La FCA expose des clones du broker Trading 212

79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
 CourtierDépot miniAVANTAGESCommencer
à trader
numéro 1Alvexo
alvexo
100 $

  • EXCELLENTS SIGNAUX LIVE

  • MEILLEURE FORMATION

  • ELU MEILLEUR BROKER DIGITALBUSINESS
  • WEBINAIRES QUOTIDIENS

TRADER!
numéro 2Etoro
etoro
200 $

  • TRADING SOCIAL

  • Copytrading

TRADER!
Votre dépôt est protégé par la garantie DigitalBusiness

La FCA (Financial conduct Authority) a publié une série d’avertissements aux traders indépendants. L’organisme régulateur les avertit de l’existence et des agissements de certains brokers non régulés qui sont bien connus pour arnaquer leurs clients sur le marché britannique. Par ailleurs, la FCA a déclaré qu’une tranche de ces courtiers non légitimes sont des clones de brokers de renommée, dont Trading 212. En réalité, ils misent sur la confusion des traders peu expérimentés, qui risquent de ne pas reconnaître les bons sites.

La FCA met en garde les traders en ligne :

fca
La FCA fait un travail colossal pour démasquer les faux courtiers !

Dans sa dernière publication sur son site officiel, la FCA a mis sur sa liste noire plusieurs brokers frauduleux, comme :

  • TD Global Finance
  • InterCryptos
  • Money Sense Market

En plus de ces courtiers, l’organisme a aussi listé Trading212, qui est un broker qui n’a rien à voir avec le fameux Trading 212 ! Comme vous pouvez le voir ici, la différence réside dans l’espace qui sépare ou pas le mot Trading du chiffre 212. Dans le même contexte, la FCA a pénalisé le courtier InterCryptos pour s’être fait passer pour le broker régulé Uphold Europe Limited.

En effet, InterCryptos a faussement déclaré qu’il était un groupe financier important qui se spécialisait dans le domaine du courtage de cryptos, et qu’il avait plus de 60 000 clients. Bien évidemment, cette affirmation est fausse, et elle cherche clairement à duper les clients qui manquent d’expérience.

Quel est le plan de la FCA et du gouvernement britannique pour contrer ce fléau ?

Cet avertissement de la FCA vient à peine deux jours après la fermeture de Prime Factor Capital Ltd. Afin de faire face à ce phénomène, qui devient clairement de plus en plus problématique, le gouvernement a suggéré l’intégration de la promotion des cryptos sous la juridiction de la FCA. Selon le communiqué, cette méthode serait plus efficace et plus facile à appliquer que de devoir créer un organisme secondaire pour se charger de ces instruments financiers.

D’autre part, il faut indiquer que la FCA se concentre davantage sur le marché des traders indépendants, car ces derniers sont le plus souvent la cible primaire de ces faux courtiers. D’ailleurs, ces derniers tendent à cacher leurs coordonnées ainsi que leurs contacts. Malgré tout, la FCA est déterminée à protéger les intérêts des clients de ce type de fraudes.

Récemment, l’organisme a fait part de son inquiétude en ce qui concerne les offres promotionnelles des faux courtiers. Ces derniers n’hésitent pas à affirmer faussement qu’ils étaient régulés par la FCA, ou d’autres régulateurs.

Durant les dernières années, il y a eu un nombre assez important d’incidents dans l’industrie du courtage en ligne, qui ont mené à la faillite de plusieurs entreprises.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 45 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.