La FCA ordonne la cessation des activités de Binance au Royaume-Uni

4 semaines

La FCA (Financial Conduct Authority) vient d’ordonner la cessation de toutes les activités de la bourse de cryptomonnaies Binance au Royaume-Uni.

Une bourse de cryptomonnaies doit obtenir l’autorisation de la FCA avant de sévir dans le Royaume-Uni. Et cela n’est vraisemblablement pas le cas de Binance. La Financial Conduct Authority a en effet ordonné la cessation de ses activités sur le territoire britannique, en expliquant les raisons de cette décision sur son site officiel :

« En raison de l’imposition d’exigences par la FCA, Binance Markets Limited n’est actuellement pas autorisée à entreprendre des activités réglementées sans le consentement écrit préalable de la FCA. Aucune autre entité du groupe Binance ne détient une quelconque forme d’autorisation, d’enregistrement ou de licence pour mener une activité réglementée au Royaume-Uni. »

Comment la FCA s’en est-elle rendu compte ? Il semble que Binance, qui figure parmi les plus grandes plateformes d’échanges de cryptomonnaies du moment, soit dans le collimateur de nombreux régulateurs. Et ce, en raison de son statut, mais aussi parce que la plateforme aurait déjà fait une demande pour obtenir cette autorisation il y a un mois, avant de la retirer sans raison apparente. Elle s’est donc attiré la foudre de nombreux grands régulateurs.

Pour l’heure, c’est la Grande-Bretagne qui a découvert une brèche et qui l’a rapidement colmatée. Mais il semble que l’Allemagne et les États-Unis soient également en train de procéder aux mêmes vérifications. Toujours selon les rumeurs, l’Allemagne aurait déjà menacé la bourse d’une lourde amende si elle découvrait que Binance avait déjà distribué des jetons numériques sur le territoire, et ce, sans en avoir prospecté les investisseurs.

Questionné à ce sujet, Binance a répandu avec 4 tweets tout en restant très évasif sur ce qui s’est réellement passé entre la plateforme et le régulateur britannique. Par le biais de ces publications, la plateforme s’est contentée d’affirmer qu’ils avaient pris connaissance de l’avis de la FCA concernant BML, et que ce dernier était une « entité juridique distincte » qui ne proposait aucun produit ou service via son site web Binance.com.

Elle a également ajouté qu’ils travaillaient avec les régulateurs pour « renforcer la sécurité et la durabilité de l’industrie tout en fournissant les meilleurs services et la meilleure protection » aux utilisateurs. Et ce, avant de rassurer ces derniers en déclarant :

« La notice de la FCA UK n’a aucun impact direct sur les services offerts sur Binance.com. Notre relation avec nos utilisateurs n’a pas changé ».

binance announcement

 

Source :

Invezz.com

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Juillet 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 48 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.