Trader sur l’indice boursier du Dow Jones

79% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.

Les indices boursiers intéressent une grande partie des investisseurs, et cela pour plusieurs raisons. Dans cet article, nous allons nous intéresser au fameux indice du Dow Jones Industrial Average (DJIA), et ce qu’il représente sur le marché américain, et mondial. Déjà, si vous vous intéressez au Dow Jones, c’est sans doute parce qu’il s’agit du marché le plus populaire au monde. Le contenu de cet article vous aidera à mieux l’appréhender, pour obtenir des résultats plus concluants.

La création du Dow Jones :

Charles Dow a créé l'indice en 1885.

Beaucoup ne le savent pas, mais le Dow Jones & Co porte le nom de son fondateur, qui n’est autre que Charles Dow. Il s’agit aussi du même groupe qui a créé le fameux journal du WSJ (Wall Street Journal). Tout a commencé lorsque Charles a publié une liste de douze actions gagnantes, en 1885. Au bout de quelques années, cette liste s’est étendue, pour atteindre le nombre de 20 actions. Parmi ces dernières on trouvait bien plus de compagnies ferroviaires que de groupes industriels. Cependant, cette tendance sera complètement renversée en seulement cinq années.

En effet, Charles Dow avait remarqué que les actions des groupes industriels étaient significativement plus rentables. Donc, il a commencé à ajuster ses investissements en fonction des données qu’il a été en mesure de collecter. Evidemment, il a aussi adapté la liste des actions de son indexe sur le Wall Street, en conséquence. D’ailleurs, c’est durant cette période qu’il l’a appelé le Dow Jones Rail Average, puis, en 1970, le nom est passé à The Dow Jones Transportation Average to cover the introduction of air freight and other forms of transportation, avant de finalement se fixer sur le nom qu’on lui connaît aujourd’hui, le Dow Jones Industrial Average (DJIA).

Il était possible de procéder au calcul de ce nouvel indice en suivant une méthode plutôt simpliste, mais qui était révolutionnaire, en ce temps-là. En fait, il suffisait d’additionner tous les prix des actions des entreprises de l’indice, et de les diviser par le nombre des entreprises qui s’y trouvent. Le résultat constituait la moyenne du Dow Jones. A titre informatif, on peut prendre l’exemple du tout premier résultat, et qui était de 40,94. Donc, cela voulait dire que ce chiffre représentait le prix moyen des douze actions du Dow Jones.

Les actions du Dow Jones vous intéressent ? Pourquoi ne pas les trader chez un courtier régulé ?

 CourtierDépot miniAVANTAGESCommencer
à trader
numéro 1alvexo500 $

  • EXCELLENTS SIGNAUX LIVE

  • MEILLEURE FORMATION

  • ELU MEILLEUR BROKER DIGITALBUSINESS
  • WEBINAIRES QUOTIDIENS

TRADER!
numéro 2etoro200 $

  • TRADING SOCIAL

  • Copytrading

TRADER!
Votre dépôt est protégé par la garantie DigitalBusiness

Quelles étaient les douze premières actions du Dow Jones ?

Comme nous l’avons indiqué plus haut, à ses débuts, le Dow Jones ne comptait que seulement douze compagnies, dont la majorité consistaient en de simples entreprises ferroviaires. Ici, nous allons vous présenter la liste des entreprises en question :

  • American Cotton Oil
  • American Sugar
  • Chicago Gas
  • American Tobacco
  • Distilling and Cattle Feeding
  • General Electric
  • Laclede Gas
  • National Lead
  • North American
  • Tennessee Coal and Iron
  • US Leather Pfd
  • US Rubber

Autrefois, toutes les actions de ces entreprises étaient hautement profitables. Bien évidemment, au fil des années, la plupart d’entre elles ne figurent plus sur la liste du Dow Jones. D’ailleurs, certaines n’existent même plus, en ce moment. Cela dit, comme l’indique Jeremy Siegel, qui n’est autre que l’auteur du fameux ouvrage intitulé Stocks for the long run (actions pour le long terme), beaucoup de ses actions sont encore prospères, aujourd’hui. On peut penser que Charles Dow était un véritable visionnaire, qui a vu vraiment très loin, mais il est plus probable que ces entreprises aient aussi bénéficié de la popularité de cet indice et qu’elles aient pu s’imposer avec beaucoup plus de facilité, en conséquence.

Comment l’indice du Dow Jones a évolué, au fin des années ?

On commence par l’année 1916, lorsque le Dow Jones est passé à 20 actions. Plus tard, en 1928, l’indice est évolué davantage et il est passé au nombre d’actions qu’on connait aujourd’hui, et qui s’élève à 30.

Pour ce qui est de la sélection des actions, cette décision est toujours revenue aux éditeurs du Wall Street Journal. Cependant, notez que ce système présente une faiblesse importante à préciser. La sélection ne se fait pas en se basant sur des règles bien précises. En d’autres termes, contrairement à l’indice du CAC 40 français, qui se base sur la valeur numérique de la capitalisation boursière, dans le cas du Dow Jones, il existe toujours le risque de corruption, qui causerait que des actions moins fiables restent sur l’indice, tandis que d’autres, qui sont meilleures, ne l’intègrent pas. En ce qui concerne les éditeurs, ils peuvent choisir les actions qui leurs conviennent, à partir du moment que celles-ci constituent une partie respectable de l’activité économique du pays.

Quelques informations sur l’historique du Dow Jones :

Le groupe Walt Disney fait partie des plus importants de l'indice.

A la suite de la crise de l’immobilier, qui avait causé une crise générale, le Dow Jones a dû s’adapter à un marché qui était en plein crash boursier. Ainsi, en 2009, l’indice se composait des actions des entreprises suivantes :

  • 3MCompany
  • Alcoa
  • American.Express
  • A&T
  • Bank.of.America
  • Boeing
  • Caterpillar
  • Chevron Corp
  • Cisco
  • DuPont
  • Exxon.Mobil.Corp
  • General Electric
  • Hewlett Packard.Co
  • Intel Corp
  • IBM
  • Johnson& Johnson
  • JP.Morgan.Chase
  • Kraft Foods
  • Mc.Donald’s
  • Merck& Co
  • Microsoft
  • Pfizer Inc
  • Coca Cola
  • Home Depot
  • Procter& Gamble
  • Travelers
  • United Tech Corp
  • Verizon
  • Wal Mart
  • Walt Disney

Les limites de l’indice :

L'action Berkshire Hathaway est l'une des plus rentables de tout l'indice.

Si vous avez compris le système avec lequel le Dow Jones fonctionne, il y a déjà de fortes chances que vous ayez déjà perçu une de ses limites les plus importantes. En effet, en nous référant à la méthode de calcul de l’indice, les actions qui ont le plus de valeur, vont avoir un effet proportionnellement important sur l’indice en entier. Dans cet exemple, nous allons prendre l’indice Euro Stoxx 50. Contrairement à ce dernier, qui se base essentiellement sur les capitalisations boursières des entreprises, le Dow Jones n’en tient pas du tout rigueur. Donc, il est possible que l’action d’une compagnie qui présente une capitalisation insignifiante par rapport à une autre, finisse par avoir plus d’influence sur la direction du cours du Dow Jones.

En tenant compte de cette limite, les éditeurs évitent d’intégrer des compagnies qui se caractérisent par une forte capitalisation, sans prendre les mesures nécessaires au préalable. D’ailleurs, c’est ce qui explique pour quelle raison le géant financier Berkshire Hathaway a eu du mal à intégrer le Dow Jones. Avec son titre qui vaut plus de 100 milles USD, la formule du Dow Jones a dû s’adapter pour éviter que l’action de ce groupe finisse par représenter plus de la moitié de l’indice.

Cette faille dans le système de calcul du Dow Jones est désormais devenue assez évidente. En plus, dès que des compagnies, qui font déjà partie du Dow, procèdent à des divisions qui causent la modification du prix de leurs parts nominales, l’effet de leurs actions sur l’indice peut aller jusqu’à doubler. Bien évidemment, cela peut donner des résultats trompeurs. En fait, il est possible que le cours du Dow Jones chute, alors que sa valeur intrinsèque a, en réalité, augmenté.

Afin d’éviter ce genre de scénarios au maximum, le Dow Jones subit souvent des modifications qui lui permettent de s’adapter aux changements qui arrivent. Ainsi, lorsqu’une division se produit, par exemple, le calcul de l’indice se fait à deux reprises. Une fois, avant la division, et une autre, après. Naturellement, plusieurs modifications se font, dans le but de maintenir un équilibre, sur l’indice.

D’un point de vue purement structurel, les modifications qui se font au niveau de l’indice, comportent des risques qu’on ne peut pas négliger. Certes, ces derniers sont infimes, mais le fait que le Dow Jones ignore complètement les capitalisations boursières des entreprises qu’il intègre, en font un indice qui est nettement moins fiable que le CAC 40, aux yeux de beaucoup de traders.

Plusieurs traders n’ont pas confiance dans le Dow Jones à cause du processus de sélection de ses actions, qui reste plutôt arbitraire.

La situation actuelle du Dow Jones :

Afin de vous aider à mieux vous situer par rapport à cet indice, il est important de savoir comment il se porte actuellement. Donc, nous allons nous intéresser à des données plus récentes, comme à sa performance du dernier trimestre de cette année.

Les actions du Dow Jones vous intéressent ? Pourquoi ne pas les trader chez un courtier régulé ?

 CourtierDépot miniAVANTAGESCommencer
à trader
numéro 1alvexo500 $

  • EXCELLENTS SIGNAUX LIVE

  • MEILLEURE FORMATION

  • ELU MEILLEUR BROKER DIGITALBUSINESS
  • WEBINAIRES QUOTIDIENS

TRADER!
numéro 2etoro200 $

  • TRADING SOCIAL

  • Copytrading

TRADER!
Votre dépôt est protégé par la garantie DigitalBusiness

Novembre 2019 : le meilleur mois de l’année pour le Dow Jones ?

Au début du mois de novembre de cette année, l’index du Dow Jones Industrial Average a affiché une croissance de 1 %. Cela signifie que, depuis la même date du mois précédent, l’indice a connu une croissance de 3,8 %. Si cette tendance haussière se poursuit, on peut espérer atteindre, ou dépasser le niveau le plus haut de l’année, qui est encore au mois de Juin. Cela dit, les indicateurs sont positifs, et il est fort possible que cette barre soit dépassée, d’ici, la fin de l’année.

Par ailleurs, il est important de noter que le deal qu’on espérait arriver entre la Chine et les Etats Unis a été annulé. Aussi, l’annulation de l’APEC, qui était un sommet qui visait à faciliter la coopération entre les deux pays, a aussi eu un impact négatif sur la croissance de l’indice américain. En d’autres termes, il faudra attendre une autre occasion où les deux présidents pourront se rencontrer, et espérons-le, trouver une solution à la crise. D’ailleurs, cela ne devrait pas tarder, puisque les Etats Unis sont ceux qui souffrent le plus de ce rapport conflictuel, tout du moins dans l’immédiat.

Afin d’éviter la crise financière qui commence à montrer quelques symptômes inquiétants, le président américain se réunira avec les représentants de l’ONU. Selon Donald Trump, l’ONU devra jouer un rôle important dans la résolution du conflit qui oppose les deux pays. En effet, sanctionner le Chine serait une mauvaise idée pour les deux partis, mais aussi et surtout, pour les investisseurs américains.

Si les investisseurs finissent par avoir peur et décident de se retirer du marché, les conséquences risquent de devenir extrêmement dévastatrices pour l’économie américaine.

Le Dow Jones, en comparaison avec les meilleurs autres indices mondiaux :

Cette année, le CAC 40 a suivi un parcours exemplaire.

Durant l’année actuelle, si ce n’était pas à cause du conflit avec la Chine, le Dow Jones avait effectivement le potentiel d’atteindre des sommets exceptionnels. A titre d’exemple, on peut prendre le mois d’octobre, où le cours de l’indice s’était bien repris, pour se remettre à son niveau du mois de juillet, mais avec une meilleure tendance haussière.

Parallèlement, il est important de noter ces quelques évènements :

  • L’index de Shangai Composite a connu une régression de 1,9 % ;
  • Le Nifty de l’Inde a connu a connu une croissance de près de 1,5 %, dépassant considérablement l’indice américain.
  • Le EEM (iShares MSCI Emerging Market ETFs) a légèrement chuté, en affichant une décroissance de 0,1 %.
  • L’index britannique UK FTSE 100 a, quant à lui, grimpé avec un saut de 1,3 % et il est bien parti pour dépasser le Dow Jones pour le mois.
  • Similairement, l’indice japonais a obtenus des résultats supérieurs au Dow Jones, avec une croissance équivalente à 1,5 %.
  • Quant à l’indice allemand DAX, on a assisté à une croissance extrêmement importante de 2,9 %.
  • Enfin, le CAC 40 français a connu la croissance la plus importante, avec un saut de plus de 3 %.

Avec la tendance qui se continue jusqu’à la fin du mois de novembre, il y a de fortes chances que le cours du Dow Jones atteigne son pic le plus important durant le mois de décembre.

La performance sectorielle du mois de Novembre :

Tout au long du mois de novembre, nous avons assisté à une évolution intéressante dans plusieurs secteurs. Ici, nous allons vous présenter l’essentiel de ce qu’il faut retenir, avant d’investir dans l’indice du Dow Jones, point par point :

  • Sous les ETFs SPDR, on trouve que le Technology Select Sectror Fund (XLK) a connu une forte croissance qui a dépassé la barre des 5,6 %.
  • Le fond SPRDR du secteur de la santé a aussi connu une hausse de 5,3 %.
  • Le fond SPDR du secteur public (XLU) a baissé de près de 2 %.
  • Les fonds SPDR du secteur de l’immobilier ont augmenté de 1,2 %.

Durant toute la période d’instabilité par laquelle le cours est passé, on assiste à une détérioration du secteur public. Toutefois, en général, les investisseurs optent le plus souvent pour les secteurs de la technologie, ainsi que celui de la finance.

Qu’en est-il des moyennes mobiles du Dow Jones ?

Depuis le 20 novembre, le 100 DMA, ou la moyenne mobile journalière a constitué un soutien de taille pour le maintien de l’indice américain. En ce moment, avec 12/25 AMET, le Dow affichait un taux de 4,4 % en moyenne, avec un niveau plus haut de 6 % et un plus bas de 3,3 %, au-dessus des moyennes à 20, à 50, et à 200.

Toutefois, comme il n’y a pas de certitudes, il est important de noter que la première étape de l’échange est décisive, et qu’il est possible qu’elle tire l’indice à des niveaux inférieurs à ceux de la moyenne mobile. Si cela se produit, cela indiquera une faille importante dans l’indice.

Les prévisions du Dow Jones pour le mois de Décembre :

La fin de l’année annonce une hausse considérable dans les chiffres du Dow Jones. En effet, jusqu’à la dernière clôture, nous avons assisté à une forte croissance de l’indice américain, qui a dépassé les 20 %. Par ailleurs, il est important de noter que le mois précédent était le meilleur, depuis le mois de juin, puisqu’il a permis au cours boursier du Dow Jones d’atteindre le seuil des 4 %.

En tout et pour tout, les actions américaines ont eu une performance assez correcte, et même impressionnante, au vu de la situation financière actuelle du pays. Aussi, cette année, le marché a gagné en dynamisme, par rapport à l’année dernière. D’ailleurs, le président Trump n’a pas manqué de s’en féliciter dans un Tweet, même si le lien entre cette progression et sa direction reste à faire.

En ce moment, on peut trouver toute une série d’évènements qui peuvent justifier la forte croissance, ou la décroissance du cours de l’indice Dow Jones. Par exemple, un des groupes constituants de cet indice, et qui fait partie des plus importants est la société Boeing. Actuellement, l’action Boeing constitue le talon d’Achille du Dow Jones. En effet, avec la deuxième chute d’avion qui s’est produite récemment, le groupe cumule les pertes financières, et de plus en plus de clients l’abandonnent en la faveur de son concurrent français, le groupe Airbus. Donc, pour mener à bien vos échanges sur l’indice Dow Jones, il est important de faire attention à plusieurs détails importants.

Le marché des actions : les éléments à surveiller de près

Jusqu'ici, les chinois ne semblent pas impressionnés par les menaces de sanctions.

Actuellement, le développement géopolitique peut être le facteur le plus influent sur le Dow Jones. D’un côté, il est important de garder un œil sur tout ce qui se passe à l’intérieur des Etats Unis, avec le président en particulier. Depuis des décennies, le peuple américain n’a jamais été aussi divisé qu’en ce moment. Le président Trump déchaîne les passions et il est vrai que son personnage est du type qu’on aime ou qu’on déteste, et face auquel il est difficile de rester neutre.

D’un autre côté, le conflit avec la Chine ne cesse de s’aggraver, et les mesures que prennent les Etats Unis contre la Chine ne pénalisent pas seulement cette dernière. Pire encore, selon certains analystes et experts de la géopolitique, il s’agit d’une course d’endurance que les chinois n’auront pas de mal à finir, contrairement aux américains, dont l’économie se base essentiellement sur la spéculation. D’ailleurs, beaucoup ne croient pas au sérieux les menaces du président américain, puisqu’une détérioration des relations entre les deux puissances peut engendrer des conséquences assez graves sur l’ensemble du marché boursier mondial, ce qui n’arrange personne.

Cela nous ramène au fameux deal qu’on attend entre les deux pays, et qui a le potentiel de générer une croissance boursière intéressante. Pour le moment, il est important de suivre le déroulement des évènements à Hong Kong. Si les Etats Unis abandonnent leur décision de supporter l’opposition, cela indiquera qu’un consensus a été atteint.

Un crash boursier est probable avec le Dow Jones ?

Depuis plusieurs décennies, à la fin de chaque année, on assiste à un véritable rallie de trading, qu’on s’est amusé à appeler le rallie des Santa Claus. Cette habitude a tendance à renforcer le cours boursier du Dow Jones, et cela même sur les années où la performance est limitée, comme c’était le cas en 2018. Donc, pour cette année, il est plus que probable qu’un rallie bien plus important ait lieu, juste avant la fin de l’année. Cet évènement constituera une des meilleures opportunités pour beaucoup de traders.

Cependant, le risque de la régression reste d’actualité. En effet, comme le rallie est désormais attendu, il est toujours possible que plus de traders s’y attendent et que l’offre soit bien plus importante, en conséquence. Dans un tel cas de figure, le cours du Dow Jones risque de se clôturer sur une tendance baissière.

Par ailleurs, les portefeuilles des différents investisseurs ne sont pas tous bien diversifiés. Cela explique pourquoi une bonne partie d’entre eux craignent un crash, à quelques jours avant la fin de l’année, ou au début de l’année prochaine. Le problème est que cette crainte peut être la cause majeure du crash, dans le sens où les traders et investisseurs finissent par revendre, de peur de perdre leurs capitaux à cause du crash.

Enfin, pour cette année, il existe le conflit avec la Chine qui relève de l’inédit, jusque-là. On se retrouve soudainement dans une ambiance de guerre froide, et cela rend le cours de l’indice extrêmement instable et spécialement imprévisible. Certes, ce n’est probablement que des paroles en l’air, et un deal devra être signé, d’une manière ou d’une autre. Un clash entre les deux puissances est aujourd’hui quasiment impensable.

Les actions du Dow Jones vous intéressent ? Pourquoi ne pas les trader chez un courtier régulé ?

 CourtierDépot miniAVANTAGESCommencer
à trader
numéro 1alvexo500 $

  • EXCELLENTS SIGNAUX LIVE

  • MEILLEURE FORMATION

  • ELU MEILLEUR BROKER DIGITALBUSINESS
  • WEBINAIRES QUOTIDIENS

TRADER!
numéro 2etoro200 $

  • TRADING SOCIAL

  • Copytrading

TRADER!
Votre dépôt est protégé par la garantie DigitalBusiness

A quoi s’attendre avec le conflit chinois qui s’intensifie ?

La Chine bénéficie aussi du soutien inconditionnel des russes.

L’indice du Dow Jones Industrial Average (DJIA) continue sa croissance et il a atteint son niveau le plus haut, qui est de 28,146. Cependant, la Chine n’a pas dit son dernier mot, et la situation du Dow Jones risque de se détériorer drastiquement dans le futur proche. On rappelle que sur ce conflit, ce sont les Etats Unis qui ont le plus à perdre. En effet, comme réponse à l’interventionnisme américain dans les affaires hongkongaises, la Chine a signé avec la Russie pour le plus gros projet de pipeline de la dernière décennie. L’aboutissement de ce projet aura surement des conséquences extrêmement négatives sur le cours du Dow Jones, qui compte aussi des compagnies pétrolières.

Pour le moment, la croissance du Dow Jones a atteint les 20 %, et celle du S&P 500 a dépassé les 25 %.

Quelques informations complémentaires sur le Dow Jones :

En ce moment, l’indice a atteint sa meilleure croissance de l’année. Pourtant, pour diverses raisons, les investisseurs restent plutôt prudents. Pour le moment, le niveau de croissance a légèrement dépassé la barre psychologique, et il est fort probable qu’il baisse à nouveau du fait que beaucoup de traders décident de revendre et de collecter les bénéfices. A titre informatif, nous vous présentons quelques exemples de la performance des deux meilleures actions du Dow Jones :

  • L’action Apple a gagné près de 70 %.
  • L’action Microsoft a connu une croissance de plus de 49 %.

Guide pour trader sur le Dow Jones en 5 minutes :

Pour réaliser des bénéfices avec l’action, vous allez devoir apprendre comment il faut s’y prendre pour l’acheter et la revendre sur votre plateforme de trading en ligne. Afin de vous aider, nous avons préparé ce petit tutoriel qui vous guidera, pas à pas.

 

Accédez à la plateforme de votre broker en ligne :

Tout d’abord, RDV sur le site du broker (bouton ci – dessous).

 

Choisir le type de compte qui vous intéresse :

En général, les brokers vous proposeront de choisir entre un compte de démonstration ou un compte réel. Cela dit, dans les deux cas, vous allez devoir remplir quelques cases avec des informations personnelles qui resteront aussi confidentielles, comme on peut le voir sur cet exemple :

Une fois que ce sera fait, vous allez accéder à l’interface de trading de votre courtier.

 

Choisir l’action que vous voulez trader :

Afin de sélectionner l’action qui vous intéresse, vous avez la possibilité d’entrer son nom dans la barre de recherche, comme indiqué ici :

 

Acheter ou revendre l’action en ligne :

Lorsque vous accédez à l’action, vous pouvez choisir de l’acheter ou de la revendre, en cliquant sur l’onglet adéquat, comme vous pouvez le voir dans cet exemple :

En achetant et revendant l’action sur la plateforme, vous allez réaliser des bénéfices sur la différence qui subsiste entre la valeur de l’action au moment de son achat et celui de sa vente. L’idée est de revendre lorsque l’action aura atteint sa valeur maximale.

Conclusion :

Il est certain que l’indice du Dow Jones Industrial Average (DJIA) est intéressant pour tous les traders, en ce moment. Tous les indicateurs indiquent que sa croissance a de fortes chances de se maintenir. Cependant, l’analyse fondamentale ne contient pas que des signaux positifs. Le conflit avec la Chine constitue l’un des éléments les plus importants à considérer, avant d’investir sur cet indice. En effet, il suffirait d’un seul faux pas politique, pour que le cours du Dow Jones passe en chute libre. Aussi, l’état financier des Etats Unis n’est pas ce qu’il était autrefois. Par conséquent, nous vous recommandons de rester prudents, et d’attendre la fin du conflit avec la Chine avant d’investir sur le cours de l’indice américain.

Quelles perspectives pour les marchés en MAI 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !

Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 60 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.