximum a été plafonné à 30:1 mais pour de nombreux instruments financiers, ce plafond sera réajustable jusqu’à 2:1. Le levier 30:1 est appliqué sur les principales paires de devises, 1:20 pour les autres paires de devises, l’or et les principaux indices boursiers, 1:10 pour les autres indices boursiers et les matières premières autres que l’or, 1:5 pour les autres instruments dont les actions au comptant et 1:2 pour les crypto-monnaie.

Une offre d’effet de levier supérieur à ces montants pour des investisseurs particuliers est interdite par la loi, les effets de levier plus importants sont réservés aux investisseurs professionnels.

Soyez vigilant, les courtiers qui proposent des options binaires ou des effets de levier trop élevés sont hors la loi, ne prenez aucun risque, évitez de vous inscrire sur ces plateformes.

 

Des opportunités trop alléchantes

Certaines sociétés de trading promettent des rendements énormes et sans risque. Ces entreprises opèrent généralement par téléphone, et il est difficile de prouver que ce type de méthode de marketing, 

qui inspire confiance aux clients, l’oblige à payer de plus en plus d’argent. Cependant, si l’entreprise est agréée par les régulateurs européens, il est possible d’intervenir.

Il n’y a pas de gains sans pertes, méfiez-vous des propositions trop belles pour être vraies.

 

Les formations de trading

Toutes les excuses sont bonnes pour attirer les investisseurs avec des promesses de gains afin de les dépouiller. La publicité pour le trading sur Forex ou monnaies virtuelles (Bitcoin, Litecoin, Ethereum…) est aujourd’hui non autorisée (bien que toujours diffusées sur la toile et sur les réseaux sociaux), des arnaqueurs se sont réorientés dans la proposition de soi-disant « formations » promettant des gains éclairs sur les marchés, afin de diriger leurs victimes vers des plateformes de trading.

Suite aux plaintes de dizaines d’investisseurs, l’AMF a mis en garde les traders sur les activités de Laurent Chenot. Cet individu propose aux particuliers de souscrire à des formations coûteuses, dans le domaine financier, sur son site internet, puis les redirige vers des courtiers en ligne.

Une fois enregistrés sur ces plateformes, les traders peuvent effectuer des transactions financières avec des produits financiers hautement spéculatifs basés sur des recommandations d’investissement spécifiques. Beaucoup d’entre eux ont signalé son site internet après avoir subi de lourdes pertes. 

“L’AMF recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations et formations financières de Laurent Chenot directement ou au travers de ses sociétés, notamment les services nommés « Livret Alpha », « Livret Alpha Performance », « Dollar King », « Money Daddy » ou « First Trading », et de ne pas les relayer auprès de tiers, sous quelque forme que ce soit.” (Source Déontofi).

Se former est important et même essentiel, mais il existe des milliers de formations gratuites sur la toile, cherchez les plus efficaces. La formation par les livres aussi est stimulante et intéressante. Quelques cours d’économie, et vous avez les armes pour investir.

 

Le placement sur les diamants

Ces derniers mois, des conseils d’investissement sur les diamants et autres pierres précieuses (comme les émeraudes) ont remplacé les arnaques au trading Forex et autres investissements frauduleux. C’est évidemment un piège. 

Certains brokers proposent des diamants via leur site Web, ils peuvent également vous proposer d’acheter des diamants par téléphone ou par courrier électronique, en expliquant que leur valeur augmentera certainement en raison d’une forte demande.

Ils affirment que ces diamants d’investissement ont une rentabilité plus élevée que les produits d’épargne bancaire (Livret A, PEL, etc.) et sont plus sûrs que les actifs financiers tels que les actions, car ils sont considérés comme non liés à la crise financière. En fait, il s’agit d’un investissement à haut risque.

“Pour vous proposer des diamants d’investissement, qui relèvent généralement de l’intermédiation en biens divers, les sociétés doivent au préalable disposer d’un numéro d’enregistrement attribué par l’AMF, qui doit figurer sur le document d’information à destination des investisseurs. Or à ce jour, aucune offre n’a obtenu ce numéro d’enregistrement. Par conséquent, si l’on vous propose d’investir dans le diamant, ne donnez pas suite car ces sociétés ne respectent pas la réglementation en vigueur. Notez toutefois, que le numéro d’enregistrement donné par l’AMF ne signifie pas forcément que les produits proposés par la société ne sont pas risqués.” (Source AMF).

Si un courtier vous propose d’investir sur les diamants, sachez que cet investissement est risqué et souvent non autorisé.

Un dernier point : ne donnez jamais vos informations personnelles, sauf sur des sites sécurisés et dont vous êtes sûrs. 

On reçoit tous sur nos boîtes mail des demandes de mises à jour de coordonnées bancaires ou d’informations personnelles pour des comptes bancaires que l’on a pas, des commandes non passées, des opérateurs téléphoniques divers. 

Dans le monde du trading, vous aurez aussi à faire à de faux courtiers ou à des courtiers non autorisés, de faux avocats, de fausses formations…Soyez vigilant, ne donnez pas suite à ce type de mail. La plupart du temps, les courtiers vous contacterons par le biais de leurs sites ou par téléphone, et même comme cela, vérifiez et rappelez.

Pour choisir un courtier en bourse autorisé, les point à vérifier sont :  

  • Les régulations et autorisations,
  • Les caractères des adresses, numéro, e-mail…(vérifier les fautes ou différences)
  • Les mentions légales sont aussi un critère de choix, consultez-les, elles doivent être complètes.
  • Les offres de formation
  • Les produits financiers proposés (pas d’actifs non autorisés)
  • Les critères d’inscriptions
  • les modalités de retrait ou de dépôt…(liste non exhaustive)

 

 

Questions fréquentes

L’effet de levier est-il réglementé?
Oui, l’effet de levier est réglementé par l’ESMA.
Les formations sont-elles toujours proposées par des sites sûrs?
Non, il existe aussi des escroqueries à la formation de trading, en exemple le cas de Laurent Chenot.
Peut-on investir sur le diamant?
L’AMF déconseille l'investissement sur le diamant, elle le qualifie d'investissement à haut risque.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 40 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.