Comment évaluer les actions : une introduction à l’analyse fondamentale

Lorsque l’on souhaite investir dans des actions, il convient de prendre ses précautions et de mettre tout en œuvre pour faire les meilleurs placements. Pour ce faire, l’analyse fondamentale fait partie des méthodes les plus efficaces (mais complexes) pour vous aider dans vos prochains passages d’ordre. 

Qu’est-ce que l’analyse fondamentale ? Comment fonctionne-t-elle ? Que faut-il prendre en compte pour évaluer les actions ? Nous partageons toutes les informations dans l’article d’aujourd’hui. 

 

Qu’est-ce que l’analyse fondamentale ? 

Lorsqu’une société est introduite en Bourse, ses titres financiers (autrement appelés actions) sont alors mis à rudes épreuves par les investisseurs les plus avertis puisqu’ils vont se pencher sur son analyse fondamentale en complément de son analyse technique. 

 

Les bases de l’analyse fondamentale 

L’analyse fondamentale est en fait une méthode ayant pour principe d’évaluer la valeur d’un actif financier en se concentrant principalement sur les facteurs qui influent l’activité actuelle et future de la société. 

L’analyse fondamentale cherche finalement à répondre à la question “Est-elle un bon investissement ?” et pour ce faire, elle vient prendre en compte : 

  • Le chiffre d’affaires de l’entreprise, 
  • Les bénéfices existants,
  • La position de l’entreprise face à la concurrence,
  • La solvabilité et la capacité de payer ses dettes, si elle en a.

“J’essaie d’investir dans des sociétés d’une qualité telle qu’elles fonctionneraient même si un idiot les dirigeait. Car tôt ou tard cela arrive toujours.” – Warren Buffet 

 

Les facteurs fondamentaux 

Cependant, ces critères ne sont pas réellement suffisants pour avoir une approche globale et spécifique de la valorisation de l’entreprise. Son évaluation ne se fait donc pas uniquement sur l’analyse de son bilan ou de son compte de résultat. Mais, d’autres études comme l’analyse stratégique ou encore l’étude de la politiques des Ressources Humaines viendront apporter plus précisément le positionnement de la société face à sa concurrence. 

Il est donc question de venir aussi prendre en compte les facteurs fondamentaux, qui peuvent être regroupés en deux catégories : les facteurs quantitatifs et les facteurs qualitatifs. 

  • Facteurs quantitatifs : les données que nous sommes capables de mesurer et de chiffrer,
  • Facteurs qualitatifs : les données qui sont fondées sur la qualité ou le caractère particulier de quelque chose.

Pour la valorisation d’une entreprise, on prendra donc en compte à la fois les facteurs quantitatifs qui sont des caractéristiques mesurables et chiffrées de l’activité de la société, comme par exemple le bilan comptable avec le résultat et les bénéfices, mais aussi les pertes. Et, on prendra aussi en compte les facteurs qualitatifs qui sont des données tout simplement immatérielles, comme par exemple : l’environnement de l’entreprise, la qualité du management des dirigeants ou encore la qualité de ses brevets. 

 

Comment réaliser une bonne analyse d’une action en Bourse ?

Comme vous l’avez compris, l’analyse fondamentale vient en complément de l’analyse technique de l’entreprise. Il est donc essentiel de venir systématiquement comparer les résultats des deux analyses pour déterminer au mieux l’intérêt d’investir dans une entreprise ou non. 

Les indicateurs de performance de la société

Pour ce qui est de l’analyse fondamentale, plusieurs indicateurs sont à surveiller :

  • Les indicateurs financiers : ils déterminent la valeur ainsi que l’évaluation de la société et de ses titres financiers selon différents ratio boursiers. Ainsi, ils permettent de savoir si le cours de l’action est supérieur à la valeur de l’entreprise ou bien inférieur. Cela vous aidera à estimer de quelle manière prendre vos positions par la suite. 
  • Les forces et faiblesses de la société : simple et pourtant efficace, faire un comparatif des forces et des faiblesses de l’entreprise vous permet de déterminer l’intérêt d’investir ou pas. A savoir qu’une entreprise ayant plus de forces que de faiblesses aura plus de chances de faire progresser de manière positive sa croissance et d’être plus rentable sur le long terme. 
  • Les opportunités et les menaces : comme sous la forme d’une analyse SWOT, pouvoir établir les opportunités et les menaces de l’entreprise face à son marché est un bon indicateur concernant le potentiel de son développement et les freins qui pourraient venir entraver sa rentabilité. 
  • La stratégie de développement de l’entreprise : toutes les sociétés introduites en Bourse partagent leurs stratégies de développement ainsi que leurs objectifs annuels afin d’apporter toutes les informations nécessaires aux potentiels investisseurs. Cela est donc un bon indicateur pour vérifier de la capacité de l’entreprise à tenir ses promesses, ou non. 

L’environnement de la société

Mais pour faire une bonne analyse de la société, il convient de ne pas se concentrer que sur elle. Regarder son environnement ou prendre en compte les autres actualités qui pourraient influencer son développement est aussi très important.. C’est pourquoi, on se tournera aussi vers : 

  • Les données de la concurrence et de son secteur d’activité : on regarde notamment les parts de marchés des concurrents, ainsi que la force de la demande actuelle par exemple. 
  • L’environnement climatique, politique ou encore réglementaire sont essentiels pour connaître l’état de l’environnement de l’entreprise. Cela permet de déterminer sa rentabilité.
  • Les actualités en matière de création ou de fusion d’entreprise : ce point clé apporte davantage d’informations concernant sa rentabilité et sa stratégie de développement. 
  • La sortie de nouveaux produits ou de services de l’entreprise permettent aussi de connaître son état financier et sa phase de développement actuel. 

“La plupart des gens commencent à s’intéresser aux actions quand tout le monde s’y intéresse. Le bon moment pour être intéressé est justement quand personne ne l’est. Vous ne pouvez pas acheter ce qui est populaire et obtenir de bons résultats.” – Warren Buffet

Évaluer les actions : quels sont les indicateurs clés ?

Bien que les indicateurs permettent déjà une bonne approche de la situation de l’entreprise, les investisseurs souhaitent tout de même connaître la juste valeur d’une action. Tout à fait compréhensible, puisque cela apporte davantage de poids sur la balance en matière d’intérêt d’investir. 

Actuellement, trois méthodes peuvent être utilisées pour évaluer correctement les actions d’une entreprise. 

La valorisation par les actifs 

La valorisation par les actifs est finalement la méthode la plus simple. Elle a pour principe de déterminer l’actif net comptable selon la valeur des actions et additionnant les actifs inscrits au bilan comptable et en déduire les dettes. 

Exemple : 

  • L’entreprise possède 100 000 euros d’actifs et 20 000 euros d’endettement. Elle a donc 80 000 euros de valeur nette. 
  • Si son capital est composé de 1000 actions cotées en bourse, chaque action a donc une valeur de 80 euros. 

Bien que cette méthode soit assez simple et donne un résultat intéressant concernant la valeur des actions, cela ne prend pas en compte les stratégies de développement. De ce fait, vous pouvez avoir un bon aperçu de la situation actuelle, mais rien concernant la situation future de l’entreprise. 

Le ratio cours-bénéfice 

Ici, nous cherchons à évaluer la relation entre les bénéfices de l’entreprise et le cours de son action (c’est-à-dire, le prix de son actif financier). Pour ce faire, nous divisons le prix unitaire des actions de l’entreprise par le bénéfice par action de l’entreprise.  

Exemple : 

  • Le prix unitaire d’une action est de 50€ et le bénéfice par action est de 5€. 
  • Alors, le ratio cours-bénéfice de l’entreprise souhaitée est de 10, soit 50€ divisés par 5€.

On cherche dans cette situation à savoir si le cours de l’action est élevé ou bien faible par rapport aux bénéfices que l’entreprise fait. 

Le ratio cours-bénéfice par la croissance

Pour aller plus loin dans la réflexion du ratio cours-bénéfice, il est aussi possible de calculer le résultat de ce ratio par la croissance envisagée selon les bénéfices de l’entreprise. 

Exemple : 

  • Une entreprise possède un ratio cours-bénéfice de 30 et envisage une augmentation des bénéfices de 15%. 
  • Cette entreprise aurait donc l’année suivante un ratio cours-bénéfice par la croissance de 2, soit 30 divisé par 15. 

Cela permet donc de mettre en lumière si l’action de l’entreprise pourrait être un bon investissement ou non. Tout et sachant que plus le ratio cours-bénéfice par la croissance est faible, moins vous devez payer pour profiter de la croissance envisagée des bénéfices de la société. 

Le ratio cours-valeur comptable

Enfin, le troisième ratio intéressant pour évaluer la valeur d’une action est de comparer celle-ci selon le marché avec la valeur indiquée par la société dans ses données comptables

On divise le prix actuel de l’action par la valeur comptable de l’action. Cette valeur comptable fait référence à la valeur actuelle des capitaux propres de l’entreprise selon laquelle elle fait référence dans son rapport annuel. 

A savoir que plus le ratio cours-valeur comptable est faible, mieux c’est. Cela indique que vous allez moins payer et avoir une meilleure valeur comptable sur vos actions.

Sources : 

Questions fréquentes

#1 Quelle est la différence avec l’analyse technique ?
L’analyse technique va plutôt s’intéresser aux mouvements historiques des cours d’un actif financier d’une société spécifique. Il ne prendra donc pas en compte les facteurs quantitatifs et qualitatifs d’une entreprise. Il se concentrera davantage sur les tendances graphiques et leur signification.
#2 Comment peut-on résumer l’analyse fondamentale ?
Pour faire simple, l’analyse fondamentale se concentre sur les différents facteurs qui permettent de différencier l’entreprise en question de la concurrence. Les investisseurs vont donc davantage s’orienter vers les points forts et points faibles d’une entreprise pour savoir si, oui ou non, c’est un bon investissement.
#3 Comment s’établit le cours des actions ?
Sur les marchés boursiers, le cours d’une action se calcule selon la loi de l’offre et la demande. C’est-à-dire des passages d’ordres d’achat ou de revente passés au même moment. Le cours est donc fixé de manière à ce que la majorité des titres puissent être échangés. On parle d’action “liquide” lorsque l’offre et la demande est continue et stable.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 2229 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.