Suède : restreindre le minage de cryptomonnaies pour un environnement plus vert

3 semaines

La Suède vient de faire une proposition en faveur de l’écologie. Le pays souhaite restreindre voire même interdire le minage de cryptomonnaies qui repose principalement sur la preuve de travail (PoW). Son objectif est de mieux respecter les obligations climatiques auxquelles les blockchains sont soumises. La Suède veut même faire cette proposition dans toute l’Europe.

Suède

La Suède dénonce le mining comme une menace pour le climat

D’après Finansinspeksionen, autorité suédoise de surveillance financière, le développement des cryptomonnaies constitue une menace pour le climat. La continuité de cette activité risque de ruiner le stock d’énergie renouvelable du pays. Mais ce n’est pas la seule raison. Elle pense aussi qu’en laissant développer le minage de cryptos, le pays ne respecte pas les obligations climatiques qu’il a signé dans le cadre de l’Accord de Paris. C’est pourquoi elle a demandé à ce que le minage de cryptos soit interdit dans le pays.

Dans un article, elle a expliqué les inconvénients sociaux impliqués par les cryptomonnaies : « Les risques pour le consommateur sont importants, et les cryptmonnaies sont couramment utilisées à des fins criminelles telles que le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et les paiements par ransomware. »

Une interdiction du minage dans toute l’Union Européenne

Avec l’aide de l’Agence suédoise de protection de l’environnement, la Finansinspeksionen proposent même d’étendre cette restriction du minage au niveau européen. De plus, elles demandent à ce que les entreprises qui investissent dans des cryptomonnaies de type PoW ne soient plus acceptées comme ayant une activité pérenne.

Le mining BTC améliore l’efficacité énergétique

Une théorie issue du rapport du Bitcoin Mining Council réfute pourtant l’idée que le minage du BTC serait une menace réelle pour l’environnement. En effet, elle affirme que 57% des énergies utilisées dans ce secteur seraient à caractère renouvelable. Alors que le minage de Bitcoin consomme environ 187,77 térawattheures (tWh) annuel, la même que la consommation d’un pays entier comme la Thaïlande, certaines objections s’opposent à l’interdiction du mining BTC.

Le Président Directeur Général de MicroStrategy a par exemple donné son avis sur cette consommation : « ce trimestre nous avons assisté à des améliorations spectactulaires de l’efficacité énergétique en raison des progrès de la technologie des semi-conducteurs et l’expansion rapide du minage en Amérique du Nord suite à l’exode des mineurs chinois. »

Enfin, le rapport invite à la comparaison de cette consommation soi-disant menaçante du minage BTC par rapport à celle de l’extraction de l’or et du système financier. Un graphique d’ARK Investment Management montre que pour l’instant, le mining passe bien en dessous des autres secteurs.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 50 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.