La fiscalité, un facteur important pour les traders indépendants

Choisissez un courtier correspondant à votre niveau

Investir en bourse via le trading en ligne est le choix de nombreuses personnes aujourd’hui. Cette activité s’est très vite développée en quelques années et désormais le nombre de traders explose au même titre que les plateformes de trading. 

Si vous souhaitez vous lancer en tant que trader indépendant et agir pour votre propre compte, il vaut mieux vous renseigner d’abord sur la fiscalité et le trading.

Quelle différence entre un trader particulier et un trader professionnel ?

L’expansion du trading en ligne a amené beaucoup de professionnels à se mettre à leur compte. C’est ainsi qu’aujourd’hui on parle de trader particulier

  • Le trader particulier ou indépendant agit pour son propre compte, contrairement au trader professionnel qui travaille pour le compte d’une entreprise.
  • Le trader indépendant  récolte tous les bénéfices issus de son activité tandis que celui qui travaille en entreprise ne touche que de faibles commissions sur les gains que génère l’activité globale de l’entreprise. 
  • Enfin, le professionnel est souvent soumis à de fortes pressions contrairement au particulier qui dispose pleinement de son temps.

Bon à savoir

L’activité de trading est encadrée par l’Autorité des Marchés Financiers qui n’autorise pas les traders, qu’ils soient particuliers ou professionnels d’agir pour le compte d’autrui. 

Vous ne devez donc pas gérer le capital d’un tiers sauf si vous agissez pour le compte d’une institution agréée dans l’investissement. En clair, chaque investisseur devra trader pour son propre compte.

NB:Binance ne pratique aucune limite d`achat, mais avant de faire  vérifier votre compte, vous ne pourrez retirer que

À propos du statut de trader

Beaucoup de personnes choisissent aujourd’hui de s’investir dans le trading et même d’en faire leur activité principale. Seulement, ce qu’il faut savoir c’est que les traders à temps plein sont considérés comme des travailleurs indépendants. Si vous souhaitez avoir le statut de trader professionnel, vous devez exercer sous le statut d’une entreprise individuelle, sinon vous êtes dans l’illégalité. Vous avez le choix entre 2 formules :

  • L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : qui vous donne le statut de personne morale et sécurise vos biens ;
  • L’entreprise individuelle (EI) : dans laquelle votre patrimoine personnel est assimilable à celui de l’entreprise.

Les traders particuliers ont le même statut que les travailleurs indépendants car leur activité est libérale. Si vous souhaitez vous lancer dans le trading, commencez avec un des brokers les plus adaptés aux traders particuliers  :

Lancez-vous avec le broker Alvexo 70,48% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Quelle est la fiscalité appliquée en France ?

En France, la fiscalité ne s’applique qu’aux traders qui exercent à temps plein. C’est-à-dire que les personnes qui pratiquent l’activité de façon occasionnelle ne sont pas assujetties aux règles fiscales. Par ailleurs, si vous souhaitez en faire votre activité principale, vous devez procéder à la création d’une société. Vous devrez donc payer les impôts conformément à la réglementation.

Si vous exercez pour le compte d’un tiers, vous aurez le statut de conseiller en investissements financiers et donc vous devrez disposer d’une licence délivrée par une autorité financière agréée.

Quel régime fiscal selon votre activité ?

Lancez-vous avec le broker Alvexo 70,48% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Conclusion

Le marché du trading en ligne est très ouvert désormais et tout le monde peut se lancer à son compte. Mais avant de s’engager comme trader indépendant, il faudra vous enquérir de la fiscalité applicable au trading, pour éviter les mauvaises surprises. Il existe des stratégies qui vous éviteront de payer de gros montants au fisc.

Commencez par prendre des renseignements auprès des services fiscaux et si  vous ne savez pas comment vous y prendre, les services d’un comptable vous seront d’une grande utilité.

Questions fréquentes

#1 Que risque le trader qui ne déclare pas ses gains ?
Si vous ne déclarez pas vos gains en trading, vous courez le risque de payer des pénalités. En effet, si vous procédez à une déclaration tardive et spontanée, ou alors une déclaration sous les 30 jours suivant une mise en demeure du fisc, vos impôts seront majorés de 10 %. Passé ce délai, les pénalités montent à 40 %.
#2 Est-il nécessaire de faire appel à un expert-comptable au moment de la déclaration ?
L’expert-comptable vous aidera à faire votre comptabilité, mais au moment de déclarer les impôts, son rôle n’est pas primordial. Une fois que vous avez calculé vos revenus réels annuels, le reste est très simple. Ce professionnel intervient beaucoup plus pour les déclarations d’impôt des grandes sociétés qui disposent de plusieurs comptes.
#3 Quel est le moment idéal pour déclarer ses impôts de trading ?
Chaque année, le fisc fixe une date limite pour la déclaration d’impôts. Elle peut varier d’un département à l’autre. Ainsi, pour éviter les pressions de dernière minute, il vaut mieux vous renseigner auprès du fixe pour connaître la date exacte.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 42 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.