Crypto monnaies en Chine : la répression continue

3 semaines

La répression continue contre les crypto monnaies en Chine. La banque populaire chinoise vient de publier un document visant à renforcer les mesures prises contre l’usage de monnaies numériques.

crypto monnaies en chine

Huit ans de répression contre les crypto monnaies en Chine

Cela fait plus de huit ans que la Chine a déclaré sa guerre contre les cryptomonnaies en général. La répression a commencé en 2013. Depuis, le gouvernement chinois a publié pas moins d’une dizaine de déclarations officielles. Le tout, visant un seul objectif : interdire toute activité liée aux monnaies numériques sur le territoire.

La raison de cette répression ? Depuis toujours, la Chine a évoqué le côté particulièrement énergivore des activités de minage. Dans le document, la banque populaire de Chine a également déclaré que les investissements relatifs aux crypto monnaies violaient l’ordre public et les bonnes coutumes. Mais si l’on en croit les actualités récentes, le gouvernement semble surtout motiver par la possibilité de pouvoir utiliser un « Yuan électronique » dans un futur proche. Et cela, dans le but de minimiser les risques et de pouvoir, également, en contrôler le cours.

Les activités désormais interdites…

Dans ce document publié vers la fin de la semaine dernière, la banque populaire de Chine a annoncé avoir renforcé encore plus les mesures prises depuis ces huit dernières années. Car désormais, toute activité relative aux crypto monnaies en Chine est considérée comme « illégale » et est, de ce fait, interdite.

« Les activités commerciales liées aux monnaies virtuelles sont des activités financières illégales », a commenté la banque populaire chinoise.

Il est donc impossible aujourd’hui de réaliser des transactions, c’est-à-dire d’acheter et de vendre des cryptomonnaies, ou de les échanger contre des monnaies fiduciaires. Il n’est pas permis non plus d’accéder aux services OTC et aux produits dérivés sur les plateformes d’exchanges locaux et étrangers. A noter que les instituts financiers en Chine n’ont plus le droit de fournir des services relatifs aux monnaies numériques depuis mai dernier. Désormais, c’est également le cas des plateformes étrangères.

L’eCNY déjà en phase test

Doit-on s’attendre à ce que la Chine soit tout sauf une crypto-nation dans ce cas ? Eh bien non ! Il ne faut pas oublier que le pays figure à la deuxième place de ceux comptant le plus grand nombre de cryptomonnaies. Au moment où l’on rédige cet article, le Yan numérique ou eCNY a d’ores et déjà été créé. Il est en phase d’expérimentation dans les plus grandes villes chinoises telles que Beijing et Shenzen.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 40 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.