L’Indonésie interdit les paiements par cryptomonnaies

Ce courtier n'as pas obtenu notre label
Note: 4 sur 5 Votes: 58
Polish Financial Services Authority (KNF)
68% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur

paiement cryptomonnaieL’Indonésie continue sa guerre contre les cryptomonnaies en interdisant désormais les paiements cryptographiques sur son territoire.

Face aux changements déjà amorcés dans plusieurs pays du monde, l’Indonésie résiste plus que jamais à ce qui semble être pourtant inévitable. Elle fait partie des pays détracteurs des monnaies numériques et qui interdisent leur utilisation en raison des risques qui y sont liés. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle s’est prononcée sur le sujet.

Depuis 2017, des lois visant à limiter leur propagation sur le territoire ont été votées. Sans succès à ce qu’il semblerait, puisque les cryptomonnaies gagnent de plus en plus de terrain dans le pays d’Asie du Sud-Est. À titre d’exemple, une plateforme d’exchange de monnaies numériques spécialement dédiée au marché indonésien a récemment vu le jour (Tokocrypto.com).

C’est sans doute pour cela que le gouverneur de la Banque centrale d’Indonésie est venu mettre le hola dernièrement. Lors d’un séminaire virtuel qui a eu lieu il y a quelques jours, Perry Warjiyo a interpellé les institutions financières en leur rappelant qu’il était strictement interdit de réaliser des paiements cryptoactifs en Indonésie. Toujours selon lui, des enquêtes seront menées prochainement par des investisseurs afin de s’assurer que tout le monde respecte bien cette loi.

« La cryptomonnaie n’est pas un instrument de paiement légitime en vertu de la Constitution, de la loi sur la banque indonésienne et de la loi sur la monnaie. » A-t-il expliqué.

Cela étant dit, il faut noter que la république indonésienne n’a rien contre les cryptomonnaies. C’est l’absence de réglementation étant donné leur nature spéculative qui la rebute. La preuve ? Le pays aurait également pour projet de créer sa propre monnaie numérique. Sa MNBC (monnaie numérique de banques centrales), comme toutes les autres, sera réglementée par l’État et par la BI, et offrira donc plus de sécurité.

 

Source :

Coinmarketop.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.