Binance tend vers un éventuel siège social en Irlande

1 semaine

Les régulateurs ne cessent de chercher le moindre indice compromettant chez les entreprises financières. Binance, un géant de la finance, envisage d’installer prochainement son siège social en Irlande, un paradis fiscal notamment pour adoucir les régulations.

Binance

Adieu le modèle décentralisé, bonjour l’institution financière !

Les autorités financières actuelles sont nombreuses à exiger des sociétés d’investissement à établir de véritables sièges sociaux physiques et identifiables. Binance n’a jamais songé à établir de quartier général. Le plus grand site de trading s’est toujours contenter d’établir quelques sièges sociaux choisis de manière stratégique. Aujourd’hui, le fondateur Changpeng Zhao veut faire de Binance une véritable institution financière.

Pour ce faire, il doit renoncer à la société décentralisée qui s’active partout dans le monde. Il lui faut désormais au moins un siège social bien centralisé comme l’exigent certains régulateurs d’Italie, du Pays-Bas, du Singapour et même d’Afrique du Sud.

Irlande, le pays idéal pour installer une entreprise financière

Pour se conformer aux demandes des régulateurs, Changpeng Zhao a décidé de chercher un pays qui peut accueillir son siège social et où il peut établir facilement une structure physique et une identité juridique suivant les normes.

L’objectif principal étant aussi de trouver un pays avec des avantages fiscaux, l’Irlande s’avère être le bon choix. Beaucoup d’entreprises qui travaillent dans le numérique ont jeté leur dévolu sur cette île d’émeraude. Si l’on ne cite que Facebook, Twitter, Apple, Google, eBay ou Paypal.

Un taux d’imposition très bas dans un paradis fiscal

Et oui ! L’Irlande est un vrai paradis fiscal, car le taux d’imposition est largement inférieur par rapport à celui des autres pays. Sur cette île, les entreprises ne payent que 12,5% d’impôt contre 27% en Europe. Quant aux taxes sur les dividendes, il y e an très peu.

Pour profiter de ces avantages fiscaux, il faut que l’entreprise soit siégée physiquement et juridiquement sur le territoire irlandais. C’est ce que prévoit Binance pour calmer les régulateurs et poursuivre librement son activité dans le monde entier.

Il est à noter que cette plateforme d’exchange possède déjà trois filiales créées il n’y a pas très longtemps en Irlande : Binance (APAC) Holdings, Binance (Services) Holdings et Binance Technologies.

Enfin, la plateforme s’est déjà pliée à de nombreuses règles afin de calmer les régulateurs :

  • La limite de retrait journalier ne dépassant pas 0,06 BTC
  • L’obligation pour les membres investisseurs de procéder à la vérification KYC (Know Your Customer)
  • La suppression de certains produits dérivés dans quelques pays spécifiques : Australie, Brésil, Hong-Kong et Singapour.

Le projet est en cours de création. Affaire à suivre.

Amateur du trading, d’autant plus du trading en ligne, je passe des heures à analyser la Bourse et ses opportunités. J’ai commencé par un métier banal, comptable. Doué avec les chiffres, je me suis rapidement intéressé au trading, tout d’abord dans un cadre personnel. Puis j’ai choisi d’en faire mon métier en me mettant au service de DigitalBusiness.fr.

Quelles perspectives pour les marchés en Septembre 2021 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 47 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.