Arnaque Bitcoin : attention aux sites non conformes !

4 semaines

L’arnaque Bitcoin est la toute nouvelle tendance des escrocs en ligne. Profitant de l’engouement du grand nombre pour les crypto devises, certains arnaqueurs de haut vol vont jusqu’à créer des plateformes d’échange pour amasser le maximum de pactoles.

arnaque bitcoin

Quelques chiffres clés…

Le Bitcoin n’existe que depuis une dizaine d’années. Mais pendant cette courte période, la cryptomonnaie a d’ores et déjà fait exploser les records et plus d’une fois. A titre d’exemple :

  • De 2010 à 2021, le prix du Bitcoin est passé de 0.4€ et près de 60 000€ en avril dernier.
  • Depuis sa création à ce jour, on compte près de 19 000 000 de BTC en circulation, avec un volume de plus de 20 000 000 BCT, et une capitalisation boursière de près de 500 milliards d’euros.
  • De 2020 à 2021, il a connu une évolution de plus de 244%.

Il est difficile de chiffrer avec exactitude le nombre de personnes détenant le Bitcoin, ou ayant un portefeuille BTC. Mais si l’on combine les résultats des récentes études réalisées par Medium.com et Statista.com, on compterait au moins 100 millions de détenteurs de BTC dans le monde.

Les cryptomonnaies, deuxième source d’arnaque selon l’AMF

La folie autour des cryptomonnaies n’a pas fait que des heureux malheureusement. Elle a également ouvert la voie à de nouvelles propensions malintentionnées. De nombreux escrocs y ont trouvé l’opportunité de se faire un maximum d’argent, avec un minimum d’efforts.

Difficile à croire n’est-ce pas ? Et pourtant, selon l’Autorité des marchés financiers, les arnaques relatives aux monnaies numériques constituent le deuxième motif de plaintes aujourd’hui, après le Forex. Toujours selon l’AMF, entre janvier et avril 2021, elles ont causé plus de 2.5 millions d’euros de préjudices. Depuis le mois d’avril cependant, d’autres incidents ont été signalés et on peut s’attendre à un bilan encore plus lourd jusqu’à la fin de cette année.

Arnaque Bitcoin : les vols prennent la forme de plateformes….

Comment se font les arnaques ? Selon l’AMF (Autorité des marchés financiers), la première technique utilisée par les arnaqueurs est de faire croire aux investisseurs potentiels l’existence d’une plateforme qui, en réalité, n’existe pas.

« Les arnaques prennent souvent la forme de plateformes qui n’existent pas. Cela démarre en général par une bannière publicitaire et de l’hameçonnage, sur les réseaux sociaux ou par mail« , a expliqué Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants à l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Mais dernièrement, une toute nouvelle forme d’arnaque Bitcoin a vu le jour. Les arnaqueurs ne font pas croire à l’existence d’un site de trading. Ils en créent carrément une, avec des activités qui semblent vraiment réelles, avec la promesse de gains importants en peu de temps. Une fois qu’ils ont amassé une fortune cela dit, ils disparaissent sans laisser de trace. La plateforme devient soudainement inaccessible du jour au lendemain, sans la moindre explication.

Un exemple d’arnaque Bitcoin…

Au mois de juin dernier, RR Crypto avait cessé toute activité. La société dijonnaise offrait des services de gestion de cryptomonnaies. Elle gérait, à ce titre, le compte de plus de 3000 particuliers qui disposent – pour la plupart – de compte sur Binance. Sur sa plateforme, elle se présentait comme “une association qui propose pédagogie et accompagnement personnalisé pour vos projets concernant les cryptoactifs auprès de particuliers afin de participer à une alternative économique fiable et pérenne face aux enjeux actuels”.

Le 20 juin dernier pourtant, les membres de l’association ont reçu un email de la part de Vincent Ropiot, fondateur de RR Crypto :

« Durant le mois de mars 2021, le portefeuille de crypto actifs ouvert sur la plateforme Binance sur lequel l’ensemble des fonds confiés en gestion par nos clients sont conservés, a été réinitialisé », a-t-il annoncé, avant de se volatiliser.

Selon les employés de l’association, qui se disent également victimes, les pertes des membres sont évaluées à plus de 58 millions d’euros.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 51 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.