Tout ce qu’il faut savoir sur la bourse de New-York

Le marché boursier de New York s’appelle New York Stock Exchange (NYSE). Il s’agit naturellement d’un marché américain et il opère à Wall Street, le cœur financier des Etats Unis. Avec sa capitalisation de plus de 16 trillions USD, il est l’un des plus importants au monde, et les mouvements financiers qu’il gère quotidiennement dépassent la barre des 160 milliards, en moyenne. Les anglophones réfèrent à ce marché par The Big Board, pour le nombre important de sociétés qui y sont enregistrées. En effet, en ce moment même, leur nombre dépasse les 1 900 entreprises. Parmi ces dernières 1 500 sont originaires du pays. Le marché est la propriété de l’IE (Intercontinental Exchange) et il est régulé par la fameuse commission SEC (Securities and Exchange Commission).

Une introduction sur l’historique du NYSE :

La bourse du NYSE est aussi appelée la bourse de Wall Street.

Le New York Stock Exchange a été instauré le 17 mai 1792. En ce temps, 24 courtiers ont accepté de signer l’accord BA (Buttonwood Agreement) à la ville de New York City. Ce nombre peut sembler peu impressionnant selon les standards actuels, mais en réalité, il est vraiment colossal pour l’époque.

Pour l’anecdote, il est intéressant de noter que l’accord doit son nom au fait que les membres concernés se sont donnés rendez-vous sous un arbre de bouton. C’était à cet endroit qu’ils ont signé le contrat et qu’ils ont procédé à la centralisation du marché aux Etats Unis. Dans cet accord, on trouve l’annulation de l’obligation des commissaires-priseurs. Ces derniers étaient nécessaires dans le cadre du trading de plusieurs matières premières naturelles comme le blé, mais aussi pour le trading du tabac, entre autres. Naturellement, ils imposaient aussi des commissions qui leurs étaient propres. L’organisation a commencé par siéger dans le bâtiment de la Tontine Coffee House et elle a fait de la collaboration avec l’Etat sa première priorité.

Plus d’une vingtaine d’années plus tard, le nom de l’organisation passe à New York Stock Exchange and Exchange Board, puis, quelques temps après, à New York Stock Exchange, soit le NYSE, qu’on connaît tous aujourd’hui. Durant le début du 19ème siècle, ce marché se voit conquérir le monde de la finance, en tissant des liens avec les banques, en plus de l’Etat. Désormais, il est possible d’y trouver des actions bancaires, et cela le rend particulièrement attrayant. Désormais, les opportunités sont multiples, et il est possible pour quiconque capable d’en voir le potentiel, de générer d’immenses bénéfices en investissant peu. Depuis, le marché new-yorkais est parvenu à dépasser tous les autres du pays, et New York est devenue la capitale économique des Etats Unis.

Comme vous allez le voir ici, le marché de la bourse n’a pas attendu internet pour exploser. En effet, il a connu de fortes croissances avec l’introduction de chaque nouveauté technologique qui est liée à la communication. Ainsi, avec l’apparition de télégraphe, il a été possible d’acheter et de revendre plusieurs actifs, à distance. Ce processus a permis de simplifier le trading, et beaucoup ont pu en bénéficier grandement. D’ailleurs, le NYSE a connu un affût important de nouveaux clients. Par ailleurs, certains évènements, comme la découverte de mines d’or importantes en Californie, ou encore la guerre civile des Etats Unis, ont permis l’enrichissement de beaucoup de traders.

Toutefois, le marché n’a pas cessé de changer de centrale d’un Etat à un autre, avant de finalement se fixer à Wall Street, à la fin de l’année 1865. Par ailleurs, il aura fallu attendre jusqu’à l’année 1978 pour que le bâtiment néo-classique ne devienne un point de repère historique.

Le secteur du trading passe par une nouvelle croissance exponentielle grâce à l’invention, et la popularisation du téléphone. En 1878, les traders ont eu l’accès libre à plusieurs courtiers qui travaillent au sein du NYSE. Dès lors, le nombre de traders actifs a été décuplé, et la masse financière qui transitait sur ce marché a pu atteindre des niveaux record.

Jusqu’à la fin de la première guerre mondiale, soit en 1918, le marché du NYSE a connu d’innombrables périodes difficiles. Cela annonçait déjà le crash des années 30, et la valeur des actions s’est effondrée, pour atteindre un niveau de perte historique de 90 %. Donc, l’intervention du gouvernement américain était nécessaire. Ce dernier a imposé plusieurs régulations pour que le marché arrive à se redresser. C’est à ce moment que le NYSE a signé avec la commission USSEC (United States Securities and Exchange Commission). Le plus gros crash financier qui a touché le marché ensuite était en 1987, lorsque le Dow Jones Industrial Average a connu une régression de plus de 500 points.

Le marché du NYSE est l’un des rares à avoir suivi l’évolution technologique sur ses différentes phases.

Le NYSE est accessible via les portails des meilleurs courtiers au monde :

BROKER
AVANTAGES
NOTE
VISITER BROKER
900K+ clients aiment Alvexo
Formations sur mesure
Un service client à l'écoute
Analyses detaillés tous les jours
5/5
Des tarifs exceptionnels.
Un trading social fiable.
Une interface de trading optimisée.
L’accès à d’innombrables outils de recherche.
4/5
🥈Trader !🥈

75% of retail CFD accounts lose money

Le trading sur le marché NYSE :

Le trading à l’ancienne n’est qu’optionnel. Désormais, tout se fait en ligne.

Si les entreprises s’enregistrent sur le marché NYSE, c’est essentiellement pour réaliser des bénéfices. En effet, lorsque les actions d’une compagnie deviennent accessibles au public, les opérations d’achat et de vente peuvent rapidement et significativement faire croître leur valeur. Similairement, les traders qui opèrent sur ce type de marchés, peuvent acheter les actions à bas prix, pour les revendre plus cher, et générer de gros gains en conséquence. Par ailleurs, les opérations de trading ont lieu sur les plateformes que proposent les courtiers. En ce qui concerne le NYSE, il propose à ses traders certains teneurs de marché pour chaque action, dans le but de fournir les liquidités nécessaires aux échanges.

A l’instar de tous les autres marchés de ce type, le NYSE a des horaires d’ouverture et de fermeture. Il ouvre ses portes du lundi au vendredi à 9h30 du matin, jusqu’à 4h de l’après-midi. Depuis les années 70’, les participants au marché ont le privilège de sonner la cloche. Parmi ces derniers on trouve les PDG des différents groupes. Pour trader correctement en bourse, il est important de connaître les horaires de trading des marchés boursiers.

Sur le NYSE, et sans compter les exceptions, on peut dire que le trading suit un processus automatique. Cela fait de ce marché un des rares, et le tout premier hybride. Si les traders utilisent des outils numériques, chaque opération de trading ne dépasse pas la limite de la seconde. Toutefois, en optant pour la méthode manuelle, la transaction prend, en moyenne, un peu moins de dix secondes. En ce moment, le seul problème que des investisseurs peuvent avoir pour trader sur ce marché consiste à trouver un courtier qui est membre du NYSE. Grâce à l’intervention de ce dernier, le trader sera en mesure d’acheter et de revendre des actions comme bon lui semble. Il peut aussi accéder à d’autres actifs, mais ces derniers doivent aussi figurer sur la liste des instruments du broker.

Que sont les instruments tradables sur le marché NYSE ?

Le marché boursier newyorkais détient une quantité massive d’instruments et d’actifs à trader. D’ailleurs, il s’agit là d’un de ses atouts majeurs qui le rendent si intéressant. Par ailleurs, il détient exactement cinq marchés régulés, parmi lesquels on trouve le fameux Arca, mais aussi Amex Options et MKT. En ce qui concerne les actions en bourse, on trouve des noms prestigieux, ainsi que plusieurs entreprises moyennes. Cela vous permettra de mieux diversifier vos portefeuilles, tout en prenant des risques plus raisonnables. Pour finir, le marché présente un choix varié d’actifs tradables, comme :

  • Les Options ;
  • Une variété de fonds ;
  • Plusieurs actions ;
  • Des indices boursiers ;

Les indices accessibles sur le NYSE sont ceux du DJIA (Dow Jones Industrial Average), le NASDAQ, le NYSE US 100 Index, le NYSE Composite, et le S&P 500. Il existe d’autres indices, mais ces derniers restent mineurs en comparaison avec ceux que nous venons de citer.

Le NYSE est accessible via les portails des meilleurs courtiers au monde :

BROKER
AVANTAGES
NOTE
VISITER BROKER
900K+ clients aiment Alvexo
Formations sur mesure
Un service client à l'écoute
Analyses detaillés tous les jours
5/5
Des tarifs exceptionnels.
Un trading social fiable.
Une interface de trading optimisée.
L’accès à d’innombrables outils de recherche.
4/5
🥈Trader !🥈

75% of retail CFD accounts lose money

L’activité de trading et les contrôles du NYSE :

Le cours boursier du NYSE fait partie des plus solides au monde.

Depuis le fameux crash que nous avons cité dans la partie réservée à son historique, le marché NYSE a pris des mesures de sécurité importantes. Ainsi, en 1988, on le voit établir un système particulier qui joue le rôle d’un coupe circuit, lorsque le trading stoppe temporairement, ou lorsque la valeur des actifs baisse d’une manière drastique et abrupte. Ce dispositif concorde avec le rapport de la Brady Commission, qui voit dans ce type d’évènements un risque trop important qui conduit inévitablement à la panique générale sur les marchés. Aussi, selon ce rapport, une activité plus normale serait possible plus tôt, avec un peu d’interventionnisme.

Par ailleurs, toujours selon le même rapport, l’incertitude que les fluctuations rapides des prix peuvent causer affecte significativement les capacités des traders à anticiper les prix réels, et que cela expose aussi leurs capitaux au risque. Par conséquent, en forçant volontairement une période de grâce, où toutes les opérations sont en pause, les investisseurs vont pouvoir bénéficier d’un temps de réflexion suffisant et la panique sera beaucoup plus gérable.

En temps normal, cette intervention ne dure pas plus que d’un quart d’heure.

Ayant fait ses preuves, nous voyons ce système être intégré à de plus en plus de marchés mondiaux. Voici les moments où il a été le plus efficace :

  • Octobre 1989 : lorsque les prix sur le marché NYSE ont perdu près de 6,9 % de leur valeur en seulement une journée.
  • Octobre 1997 : avec l’effondrement du Dow Jones qui a perdu 7,2 % à cause de la crise financière dans les pays de l’Est.
  • Septembre 2001 : avec les attaques terroristes sur la ville de New York. Durant ce temps, le marché a été fermé pendant quatre sessions entières.
  • Mai 2010 : une perte sur le Dow Jones atteint les 10 %. Il s’agit de la plus grosse perte historique depuis plus de 30 années.
  • Octobre 2012 : à cause de la fermeture du marché pour 48 heures, à cause de la catastrophe naturelle de l’ouragan Sandy.
  • Juillet 2015 : un simple problème technique a causé la perte de plusieurs millions USD. Les autorités ont pensé à une attaque informatique, et ils ont préféré fermer le marché, le temps de mettre les choses au clair.

Le NYSE est accessible via les portails des meilleurs courtiers au monde :

BROKER
AVANTAGES
NOTE
VISITER BROKER
900K+ clients aiment Alvexo
Formations sur mesure
Un service client à l'écoute
Analyses detaillés tous les jours
5/5
Des tarifs exceptionnels.
Un trading social fiable.
Une interface de trading optimisée.
L’accès à d’innombrables outils de recherche.
4/5
🥈Trader !🥈

75% of retail CFD accounts lose money

L’organisation des adhésions :

Les places sur le marché NYSE ont bien évolué depuis son introduction publique. En effet, en seulement quelques dizaines d’années, et plus précisément en 1868, il disposait déjà de plus de 530 sièges. Dans ce contexte, nous parlons de sièges à cause du fait que les représentants des membres du marché s’asseyaient sur des chaises, avant de commencer à trader.

Détenir une de ces fameuses chaises, permettait au trader d’acheter et de revendre des actions à volonté. En plus, il s’agissait aussi d’une place prestigieuse, que seuls les plus fortunés pouvaient s’offrir, et qui apportait, aussi, sa part de privilèges. Autrefois, un siège valait à peu près 25 USD, ce qui était déjà beaucoup, pour l’époque. Cependant, sa valeur n’a cessé de croître, et en 1928, un siège a été vendu au prix de 620 000 USD, ce qui témoigne de la valorisation fulgurante de ces places. Si le siège a été vendu aujourd’hui, sa valeur serait d’à peu près 6 000 000 USD.

En 2005, le marché a consolidé sa position de leader mondial en fusionnant avec Archipelago. Par ailleurs, il est intéressant de noter que les détenteurs de sièges ont tous reçu un demi-million USD chacun, et plus de 75 000 actions des nouvelles corporations, récemment composées. En tenant compte des modifications de la structure de propriété, le marché peut aujourd’hui revendre le franchisage par année, permettant ainsi à quiconque de trader directement sur le marché. A condition, bien sûr, qu’il dispose des moyens financiers nécessaires, ce qui n’est pas possible pour tout le monde.

Quelles perspectives pour les marchés en Octobre 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.
Note: 51 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.