Consulter la liste noire AMF : arnaques du Forex, crypto et Options Binaires

L’AMF met sa liste noire à jour constamment, et il est important de la consulter assez fréquemment, si vous voulez éviter de tomber dans les innombrables pièges des arnaqueurs. Cette organisation est l’organisme financier régulateur des marchés financiers en France et elle jour un rôle primordial dans la protection des traders et des courtiers légitimes. Dans cet article, nous allons vous mettre au courant des dernières nouveautés concernant l’AMF, dans sa guerre contre les arnaques dans les domaines du Forex, des Options Binaires, et des crypto-monnaies.

Le Forex : la liste noire de l’AMF s’allonge

Même s’il ne représente pas le milieu le plus touché, le Forex reste une priorité pour l’AMF.

Avec les nouvelles mises à jour, le régulateur français a été en mesure de rallonger sa liste noire dans le domaine du Forex. En plus, depuis peu, son site web est devenu plus rapidement accessible, et son contenu est devenu beaucoup plus intuitif, rendant la consultation de la liste noire encore plus simple. En plus, l’AMF vous proposera aussi un contenu supplémentaire concernant l’ensemble des entreprises frauduleuses qui sont encore en activité.

Selon les rapports les plus récents, grâce aux mises à jour et aux améliorations que l’AMF a apporté à son système de listing, il y aura nettement plus d’arnaqueurs qui vont être mis sur sa liste noire. Parmi les entreprises les plus concernées par les changements récents, il y a celles qui travaillent dans le secteur du Forex. Par ailleurs, l’AMF continue de s’intéresser à des domaines plus spécifiques, et quatre nouveaux courtiers en France ont été rajoutés à sa liste, durant les derniers mois.

Voici la liste des courtiers en question :

  • FinariaFX ;
  • Pepperdyne ;
  • Tradeprocapitals ;
  • Tradeshome ;

Tous ces brokers ont entrepris des activités formellement interdites par l’AMF, mais leur détection était, jusque-là, trop complexe pour être efficace. Désormais, l’organisation est capable de les détecter avec beaucoup plus d’efficacité. Cela dit, ce n’est pas parcequ’un broker ne figure pas sur la liste noire de l’AMF, qu’il sera automatiquement recommandable. En effet, parmi les brokers régulés, il y a beaucoup qui sont assez médiocres, comme Binck, ou encore Wirex.

Pour réussir dans le trading, il ne suffit pas de connaître les pires brokers. Aussi, il faut savoir qui sont les meilleurs :

BROKER
AVANTAGES
NOTE
VISITER BROKER
900K+ clients aiment Alvexo
Formations sur mesure
Un service client à l'écoute
Analyses detaillés tous les jours
5/5
Des tarifs exceptionnels.
Un trading social fiable.
Une interface de trading optimisée.
L’accès à d’innombrables outils de recherche.
4/5
🥈Trader !🥈

75% of retail CFD accounts lose money

Le trading des cryptos : l’AMF maintient sa position à propos de ce marché

Les arnaqueurs profitent de manque de régulations du secteur des cryptos pour infester le marché.

L’organisme d’autorité français reste toujours perplexe par rapport aux régulations des courtiers qui se spécialisent dans le secteur des cryptos. Il lance un message de précaution dédié aux traders débutants et il insiste sur la fragilité du système en place, en termes de protection contre les arnaques. Afin de contrer le maximum de fraudes, Eric Woerth (président du comité de l’assemblée nationale française) a proposé de mettre tous les brokers anonymes sur la liste noire de l’AMF, à cause des risques importants qu’ils entraînent. Aussi, ces courtiers permettent plusieurs types de fraudes, comme l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Cela dit, il faut rappeler que l’AMF a signalé un grand nombre de brokers de ce type, et cela, depuis mars 2018.

En tout, jusqu’à ce jour, l’organisation a mis plus de 100 courtiers de cryptos sur sa liste noire.

Les plateformes de trading de cryptos que l’AMF a récemment mis sur sa liste noire sont :

  • Bforfinance ;
  • Coin-financial ;
  • Gwt-capital ;

Aussi, même s’ils ne figurent pas sur la liste de l’AMF, plusieurs courtiers, tels que Binance et Coinbase ne sont toujours pas régulés.

Le trading des Options Binaires : l’AMF annonce des mesures drastiques

Le trading des Options Binaires est une activité périlleuse.

Tous les deux mois, l’AMF organise une réunion avec la cour suprême de Paris dans le but de traiter les différents cas de sites potentiellement frauduleux. Par ailleurs, récemment, l’organisme a publié des données concernant son approche future de la problématique des Options Binaires et des innombrables courtiers frauduleux qui ciblent principalement le marché français.

Ainsi, pour prendre les mesures nécessaires, l’AMF a annoncé qu’elle va renforcer ses régulations qui datent de l’année 2011, en les rendant encore plus strictes. Notons que les mesures précédentes visaient déjà à limiter les risques de fraude sur ce marché, dans le but de protéger les traders français. Jusqu’à ce jour, l’AMF a mis plus de 130 sites de courtiers frauduleux sur sa liste noire.

Les efforts et les mesures mises en place dans le but de bloquer ces sites constituent la majeure partie de la dernière publication de l’AMF. Cela démontre à quel point l’organisation prend ce sujet, en particulier, au sérieux. Aussi, en incluant les sites de trading, elle a été capable de dénoncer plus de 445 entrées.

Par conséquent, afin de s’assurer du bon déroulement du blocage de ces sites, le courtier se tourne vers la Cour Suprême de Paris. Ainsi, en sept réunions ont lieu toutes les années, et cela permet à l’AMF de ne pas se retrouver submergée par un nombre massif de brokers à contrôler. Par exemple, l’année dernière, ces réunions ont permis à l’AMF de fermer plus de 50 sites, uniquement dans le domaine du trading des Options.

Notez que les autorités procèdent fréquemment à des contrôles afin de stopper les sites récidivistes de reprendre leurs activités.

D’autre part, l’AMF se veut être rassurante, en indiquant que durant les derniers mois, les plaintes concernant les fraudes sur le marché des Options Binaires deviennent de moins en moins fréquentes. En effet, en seulement une année, le nombre ne représente plus que la moitié de ce qu’il était l’année d’avant. Cela est aussi dû au fait de l’interdiction de la promotion et du sponsoring d’activités risquées comme le trading des Options Binaires. Naturellement, cela n’empêchera pas l’organisation de doubler d’effort et de continuer à éliminer le maximum d’arnaqueurs.

Tous les documents concernant les plaintes liées au marché des Options Binaires (et au Forex) ont favorisé les investisseurs sur plus de 70 cas. Aussi, pratiquement toutes les décisions ont été appliquées par les entreprises concernées. En tous, durant l’année, les investisseurs ont été capables de gagner un peu plus de 1 million USD, sur les 1.8 millions USD de perdus à cause d’actions frauduleuses. Ce chiffre est assez encourageant, surtout que tout indiquer qu’il ne fera que s’améliorer, dans le futur.

En ce qui concerne la ESMA (European Securities and Markets Authority), l’organisme compte simplement bannir le trading des Options Binaires pour les particuliers. Cette mesure est, cependant, assez drastique, et elle risque de causer une polémique, puisque beaucoup de traders indépendants arrivent à générer d’excellents bénéfices sur ce marché. Par conséquent, il serait peu raisonnable de les priver de cette alternative.

Le trading des Options binaires est une activité assez risquée, et elle devrait rester exclusive aux professionnels. Cela nous pousse à vous déconseiller certains courtiers, comme Trading 212 et Interactive Brokers.

Pour réussir dans le trading, il ne suffit pas de connaître les pires brokers. Aussi, il faut savoir qui sont les meilleurs :

BROKER
AVANTAGES
NOTE
VISITER BROKER
900K+ clients aiment Alvexo
Formations sur mesure
Un service client à l'écoute
Analyses detaillés tous les jours
5/5
Des tarifs exceptionnels.
Un trading social fiable.
Une interface de trading optimisée.
L’accès à d’innombrables outils de recherche.
4/5
🥈Trader !🥈

75% of retail CFD accounts lose money

Que sont les nouvelles mesures de l’AMF contre les arnaques ?

Depuis quelques temps, l’AMF a annoncé qu’elle adoptait une nouvelle stratégie contre les fraudes dans le domaine du trading en ligne. Pour ce faire, l’organisation a décidé de promulguer plusieurs nouvelles lois, qui concernent la transparence et la conformité aux exigences des organismes régulateurs. Par ailleurs, l’AMF interdit le marketing et la promotion des activités à risque comme les Options Binaires et l’utilisation d’effets de levier extrêmement élevés sur les CFD. D’ailleurs, ce dernier problème concerne essentiellement le marché des cryptos, où l’anonymat constitue un handicap majeur pour tous les organismes régulateurs. Aussi, la loi de Sapin 2 stipule que les entreprises doivent élaborer un programme contre la corruption, afin d’identifier et limiter les risques de corruption au maximum.

Le rapport annuel de l’AMF révèle un impact important de la loi Sapin 2, car on peut clairement constater la chute importante du nombre des publicités concernant les produits spécialement spéculatifs, comme ceux que nous avons cités plus haut.

La vaste majorité de la marchandise qui se vend en ligne reste tout à fait légale. L’AMF n’a enregistré que 50 cas d’abus et de transgressions de la loi Sapin 2. Naturellement, les mesures nécessaires ont été prises, en conséquence. Par ailleurs, il est important de rappeler que l’organisme compte rendre permanentes, toutes les mesures appliquées en août 2019. En effet, cela concerne surtout les mesures de lESMA (European Securities and Markets Authority). Ainsi, l’AMF va limiter les activités de promotion des CFD davantage, et elle va aussi bannir les Options Binaires dans tout le pays.

Durant l’année précédente, plus de 35 % des plaintes que le CCC (Consumer Contact Center) de l’AMF a reçues concernent des activités criminelles. Enfin, il est possible de constater l’impact positif de ses mesures en comparant les chiffres précédents aux chiffres présents. Cela dit, tandis que cette évolution est tangible dans les secteurs du Forex et des Options Binaires, elle n’est pas aussi évidente sur le marché des cryptos. Aujourd’hui, l’AMF reçoit nettement plus de plaintes contre des courtiers de cryptos et cela explique son insistance sur la régulation de ce milieu.

Quelles perspectives pour les marchés en Octobre 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 49 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.