Le portefeuille Chivo du Salvador est sujet à l’escroquerie
Ouvrir un compte avec Etoro
Obtenez les meilleures opportunités de marché avec Etoro
Le broker n°1 en France
Cliquez ici

Salvador : Arnaque Chivo, les citoyens ont perdu 30 dollars en BTC

Ce courtier n'as pas obtenu notre label
Note: 4 sur 5 Votes: 46
Polish Financial Services Authority (KNF)
Entre 74 et 89 % des comptes d'investisseurs non professionnels perdent de l'argent lors de la négociation de CFD. Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque probable de perdre votre argent.
On Aime

On Aime Moins

Dépôt minimum:-
Montant de transaction minimum:-
Régulation:-
Fondé en:-
Siège social:-
Nombre d’actifs à trader:-
Tradez maintenant avec un broker fiable !

Il n’y a pas 30 jours, le Salvador avait adopté le Bitcoin comme monnaie légale et avait entrepris plusieurs actions pour faciliter l’accès à cette cryptomonnaie pour les citoyens. La nouvelle a rendu le pays très célèbre dans la cryptosphère et même dans le monde entier. Mais ce n’était pas sans controverse. Récemment, un certain nombre de citoyens se sont plaints parce qu’on aurait volé les 30 $ en BTC qu’ils auraient du gagner sur Chivo, le portefeuille d’État. Cette arnaque Chivo serait-elle  un signe de la précipitation du pays à l’inclusion de la reine des cryptomonnaies ? Zoom.

arnaque chivo

Arnaque Chivo,  des centaines de plaintes envoyées

Pour rappel, le gouvernement salvadorien à proposé un bonus de 30 dollars en BTC pour chaque citoyen qui consent à installer le wallet de l’État Chivo. Dans ce pays avec un salaire minimum d’environ 365 dollars, ce genre de bonus attire beaucoup. Mais il n’y avait pas que les simples citoyens qui y ont trouvé leur intérêt. D’autres plus malfaisants en ont profité pour concocter une escroquerie de masse.

Ainsi, d’après Cristosal, une association de protection des droits de l’homme, elle a reçu environ 755 plaintes venant des salvadoriens qui ont utilisé Chivo. Elle a précisé dans son rapport à Coindesk que l’arnaque Chivo avait pris la forme d’une usurpation d’identité afin de faire disparaître les 30 dollars en BTC.

Un système de sécurité fragile

Rappelons aussi que le système de sécurité du wallet n’est pas très efficace. Par exemple, pour pouvoir recevoir des BTC comme sur les sites de trading sur son portefeuille, le citoyen doit simplement prendre une photo des 9 chiffres de sa carte d’identité et une autre de leur visage pour une reconnaissance faciale. Cela était censé suffire pour garantir le transfert de chaque somme à la bonne personne. Apparemment, Chivo s’est trompé.

On rapporte aujourd’hui qu’il suffit d’une copie de la carte d’identité pour controverser cette technologie peu efficace. Quant à la reconnaissance faciale, elle mériterait encore des améliorations. À titre d’exemple concret, Adam Flores, un Youtubeur local raconte qu’il a réussi à « usurper l’identité » de sa grand-mère d’une manière très simple. Il a photocopié sa carte d’identité et a pris une photo de Sarah Connor, un personnage de Terminator qui n’est visiblement pas sa grand-mère pour la reconnaissance faciale. Et le tour était joué.

D’autres rapportent qu’un message d’erreur apparaît lorsque quelques citoyens ont essayé d’accéder normalement à leur compte. En vérité, les comptes ont déjà été activés et les 30 dollars envolés.  Tout ceci pour prouver à quel point les mesures de sécurité de Chivo laissent encore à désirer. C’est aussi ce qui a conduit Cristosal à organiser une plainte collective.

Un envol précipité pour le Salvador et le Bitcoin ?

Outre les sommes évaporées, on a déjà constaté des problèmes techniques lors du lancement de ce portefeuille. C’est une fois de plus le signe d’un développement trop hâtif du programme dans le pays. Selon Nayib Bukele, Président du Salvador, le gouvernement a peut-être placé la barre trop haute au risque de constituer un challenge trop immense. De plus, Chivo a été obligé de mettre à jour ses données pour stopper le gel du prix du Bitcoin pour laisser agir les spéculateurs.

Si Chivo présente aujourd’hui des limites, ce n’est pas très étonnant. Au final, la mise en place de l’application n’a pris que trois mois. L’annonce de l’adoption du BTC comme monnaie légale a été faite en juin 2021 et l’appli était déjà disponible en septembre.

En ce qui concerne les pertes pour les utilisateurs, le gouvernement n’a pas dit un mot sur la manière d’indemniser les citoyens, si encore indemnisation il y aura.

Leave a Reply

Your email address will not be published.